Search
samedi 10 avr 2021
  • :
  • :

Fermeture des commerces : Jean-Benoît Tisserand écrit au Premier Ministre

image_pdfimage_print

1

Suite aux nouvelles mesures sanitaires imposées par le gouvernement, se traduisant par la fermeture des commerces considérés « non essentiels », Jean-Benoît Tisserand, maire de Remiremont a écrit au Premier Ministre Jean Castex, afin de lui demander de revenir sur cette décision compte tenu de l’importance des commerces de proximité au niveau économique local. Voici son courrier.

J CASTEX-page-001




7 réactions sur “Fermeture des commerces : Jean-Benoît Tisserand écrit au Premier Ministre

  1. Josèphe88

    Il n’y a pas que l’orthographe et la grammaire à réviser, il y a aussi le style.
    On aurait pu s’attendre à mieux ….. Une relecture approfondie aurait peut être permis un courrier de meilleure qualité.
    Mais, comme il fallait bien galoper derrière certains pour apparaître aussi dans le lot des résistants de la première heure, la rédaction précipitée du courrier est par trop évidente.
    Pour un coup d’essai, ce ne fut pas un coup de maître.

    répondre
  2. D. Schlesinger

    Ce qui me gêne le plus, c’est le tacle aux maires qui sont montés au créneau pour défendre leurs petits commerçants.
    « Regardez comme moi je suis gentil, je suis comme vous, nous on sait, les autres, ils font n’importe quoi ! »
    Un peu flagorneur, comme l’élève qui veut se faire bien voir du prof.

    répondre
  3. Lexa

    Monsieur le Maire, petit conseil : un objet par courrier… votre lettre fait l’amalgame est de ce fait n’est pas lisible. Un courrier concernant les fermetures administratives ne nécessitait pas une critique de vos collègues. Un autre courrier devait concerner les difficultés hospitalières. Surtout un courrier administratif doit être court et concis. Votre seule excuse est votre inexpérience.

    répondre
  4. Lucas

    on n’a jamais autant parlé du petit commerce depuis ce covid mais ça fait si longtemps que le petit commerce a bien du mal face à ces grands de la distribution, face à ces zones commerciales , le commerce est devenu un grand n’importe quoi où on autorise tout sans réguler et là on en arrive a une catastrophe certaines villes et villages n’ont plus rien vive la voiture c’est tjrs mieux ailleurs et on en arrive a un gros kao ; les gens parlent du petit commerce mais avouez bcp n’y vont plus depuis si longtemps et on continue de les pénaliser comme des pestiférés en les fermant , mettez vous à la place d’un commerçants qui n’a plus de chiffre et ne voit pas d’avenir mais les mendiants eux vont arriver dans les boites aux lettres et ça c’est la dur réalité du futur bcp vont pas s’en sortir .On va détruire le peu qu’il reste car on n’a jamais calculé le nombre de commerces fermé depuis tant d’année sans que personne n’y a prêté attention on a laissé faire .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.