Search
mardi 1 déc 2020
  • :
  • :

Remiremont : la Belgique s’invite au nouveau cinéma Majestic

image_pdfimage_print

Capture d’écran 2020-10-24 102008

Photo du Manneken-Pis par Myrabella, CC BY-SA 3.0

Dans le cadre du cycle « Rencontre avec … la Belgique » initié par la médiathèque départementale des Vosges, trois films sont proposés par la médiathèque intercommunale de la Porte des Vosges Méridionales, le cinéma Majestic France Le Volontaire et l’association Ciném’Art Cades. Rendez-vous au cinéma Majestic France « Le Volontaire » de Remiremont, zone de la Filature. 5€ la séance. Voici la programmation.

 

Vendredi 6 novembre à 20h00 & Dimanche 8 novembre à 18h00 :

« NI JUGE, NI SOUMISE », réalisé Jean Libon et Yves Hinant

Documentaire – 2017 – 1 h 39 min

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent

heurter la sensibilité des spectateurs.

Ni Juge ni soumise est le premier long-métrage StripTease, émission culte de la télévision belge. Pendant 3 ans les réalisateurs ont suivi à Bruxelles la juge Anne Gruwez au cours d’enquêtes criminelles, d’auditions, de visites de scènes de crime. Ce n’est pas du cinéma, c’est pire.

 

Vendredi 13 novembre à 20h00 & Dimanche 15 novembre à 18h00 :

« LE TOUT NOUVEAU TESTAMENT », réalisé par Jaco Van Dormael

Comédie – 2015 – 1 h 53 min

Dieu existe. Il habite à Bruxelles. Il est odieux avec sa femme et sa fille. On a beaucoup parlé de son fils, mais très peu de sa fille. Sa fille c’est moi. Je m’appelle Ea et j’ai dix ans. Pour me venger j’ai balancé par SMS les dates de décès de tout le monde…

 

Vendredi 20 novembre à 20h00 & Dimanche 22 novembre à 18h00 :

« ROSETTA »

Présentation du film par Cécile Marchocki, présidente de l’association Ciném’Art Cades, le vendredi 20.

Réalisé par Jean-Pierre et Luc Dardenne

Drame – 1999 – 1 h 30 min

Rosetta mène tous les jours une guerre sans relâche. Une guerre pour trouver du travail, une place qu’elle perd, qu’elle retrouve, qu’on lui prend, qu’elle reprend, obsédée par la peur de disparaitre, par la honte d’être une déplacée. Elle voudrait une vie « normale » comme eux, parmi eux.

 

2




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.