Search
vendredi 4 déc 2020
  • :
  • :

Saint-Nabord : « l’année 2020 a bénéficié d’une grande abondance de fruits » pour le Syndicat des bouilleurs de cru

image_pdfimage_print

@SAINT.NABORD 

Le Syndicat des bouilleurs de cru a tenu son assemblée générale ce samedi au centre culturel en présence de ses 25 adhérents, du député Christophe Naegelen et du président du conseil départemental François Vannson.

Pierre Jeannerot, Patrick Lambolez, conseillers délégués et Didier Begel, conseiller municipal représentaient la mairie de Saint-Nabord. Le renouvellement du conseil administratif était à l’ordre du jour avec l’élection de deux nouveaux membres. Le président du syndicat Bernard Schindelé a également rappelé les consignes à respecter vis-à-vis de l’administration des douanes et précisé que les nouveaux adhérents seraient aidés dans leurs démarches.

La campagne de distillation commencera le 15 novembre dans « L’Atelier du Père Bon Dieu », autrement dit dans le local loué par André Gravelin, président d’honneur du syndicat et s’achèvera mi-janvier. L’année 2020 a bénéficié d’une grande abondance de fruits dont les plus distillés sont dans l’ordre : les mirabelles, les quetsches, les poires, les pommes. L’entretien du verger syndical, situé rue de la Croix Saint Jacques, se poursuivra et une extension est même envisagée. 




3 réactions sur “Saint-Nabord : « l’année 2020 a bénéficié d’une grande abondance de fruits » pour le Syndicat des bouilleurs de cru

  1. gérard

    Bizarre, de plus en plus de fruits et de moins en moins d’adhérents…! Que se passe-t-il aux bouilleurs? Bientôt plus de monde au bureau que dans l’assemblée. Mort de rire.

    répondre
    1. lamisol

      Les anciens partent et la relève n’est plus assurée par les jeunes.
      Beaucoup de fruits restent pourrir sous les arbres.
      Il est plus facile d’aller en grandes surfaces que de faire des conserves.
      Il est loin le temps ou rien n’était perdu.(tout était ramassé aussi bien pour la consommation humaine que pour les animaux.
      Les traditions se perdent..

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.