Search
mardi 11 août 2020
  • :
  • :

Jean Hingray annonce officiellement sa candidature aux élections sénatoriales

image_pdfimage_print

Jean Hingray, maire de Remiremont, a annoncé officiellement sa candidature aux élections sénatoriales du 27 septembre prochain. Étienne Colin, maire de Ferdrupt, l’a reçu ce mercredi matin à l’Hôtel de Ville pour la présentation des grands axes de son projet.

C’est donc dans cette commune à laquelle il est attaché, puisque son grand-père, André, fut maire dans les années 70, que Jean Hingray lance sa campagne. Encouragé par des élus locaux et nationaux, le maire de Remiremont a décidé de présenter sa candidature au poste de sénateur avec pour objectif de « défendre notre ruralité ».

« Si je suis élu, je siégerais au groupe centristes et indépendants », affirme Jean Hingray. Mais le plus important, ce n’est pas le parti. « Je veux rassembler toutes les bonnes volontés pour les Vosges. La vérité n’est ni à droite ni à gauche », explique t’il, « C’est souvent une question d’hommes et non de partis ».

Jean Hingray a pris la décision de présenter sa candidature seul, et non en binôme. « Le binôme, c’est quelque chose d’artificiel. C’est aussi la logique partisane ». Il fait sien le vieux proverbe français « Il vaut mieux être seul que mal accompagné ». L’élu aura cependant une remplaçante, Jenny Willemin, maire de Martigny-les-Gerbonvaux, près de Neufchâteau. « Une femme qui a beaucoup de qualités, de caractère ».

C’est suite à une réflexion de plusieurs mois que Jean Hingray a décidé de viser le palais du Luxembourg. « Je pense que c’est une institution importante. C’est un contre pouvoir », explique t’il. « L’axe fort de ma campagne, c’est de rapprocher les élus des sénateurs avec une plateforme participative ». Il prévoit également l’organisation de réunions thématiques avec des experts de différents domaines.

La nouvelle réglementation sur le cumul des mandats interdit d’exercer simultanément les fonctions de maire et de sénateur. S’il est élu, Jean Hingray devra donc renoncer à son rôle de maire : « Je resterai conseiller municipal ». Il montre sa confiance en l’équipe municipale. « Si je suis élu, on continuera tous ensemble. Tout est une question de collectif ».

 




24 réactions sur “Jean Hingray annonce officiellement sa candidature aux élections sénatoriales

  1. voyons... !

    il en a pas assez encore ??
    hé bien.. comme ça c’est clair !
    pour ceux qui n’avaient encore pas compris que l’engagement en politique même à l’échelle d’une petite ville c’est d’abord une histoire de fric …
    c’est sûr qu’il va pas falloir qu’il compte sur une retraite de ses 25 meilleures années lui :) donc comment se faire une belle retraite en serrant des mains et en étant présent partout où ça rapporte !

    répondre
    1. René Lenchif

      Ben si, il en a trop et est déjà fatigué avant de commencer le job; une petite pause sénatoriale à 33 piges,cela fera du bien; peinard pendant 6 ans, nourri, logé, chauffé, blanchi et touti quanti.
      Elle n’est pas belle la vie?

      répondre
      1. Ouille.

        à l’époque où de plus en plus de choses sont décidées par la nomenklatura Bruxelloise, il serait temps que ces postes d’un autre temps soient supprimés.
        Entre salaires, indemnités et collaborateurs, chacun sénateur Français coûte 523.846 euros par an aux contribuables.

        répondre
    2. Ie picosé

      Pour répondre à Voyons…
      Il faut éviter de regarder la vie avec des œillères construites de jalousie. En France si on veut gagner de l’argent on ne fait pas de politique. On est soit artisan, soit commerçant, soit industriel ou profession libérale mais pas politique. Regardez : qui roule avec des grosses voitures, qui investi dans l’immobilier, qui part en vacances 5 ou 6 semaines à la mer ou à la montagne : pas le politique. Ouvrez les yeux et arrêtez la jalousie et la méchanceté !

      répondre
      1. voyons... !

        pour répondre à le picosé …
        jalousie ? méchanceté ? holà mon cher .. vous n’y êtes pas du tout !
        moi je gagne très bien ma vie et certainement plus que ces politiciens opportunistes mais j’ai travaillé dur et avec des semaines de 60 h pendant plus de 25 ans pour arriver aujourd’hui à en tirer les bénéfices du travail fourni et des risques financiers importants pris à l’époque. Tout ce que j’ai aujourd’hui ce n’est pas la collectivité qui me l’a payé et pour moi un maire jusqu’à une commune de taille moyenne devrait avoir un travail en parallèle, il connaîtrai mieux les difficultés des habitants de sa commune et ça l’obligerait à considérer son pécule en fin de mois comme une indemnité et non pas comme un salaire !
        Maintenant c’est à vous d’ouvrir les yeux car l’immobilier de haut niveau appartient appartient bien aux politicars ( voir même aux partis politiques ! y’a qu’à voir certains quartiers dans les grandes villes ) … mais vous devriez vous modérer cher picosé .. on dirait que vous êtes jaloux , non ?

        répondre
    1. Ouille.

      Poncelet était président du sénat….ça aide.
      à contrario, il y a plutôt des centaines de sénateurs qui n’amènent rien
      à leurs territoires.

      répondre
  2. Jocelyne

    ha la politique ,bcp d’amis qui arrivent mais très intéressés , le pouvoir déçoit , détruisent certains, soutient certains ; on en tient un en ligne de mire pour sa promotion .Mais c’est tjrs pareil ….

    répondre
  3. Hélie

    Comment peut-on annoncer il y a une semaine qu’on est plein d’espoir pour la communauté de communes, plein de projets, qu’on a une méthode… comment peut-on avoir fait des pieds et des mains pour prendre la place du sortant…
    et se présenter quelques jours plus tard à un mandat incompatible avec celui de Président d’intercommunalité?
    Hingray n’a même pas fait un mandat complet de maire (à peine 2 ans et 1/2) et il rêve déjà d’abandonner les Romarimontains à leurs soucis?
    Vouloir être élu sénateur, cela signifie vouloir démissionner de la mairie et de l’intercommunalité… les Romarimontains en pensent quoi?
    Ah, elle est belle, la politique autrement!

    répondre
  4. GS

    Jean Hingray a la tête sur les épaules messieurs mesdames. Il ne se présente pas par hasard mais avec le soutien de beaucoup d’élus qui ont remarqué le travail fourni depuis 2016 à la mairie de Remiremont.. un budget maîtrisé, des investisseurs privés pour les grands projets ( cinéma, hôtel de luxe notamment), une réorganisation et une rationalisation des services de la Mairie, un rapprochement avec la population ( café rencontre, réunions thématiques, vote de la population et d’acteurs locaux pour certains projets,…), une politique gagnante qui lui permet d’avoir des ambitions. Des ambitions qui ne sont pas personnelles mais pour l’intérêt de chaques citoyens de nôtre territoire.
    Un gros travail à déjà été fourni pour la défense de notre hôpital ou encore de notre ligne TGV, mais aussi contre la fermeture de certaines classes de nos écoles et j’en passe…
    Si il a brigué le mandat de président de la CCPVM, c’est également pour l’intérêt de chaques communes de celle-ci et dans le but d’agir et non de subir.
    La jeunesse est une chose mais lorsque les preuves sont faites je ne vois pas ce qui dérange certains détracteurs. Et n’est il pas enfin temps que des jeunes rentrent au palais du Luxembourg ??
    Jean Hingray ne lâchera pas ses concitoyens ni son équipe municipale et siégera d’ailleurs au conseil municipal. Il est fini le temps où lorsque que l’on a pas le pouvoir on s’en va..
    Quand aux indemnités, il faut arrêter les polémiques, une semaine à la mairie c’est 14h/j, 6j/7 soit 84h mini par semaines ou encore 336h par mois…calculez le taux horaire…ce n’est pas une pause qu’il va chercher au Sénat, c’est pour un travail en collaboration avec les élus locaux pour nos territoires, pour défendre notre ruralité, défendre nos services publics et pour permettre un rebond économique et touristique de notre région.
    Il est enfin temps d’agir pour construire… A certains, quand on critique les autres on se critique soi-même. Alors soyez également constructifs..

    répondre
  5. gérard

    Mon cher Jean Hingray, il eut été judicieux de ne pas piquer la place à Michel Demange à la présidence de la com com! Il était pleinement actif à ce poste. Vous voulez cumuler les salaires ou indemnités, appelez cela comme vous voulez, mais l’électeur risque d’être blasé de vous et de vos manœuvres en ces futures périodes de rigueur, croyez-moi! Affaire à suivre.

    répondre
  6. Constat....

    Comme d’autres , jamais assez! Pas de travail , mais d’argent! On insite des gens à briguer les mairies à gauche, à droite , comme il l’a fait . Il se fait élire à la présidence de la comcom, en éliminent l’ancien , finalement bien à sa place, et maintenant qu’il est en place , il tente autre chose . Et si ça , ce n’est pas de la politique , comment ça se nomme? Je pense que ce cher Monsieur n’a rien fait d’extraordinaire pour le moment . Quelques années de maire , pas eu le temps de s’asseoir à la comcom que le voilà déjà debout pour d’autres horizons….Ces hommes politiques sont comme les autres , n’en font pas plus (les jours font 24 h pour eux aussi) mais surtout coûtent beaucoup à une société qui ne peut plus supporter ça .Je pense que cette candidature est purement politique . Ainsi,les « centristes » auront un représentant dans les Vosges.

    répondre
  7. Sincère

    C’est tout simplement un abandon du territoire de Remiremont, à peine 6 mois après été réélu maire et à peine quelques jours après avoir été président de communauté de communes la main sur le cœur… il devra abandonner les deux s’il est élu. De qui se moque-t-il?
    La réponse est simple, hélas :
    des gens comme vous et moi!

    répondre
  8. josèphe88

    Il se dit que l’appétit vient en mangeant, alors attention de ne pas devenir obèse. Mairie, Communauté de communes, Sivom ….. et maintenant le Sénat ????
    Que faut-il penser de la sincérité de cet homme qui avoue : » une réflexion de plusieurs mois. » Son engagement auprès des Romarimontains, un attrape « couillons » ? et les autres présidences ….. juste une parenthèse de quelques mois ?
    Pour l’instant, tout cela lui permet de bien vivre en cumulant de juteuses indemnités (avec quelques majorations substantielles récemment votées). Alors, dans cette logique, pourquoi ne pas vouloir toucher encore plus ?
    Il faut espérer que les grands électeurs seront suffisamment lucides dans quelques mois pour appréhender la pertinence dudit engagement. A moins que les girouettes du regretté Président Edgar Faure continuent de tourner sur les toits de certaines mairies vosgiennes.

    répondre
  9. jonathan antoine

    Il ne suffit pas de s’auto-proclamer successeur du Président Poncelet pour en être digne et surtout à la hauteur. Force est de constater que le costume est beaucoup trop grand pour lui!

    répondre
  10. Paul

    Entre Christophe Naegelen a l’assemblée nationale et Jean Hingray au sénat, voilà deux jeunes hommes dynamiques qui montreront une nouvelle image de notre territoire à contre courant de ce que beaucoup pensent de nos vallées.
    On y croit .

    répondre
    1. Vincent

      ça dépend des vallées , on n’est pas tous logés à la même enseigne , la vallée de mr le Député il y a encore du boulot bcp de boulot .

      répondre
  11. Le Bressaud

    Franchement, que s’est-il passé de si extraordinaire à Remiremont depuis 2016? Sur l’hôpital, Vannson en a fait autant dans la défense qu’Hingray, et de façon bien plus habile (pour une fois). Le fameux marché couvert a échoué. L’interco reste très petite. Remiremont est isolée dans le Massif, coupée de Gérardmer et Saint-Dié, qui comptent bien plus d’habitants.
    Partir avant le temps où les citoyens feront vraiment les comptes, c’est loin d’être courageux.

    répondre
  12. GS

    Si vous croyez qu’être sénateur n’amène pas à bosser et que cette place est faite pour prendre de l’argent alors n’hésitez pas à vous présenter cher ouille.
    Quand au fait que remiremont soit isolée du massif, je ne suis pas d’accord, la ville se trouve au cœur de 2 vallées, la Moselle et la Moselotte et à la frontière avec la haute Saône. Et à quelques heures de Paris en TGV..Pourquoi les investisseurs viennent ici ?
    Le marché couvert à été relancé ( à défaut de baisser les bras, on se retrousse les manches ) avec des producteurs locaux en concertation avec les commerçants. Le marché hebdomadaire a été replacé en haut de la rue Charles de Gaulle en concertation avec les habitants et c’est un grand succès.
    Le plus grand courage c’est de porter la responsabilité, de cœur vient courage et mieux vaut courage que rage….

    répondre
    1. Ouille.

      les cumuls devraient être interdit.
      Point.
      La réalité c’est aussi qu’après avoir payer ses frais et ses collaborateurs, il reste dans la poche d’un sénateur bien plus de
      10 000 euros net par mois.
      Soit grosso modo au moins 9 SMIC.
      Tout ça pour passer surtout son temps à couper des rubans et à avaler les couleuvres du parti qu’il représente.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.