Search
vendredi 25 sept 2020
  • :
  • :

Crise du Covid : Chistophe Naegelen pointe le dysfonctionnement des ARS

image_pdfimage_print

Annotation 2020-06-12 100939

Christophe Naegelen est intervenu à l’Assemblée Nationale pour interpeller le gouvernement sur la gestion de la crise du Covid-19. Il a notamment évoqué l’organisation de l’hôpital et rôle de l’ARS.

« C’est à la façon dont sont traitées les personnes qui soignent et protègent ses habitants que l’on reconnaît la grandeur d’un pays », affirme le député de la 3ème circonscription, « il y a malheureusement des raison de douter de notre grandeur ». Christophe Naegelen a évoqué les problèmes rencontrés dans le milieu hospitalier. « Les condition de travail des personnels soignants continuent de se dégrader ». Il pointe une faible revalorisation des salaires, « qui auront besoin d’être revus, à un niveau bien supérieur à une simple prime ».

« Un autre problème se pose, celui des Agences Régionales de Santé », poursuit le député. Il y a eu d’après lui « un vrai problème de réactivité ». Il prend l’exemple de l’EHPAD de Cornimont, « qui a malheureusement vu disparaître en avril dernier 25 de ses pensionnaires, emportés par le coronavirus ». Quelques jours gagnés auraient pu permettre « d’éviter des contaminations fatales ». « Il faut espérer que cet épisode malheureux serve de leçon »

Retrouvez ici la réponse qui a été apportée à ces remarques et interrogations.

 




14 réactions sur “Crise du Covid : Chistophe Naegelen pointe le dysfonctionnement des ARS

  1. PierreL

    Naegelen tire sur tout ce qui bouge.
    Et à boulets rouges sur tout ce qui ne bouge pas.
    Facile, après coup, de donner des leçons. Facile… et malhonnête.

    répondre
    1. nico

      là permettez moi de rebondir, dans quel sens le voyez vous malhonnete, vous devriez etre fier de lui au contraire il se bat au quotidien pour la région, là franchement je ne comprends pas du tout votre réaction

      répondre
    2. Bertand88

      Cher monsieur je suis en désaccord avec vos propos, Monsieur Naegelen était présent dès le début de la crise, il a déjà pointé les disfonctionnements de l’ARS. Il est dans son rôle de parlementaire en essayant d’améliorer cette administration.

      répondre
  2. Bruno E

    Il a le mérite d’être présent â l’assemblée et d’y être actif.
    C’est son rôle de dénoncer des dysfonctionnements et cela n’a rien de malhonnête.
    Concernant l’ARS Grand Est nous ne pouvons que faire un triste constat de son manque de réactivité et cela encore tout récemment.
    Je vous invite à consulter l’organigramme de l’ARS : beaucoup de titres ronflants, pour une réactivité à effet plus que retard.
    Plus de 800 personnes y émargent grassement…

    répondre
  3. Lexa

    Pierre L comme osez vous…. vous devriez comme nombre de direction D’ EHPAD pour l’action de Monsieur le Député pour les fournitures de masques, gants, surblouses…. vous devriez vous en inspirer pour aider les plus fragiles…

    répondre
  4. GS

    Bravo Christophe. Même si en soi, la réponse n’est pas Claire, le fait de pointer les dysfonctionnements est indispensable à la bonne marche de notre république. Cela s’appelle de la parole utile,construite et réfléchie.
    De l’argent pour la santé il y en a, il faut juste voir combien coûtent ces entités où des économies peuvent être réalisées afin de pouvoir conserver nos soignants et nos hôpitaux ( avec tous ses services).

    répondre
  5. Foxymon

    Voici quelqu’un qui parle bien et qui devrait se présenter à la présidentielle de 2022, avec lui la France sera le pays le mieux administré.

    répondre
  6. JMV.

    Le lisais que la directrice de l’ARS grand Est pointe à 16 000 euros mensuels.
    Gagner autant pour ce type de fonction est proprement scandaleux.
    D’autant lorsque l’on constate la performance très médiocre de ces agences pendant la crise.
    Il y a des milliers de hauts fonctionnaire qui pantouflent dans différentes agences et cabinets divers avec ces niveaux de salaires.
    Toutes ces têtes bien faites seraient bien plus utiles dans le privé pour créer des entreprises et contribuer au fonctionnement de l’économie française.
    On peut penser qu’un deuxième 1789 ne serait pas un luxe pour mettre un bon coup de balais à cette nouvelle aristocratie.

    répondre
  7. houlà

    Beaucoup de politiques ne font qu’enfoncer des portes déjà ouvertes.
    Dénoncer ce que tout le monde sait déjà est facile.
    Se battre plutot pour mettre en place des mesures concrètes de correction c’est ce que nous attendons.

    Reformer la libre installation des médecins de façon à ce qu’il n’existe plus de déserts médicaux .Ne pas oublier en effet que les facs de médecine sont financées par le contribuable. Lequel est en droit d’exiger un juste retour à sa contribution.
    Revoir le numerus clausus.
    Revoir et reformer l’AME, la CMU.
    Baisser les salaires hallucinants des hauts cadres de l’administration.
    Baisser les emplois administratifs hospitaliers et augmenter en parallèle le nombre d’emplois de soignants.
    Mettre en place une franchise, même minime, pour les soins.

    PS : Je vais me faire tirer dessus …

    répondre
  8. gene54

    Dysfonctionnement vous avez dit dysfonctionnement … Ce nom commun est bien faible. Mais avec les salaires en liaison avec l’organigramme de l’ARS, on comprend bien vite ce que cela coûte au détriment de la ligne budgétaire affectée aux hôpitaux……
    Il ne faut pas confondre efficacité et médiocrité. Je fais un rêve : dans le premier cas, il faut respecter toute la chaîne des personnels hospitaliers et dans le second, reformer voire supprimer mais ce n’est qu’un rêve.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.