Search
samedi 26 sept 2020
  • :
  • :

Centrale d’enrobés : municipalité de Saint-Etienne et association de défense de l’environnement en totale synergie

image_pdfimage_print

photo de une

Vendredi 12 juin 2020 s’est déroulée en mairie de St Etienne lès Remiremont une réunion de travail collaboratif entre élus et membres de l’association de protection de l’environnement.

Etaient présents : Michel Demange, Maire, David Bolmont, adjoint à l’environnement et au cadre de vie, Yacouba Diakite, chargé de mission pour la qualité de l’air pour la Communauté de Communes de la Porte des Vosges Méridionales, Philippe Germain, Président de l’association accompagné de Frédéric Scheer et Lionel Petitjean.

L’objet de cette rencontre était de faire le point sur le dossier de la centrale d’enrobés, de se prononcer sur la pose de capteurs olfactifs à partir d’un cahier des charges fourni par la Préfecture et également de mettre en relation l’association de protection de l’environnement de St Etienne et le chargé de mission de la ComCom. Un constat commun : le problème des rejets de la centrale et les « odeurs » dépasse le cadre de la commune de St Etienne, d’autres sont impactées (St Amé, Dommartin et Remiremont, écoquartier plus particulièrement).

D’autres pistes de travail futur ont également été abordées, municipalité et association cherchent à mobiliser d’autres élus locaux sur le sujet. Une rencontre qui illustre l’application des engagements de campagne électorale (la municipalité s’étant engagée à organiser des rencontres régulières avec l’association). Un échange qui s’inscrit dans une stratégie sanitaire commune contre les impacts de la centrale d’enrobés.




2 réactions sur “Centrale d’enrobés : municipalité de Saint-Etienne et association de défense de l’environnement en totale synergie

  1. lavosgienne

    D’après l’association, cela fait 27 ans que les habitants de St Etienne les Remiremont et alentours subissent les rejets nocifs pour leur santé et celle de leurs enfants et bien sûr pour l’environnement
    Il faut que ces réunions soient constructives et avancer rapidement et non organiser de simple rencontre pour encore en parler 27 ans après.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.