Search
jeudi 26 nov 2020
  • :
  • :

« Nous sommes révoltés » : les syndicats d’orthophonistes interpellent l’ARS au sujet de l’approvisionnement en masques

image_pdfimage_print

virus-4898571_1920-800x533

 Communiqué

 Madame la directrice de l’Agence Régionale de Santé du Grand-Est,

Actuellement, pour les orthophonistes, seuls les soins d’urgence sont éligibles à une dotation en masques. C’est par un travail fastidieux de secrétariat réalisé par notre URPS que les professionnels y ont accès. Ceux-ci ne sont même pas dotés des mêmes quantités selon les départements, ni des mêmes facilités d’accès (parfois 160km à parcourir pour retirer 6 masques chirurgicaux…).

Un fonctionnement bien coûteux et peu efficace au regard du système Distrimasques en place… Depuis plusieurs semaines, vous interdisez aux orthophonistes d’y entrer parce que, nous dites-vous, il y a des tensions d’approvisionnement !

Il y a quelques jours, nous vous faisions remarquer que vous cautionniez la vente de masques chirurgicaux par la région, en la relayant sur le site de l’ARS Grand-Est. Pire encore, vous faites la promotion de cette vente à grande échelle et vous refusez des masques aux soignants.

Et nous apprenons que la grande distribution est autorisée à vendre des masques chirurgicaux, les magasins auraient même des stocks pharaoniques !

Tout le monde ne rencontre donc pas les mêmes difficultés d’approvisionnement visiblement…

Nous, les orthophonistes, sommes révoltés de voir que vous vous cachez à la fois derrière des difficultés d’approvisionnement que d’autres savent surmonter, et d’autre part derrière une doctrine nationale qui ne correspond absolument pas à l’état sanitaire de notre région.

Sachez Madame, que plusieurs ARS ( l’ARS d’Occitanie et de la Réunion notamment), dont la situation sanitaire n’est absolument pas aussi préoccupante que la nôtre, ont fait le choix de passer outre la doctrine nationale pour protéger leurs soignants orthophonistes et leurs patients.

Le 11 mai, les cabinets d’orthophonie ouvrent massivement. Y a-t-il une réflexion de la dotation en EPI pour les orthophonistes en Grand-Est ? Anticipez-vous ces besoins ?

Nous attendons une réponse adaptée à cette situation déplorable et adressons par ailleurs ce courrier à M.Rottner, président de la région Grand Est et à la presse nationale et régionale.

 

Avec nos salutations,

Le Syndicat Régional des Orthophonistes de Lorraine

 

Cosignataires: Le Syndicat des Orthophonistes de CHampagne-Ardenne (SOCHA), le Syndicat Régional des Orthophonistes d’Alsace (SROAL)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.