Search
mercredi 23 sept 2020
  • :
  • :

Sécheresse : « les industriels font beaucoup d’efforts » pour limiter leur consommation d’eau opération de contrôle du respect des règles sur 24 sites dans les Vosges

image_pdfimage_print

Du 31 août au 4 septembre derniers, Pierre Ory, Préfet des Vosges, et Nicolas Heitz, Procureur de la République, ont diligenté les services de police environnementale pour conduire une opération de contrôle du respect des prescriptions des arrêtés sécheresse (niveau alerte renforcée) actuellement en vigueur dans le département.

Le réseau d’eau de surface très dense des Vosges (plus de 4000 km) et les ressources en eaux souterraines de qualité constituent une richesse qu’il est essentiel de protéger. Le contexte de sécheresse estivale génère des tensions sur la qualité des cours d’eau et la disponibilité de la ressource. « Aujourd’hui, on voit bien que les petits cours d’eau sont en grande difficulté », affirme Marc Collas, Chef du service départemental des Vosges de l’Agence française pour la biodiversité. Des restrictions d’usage de l’eau ont été décidées par arrêté préfectoral. Elles concernent les particuliers, les collectivités, les entreprises, les administrations, et les exploitations agricoles.

L’opération de contrôle, organisée dans le cadre de la Mission Inter Service Eau Nature (MISEN), a ciblé en priorité les industriels et des collectivités implantées sur le secteur du Vair et de a Vologne. 24 sites référencés ont été contrôlés par des équipes mixtes des services de l’État sur ces secteurs. Les contrôles ont porté sur la gestion quantitative de la ressource, la lutte contre les pollutions industrielles ? D’après la Préfecture, «  59 % des sites contrôlés sont en conformité avec les prescriptions des arrêtés préfectoraux et 33 % ont présenté des irrégularités ». 7 installations d’hydroélectricité feront l’objet de suites judiciaires. « D’une manière générale, les industriels font beaucoup d’efforts », affirme Marc Collas, « des efforts importants déployés notamment dans la papeterie ».

« C’était une opération d’ampleur », souligne le procureur Nicolas Heitz, qui se réjouit de son déroulé et de la bonne coordination des services. Outre cette opération ciblée, des actions de contrôles ont été régulièrement menées par les services de police environnementale depuis l’entrée en vigueur du niveau d’alerte renforcée. Ces missions ont permis de relever de nombreuses infractions, tel que des allumages de feu interdits, des circulations de véhicules à moteur dans les espaces naturels, ainsi que de la pollution et des atteintes aux milieux aquatique. Les contrôles vont continuer dans les semaines à venir. Le Préfet Pierre Ory souligne un domaine qui utilise beaucoup d’eau : les spas et jacuzzis. « Il y a le sujet du renouvellement de l’eau pour des raisons sanitaires », qui s’oppose à l’usage souhaité en période de sécheresse.




11 réactions sur “Sécheresse : « les industriels font beaucoup d’efforts » pour limiter leur consommation d’eau

  1. je roule pour vous

    Je connais un endroit a Cornimont ou il y as de l’eau toute l’annee certe ,mais une personne ,mon voisin en l’occurrence arrose a tous vas la journée bien sur,a sa il a des beaux légumes, a l’origine cette eau servait a alimenter les cités ouvrieres,pourquoi ne pas remetre en etat le réseau, pour que d’autre habitants du quartier en profite?

    répondre
  2. lamisol

    Monsieur le procureur a bien raison de se réjouir de la bonne coordination des services.
    Entre les agences, les offices, les parcs régionaux et départementaux, les parcs naturels, les directions départementales des territoires, et certainement d’autres organismes…..les services de la police environnement doivent avoir une coordination sans faille.

    répondre
    1. JMV

      La France est déjà absolument et étonnamment ( …) incapable de mettre en place un fichier central pour les différents services sociaux .
      Santé, retraite, chômage, aide au logement, allocations familiales, aides diverses…
      Cela permettrait bien évidemment de lutter avec efficacité contre le gouffre sans fond de l’arnaque aux aides sociales.
      Selon certains, cette fraude représenterait 30 à 40 milliards par an …soit 10 fois le montant de l’ISF si il était rétabli, ou la moitié des 3 % du déficit annuel de l’état.

      Mettre en place une coordination pour la gestion de l’eau me semble alors mission impossible.
      Où alors..

      répondre
  3. Tonton Reporter

    Que Monsieur le Préfet se rende à la source de la Duchesse et il verra si il n’y a plus d’eau ??? Dommage de ne pas pouvoir insérer la vidéo prise ce matin….

    répondre
  4. lamisol

    Peut-être qu’il serait bon également que monsieur le préfet, représentant de l’état garant de la sécurité des biens et des personnes, envoie les services de la police environnementale pour constater les dégradations aux prairies, pelouses, jardins ……dégradations certainement faites par les sangliers et trouver une réponse appropriée à ce fléau.
    Pour beaucoup d’agriculteurs, de propriétaires, de jardiniers, d’amoureux de la nature, devant les spectacles de désolation, même sans pluie, ça commence à déborder.

    répondre
  5. bob

    petite balade a l ombre des tilleuls , l air est frais, jolie journée d automne, meilleurs que dans un bureau climatisé de la prèf et oui !Jim pendant se temps là ……………………

    répondre
  6. Jyv88

    On dit qu’elle vient des Alpes, est-ce vrai ?
    Il me semble qu’elle s’est déjà tarie, notamment en 2003
    Tonton doit bien pouvoir me repondre vu ses archives…

    répondre
  7. Roberto

    Encore un article qui recrache sagement les éléments de langage de tout ce petit monde qui s’organise pour nous voler nos ressources naturelles. Comment peut on écrire sur le sujet sans employer le mot « Nestlé » ??

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.