Search
dimanche 25 oct 2020
  • :
  • :

Une lecture pour réfléchir Deux sessions de lectures musicales par Simon Delétang se sont tenues dans le jardin du musée Charle Friry

image_pdfimage_print

En marge des journées du patrimoine, une lecture musicale était proposée ce jour par Simon Delétang, directeur du Théâtre du peuple de Bussang dans le jardin du musée Charles Friry.

Plusieurs objectifs étaient affichés pour ce spectacle : mettre en valeur le musée fraichement rénové, collaborer avec Simon Delétang sur un projet (comme la municipalité le souhaitait depuis plusieurs mois), mettre en valeur les oubliés de la reprise à savoir la musique et le théâtre et offrir au public une réflexion sur la consolation et la liberté, thème d’actualité après cette période de confinement et où certains considèrent l’obligation du port du masque comme une atteinte à leur liberté.

Le texte, écrit par le Suédois Stig Dagerman, s’intitulait « Notre besoin de consolation est impossible à rassasier ». Ecrit dans les années 50, il interroge sur le sens de l’existence, sur l’essence de notre liberté, le temps et l’éphémérité des consolations de la vie.

L’accompagnement musical par le duo Fergessen (électro rock) apportait au texte une profondeur et une valeur ajoutée à la dramaturgie.

Le cadre paisible des jardins du musée se prêtait parfaitement à cette prestation intimiste qui avait déjà été présentée à Bussang.

Cette intervention du théâtre du peuple est une première qui sera certainement amenée à se renouveler à travers une collaboration plus régulière avec la municipalité. Un souhait de voir le patrimoine culturel se déplacer vers la cité des Chanoinesses comme ce sera également le cas pour le festival international de géographie qui s’invitera le 3 octobre au grand salon de l’hôtel de ville à travers une conférence de Xavier Fettweis sur l’enneigement des massifs.

A.S




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.