Search
vendredi 25 sept 2020
  • :
  • :

Saint-Nabord : promenade à l’Arboretum pour finaliser le projet de réaménagement du parc

image_pdfimage_print
118085300_180057220310003_7742427729896685290_o - Copie

Photos de la page Facebook « Ville de Saint Nabord »

Cédric Babel, adjoint à la Forêt pour la commune de Saint-Nabord, Pascale Naulin, adjointe à la Communication et Philippe Michel, gestionnaire forestier de l’ONF se sont réunis sur le site de l’Arboretum de Saint-Nabord pour une visite guidée des lieux et la finalisation du projet de réaménagement du parc.

Crée en 2000, à proximité du secteur « Au-dessus de Chaumont », dans un but pédagogique et expérimental, cet espace forestier abrite une belle collection de résineux et de feuillus (Mélèzes, Épicéas d’orient, Pins Weymouth, Sapins du Colorado, Épicéas Sitka, Séquoïas, Pins Sylvestre…Catalpas, Tulipiers, Érables de Montpellier, Érables pourpres, Merisiers, Aulnes, Robiniers (Acacias), Frênes, Alisiers Torminal, Marronniers rouges, Chênes rouges, Ormes…

Plantés par les élèves des écoles primaires de la commune il y a vingt ans, l’alternance de feuillages verts et pourpres des arbres devaient former vue du ciel les chiffres de l’année. Bel hommage au passage à l’an 2000 qui n’a malheureusement pas résisté à la mauvaise acclimatation de certains arbres et aux caprices du temps… En effet, alors que la plupart des arbres se sont bien adaptés aux conditions locales, d’autres plus malingres inquiètent le technicien forestier. C’est notamment le cas des Marronniers rouges ou Merisiers qui seront peut-être à terme remplacés par d’autres essences.

Traversé par de vastes allées entretenues régulièrement, le parc est cependant envahi par de grandes fougères qui ont certainement contribué, selon Philippe Michel, à la faible croissance de certains arbres privés de l’apport essentiel de lumière. Occasion pour l’adjoint à la Forêt de s’interroger sur les possibilités d’un meilleur entretien du site.

Au fil de la visite, le gestionnaire de l’ONF explique comment définir l’âge d’un Pin en comptant le nombre d’anneaux qui marquent son écorce ou encore comment différencier le Mélèze du Japon et le Mélèze d’Europe en comparant la forme plus évasée des cônes du premier avec les écailles plus serrées du second. Il surprend son auditoire en présentant le chêne rouge et ses feuilles de la taille d’une main d’homme ou stimule le sens olfactif des adjoints en leur faisant découvrir le parfum de citronnelle du sapin américain.

La visite se termine en rejoignant le majestueux châtaignier qui clôture le parcours. Les deux hommes s’installent enfin sous l’abri en bois pour étudier les détails du projet de rénovation du site : nouveaux panneaux pédagogiques avec support en bois, fléchage du parcours, table d’orientation avec implantation des différentes essences et quelques nouveautés comme l’installation de structures de jeux.

Encore quelques mois avant que l’Arboretum ne retrouve de sa superbe grâce aux bons soins du gestionnaire forestier. Une inauguration sera organisée au printemps à laquelle seront conviés la presse et tout le conseil municipal. En attendant, les lieux paisibles offrent aux promeneurs de belles balades à l’ombre des hautes futaies.

Page Facebook « Ville de Saint Nabord »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.