Search
jeudi 9 juil 2020
  • :
  • :

Sécurité Routière : 22 tués sur les routes vosgiennes en 2019

image_pdfimage_print

accident-2161956_1920-800x533

Après un bilan provisoire en début d’année, le Ministère de l’Intérieur vient de publier un bilan consolidé et définitif de l’accidentalité 2019. Dans le département des Vosges, en 2019, si la mortalité sur les routes est en nette baisse (-21%) avec 22 tués en 2019 contre 28 en 2018, on déplore, en revanche, un nombre d’accidents (184 en 2019 contre 178 en 2018) et de blessés (251 en 2019 contre 223 en 2018) en hausse respectivement de 3 et 13 %.


L’analyse des facteurs d’accidents mortels confirme que les comportements inappropriés sont la première cause de mortalité sur les routes vosgiennes en 2019 avec pour principaux facteurs identifiés :

  • les refus de priorités dans 8 accidents mortels soit dans près de 40 % d’entre eux ;
  • la vitesse excessive ou inadaptée : dans 5 accidents mortels soit dans près de 25 % d’entre eux ;
  • l’alcool dans 3 accidents mortels soit dans près de 15 % d’entre eux ;
  • les stupéfiants : dans 2 accidents mortels soit dans près de 10 % des accidents mortels
  • et le non port du casque ou de la ceinture dans 1 accident mortel soit 5 % d’entre eux.

Évolution des données selon le réseau routier vosgien :

Même si le réseau routier départemental 1 reste le principal lieu de concentration des accidents mortels de la circulation (66%), la mortalité sur routes départementales est en nette baisse avec 14 accidents mortels en 2019 contre 21 en 2018 soit -33 %. Les routes nationales et voies communales supportent quant à elles respectivement 10 % et 24 % des accidents mortels du département.

Lire la suite ici : https://saintdieinfo.fr/2020/06/securite-routiere-22-tues-routes-vosgiennes-2019/




Une réaction sur “Sécurité Routière : 22 tués sur les routes vosgiennes en 2019

  1. BB88

    22 morts de trop, c’est évident mais je constate que seulement 25% sont imputés à la vitesse excessive ou inappropriée.
    Et on nous persécutent constamment dès que l’on dépasse la limite de quelques kilomètres/heure.
    Que les pouvoirs publics s’attaquent avec la même volonté et les mêmes moyens sur les excès de consommation d’alcool et autres produits illicites pour gagner encore 25%. Mais ce ne serait pas la même rentabilité financière……

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.