Search
jeudi 29 oct 2020
  • :
  • :

Saint-Nabord : commémoration du 76ème anniversaire de la libération à la stèle de Noirgueux

image_pdfimage_print

120026755_188931442755914_3011796307974815208_o

Photos de la page Facebook « Ville de Saint-Nabord »

Ce dimanche a eu lieu la cérémonie commémorative autour de la stèle de Noirgueux, organisée par l’assocaition des amis de la 36ème DIUS, en présence de représentants des autorités civiles, militaires et religieuses, de Jean Hilfiger et sa petite fille Lydie Poirot, des représentants de l’association US Memory Grand Est, des présidents des associations patriotiques.

Plusieurs élus vosgiens ont fait le déplacement pour se joindre à la cérémonie, parmi lesquels Christophe Naeglen, député des Vosges, François Vanson, président du Conseil départemental, Christian Vitu, maire de Raon-aux-Bois, Jean Hingray, maire de Remiremont, Catherine Louis, maire de Dommartin-Les -Remiremont.

Dans son intervention, Jean-Pierre Calmels a rappelé l’épisodehistorique à l’origine de la stèle de Noirgueux : « Chaque année, cette cérémonie sur le site de Noirgueux rassemble de nombreux Navoiriauds et habitants venus des communes voisines. C’est bien la preuve de l’attachement des citoyens à la commémoration d’un événement qui a été déterminant dans la libération de notre territoire », affirme le maire de la commune de Saint-Nabord, « C’est en effet ici, dans ce paysage calme et bucolique qu’ont eu lieu des combats sanglants pour franchir la Moselle. Combats entre les soldats américains du 141ème régiment d’infanterie de la 36ème DIUS, débarqués en Provence le 15 août 1944, et qui continuant leur progression libératrice arrivèrent dans notre département ; et d’autre part l’armée allemande qui occupait le secteur de Remiremont. Mais le 20 septembre 1944, le décor était tout autre : c’était la nuit, il y avait du brouillard et en face les mitrailleuses étaient prêtes à tirer. Au prix de durs combats, les Américains purent franchir la Moselle et prendre l’ennemi à revers, permettant ainsi la libération de Remiremont. C’est en souvenir de cette page de l’histoire de la 2ème Guerre mondiale que cette stèle a été érigée en 1991. Elle a été inaugurée en présence de 120 vétérans américains venus revoir les lieux de leurs exploits, les lieux où leurs camarades étaient tombés. Je me souviens qu’en 1996, une vingtaine d’entre eux étaient présents autour de cette stèle. C’était très émouvant de voir ces hommes âgés, bardés de décorations et de médailles et de penser qu’à 20 ans, ils avaient risqué leur vie pour la liberté du peuple français. En ce 76ème anniversaire, je tiens à remercier tous les citoyens rassemblés aujourd’hui autour de cette stèle. Je remercie aussi toute l’équipe de volontaires qui vient chaque année raviver le souvenir de ces combats avec ces uniformes, ces armes, ces véhicules. Merci aussi à l’association des Amis de la 36ème DIUS qui organise parfaitement cette cérémonie et entretient ainsi la flamme du souvenir. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.