Search
vendredi 23 oct 2020
  • :
  • :

Saint-Nabord : Jean Hilfiger dévoile une plaque en souvenir du passage des soldats américains en 1944

image_pdfimage_print

119949233_188588686123523_6701767740020204609_o

Photos et captures d’écran de la page Facebook « Ville de Saint-Nabord »

Des plaques commémoratives balisent désormais le parcours emprunté par les soldats texans pour libérer Remriemont. Jean Hilfiger a retracé l’histoire de cet inoubliable 21 septembre 1944, qui a marqué à jamais la vie du jeune garçon de 14 ans qu’il était alors. Il a dévoilé une plaque commémorative, au carrefour de Grédifaing et de la promenade de Rond Caillou.

Des élus vosgiens et des membres de l’association « Les amis de la 36ème DIUS » s’étaient donné rendez-vous ce samedi pour inaugurer « Le chemin emprunté par le 141ème régiment d’infanterie de la 36ème DIUS », sur les communes de Raon-Aux-Bois et Saint-Nabord, lors de la libération de la ville de Remiremont. Jean-Pierre Calmels, dans son discours, a rappelé le périple de ces soldats qui ont risqué leur vie pour libérer Remiremont du joug allemand : « L’inauguration de ce panneau qui balise le parcours emprunté par les valeureux soldats du 141éme Régiment d’infanterie de la 36éme division US est pour nous l’occasion de nous souvenir du périple accompli par ces jeunes Texans débarqués en Provence le 15 août 1944 », affirme t’il, « Ils vont libérer Toulon et Marseille puis remonter les vallées du Rhône et de la Saône. Le 20 septembre, les Américains arrivent sur les hauteurs de Saint-Nabord, à Grésifaing, à la ferme Hilfiger qui avait abrité un groupe de maquisards. Leur but est de franchir la Moselle pour prendre à revers les soldats allemands qui tenaient encore Remiremont. Un jeune garçon de 14 ans, Jean Hilfiger, se propose de les guider. Il connaît bien la forêt ainsi qu’un passage pour franchir la Moselle, le gué de Noirgueux. A minuit, c’est le départ depuis le bivouac des Américains : Champée, Derrière Chaumont, le Rond Caillou, le bas des Censieux, Longuet, puis arrivée au bord du canal. Celui-ci est à sec et la progression se fait ainsi à l’abri des berges, dans la nuit et le brouillard. Le franchissement de la Moselle pourra commencer. Les combats seront rudes et meurtriers. Mais cette traversée permettra ensuite la libération de Remiremont et de ses environs. C’est pour que cette page de l’Histoire, cet assaut décisif pour la reconquête de notre liberté ne tombe pas dans l’oubli que l’association des Amis de la 36ème DIUS, avec le soutien des communes de Raon-aux-Bois et Saint-Nabord a proposé de matérialiser ce parcours qui a conduit au départ des forces nazies. Nous témoignons ainsi notre reconnaissance envers ces jeunes soldats venus du lointain Texas qui ont combattu courageusement et pour certains laissé leur vie sur notre territoire. Nous ne devons pas les oublier ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.