Search
jeudi 22 avr 2021
  • :
  • :

Maximum 30 personnes à la messe : une mesure « irréaliste et inapplicable » selon Monseigneur Berthet

image_pdfimage_print

 

Capture-d’écran-2020-01-04-à-10.45.22 - Copie
Ce dimanche, le temps de l’Avent commence et l’interdiction des célébrations religieuses en public est levée. Mais, comme l’a annoncé le président de la République Emmanuel Macron, une jauge de 30 personnes maximum par lieux de cultes est imposée. Didier Berthet, Évêque du diocèse de Saint-Dié, a régit à cette décision, avec une politesse d’évêque.

« Malgré les remarques instantes de la Conférence des évêques et des représentants d’autres cultes, le gouvernement a refusé de revenir sur la jauge des 30 personnes maximum, mesure largement irréaliste et inapplicable », affirme l’homme d’Eglise, « Avec tous les citoyens croyants, nous regrettons profondément ce manque d’écoute, de dialogue et de considération de la part des autorités gouvernementales. Les évêques de France et d’autres représentants religieux avaient proposé une série cohérente de règles rigoureuses pour que nos assemblées soient sanitairement sûres, en veillant notamment au rapport entre les personnes présentes et le volume de chaque édifice cultuel, afin d’assurer une large distanciation : ils n’ont malheureusement pas été entendus ».

Didier Berthet pense d’autre part à tous ceux qui souffrent de la prolongation du confinement : « beaucoup de jeunes qui étudient, se forment ou entrent sur le marché du travail dans des conditions très difficiles ; les personnels de l’hôtellerie, de la restauration et de nombreux autres services ; les chômeurs frappés par le choc conjoncturel ; les malades et les aînés très isolés ; tous ceux dont la précarité de vie s’est encore aggravée. L’Eucharistie qui nous rassemblera à nouveau n’aura de sens que si nous rejoignons et portons toutes ces personnes dans notre prière et notre attention fraternelle ».

Les rassemblements de ce dimanche se feront avec un respect conscient des mesures barrières, mais pas nécessairement des règles gouvernementales. Ainsi, les messes « respecteront l’esprit des instructions gouvernementales, à défaut de pouvoir les appliquer à la lettre. Grâce à la vigilance des pasteurs et des fidèles, elles seront des rassemblements sanitairement sûrs, dans le strict respect des gestes barrières. Elles manifesteront le réalisme de notre responsabilité dans la grande lutte commune contre la pandémie qui sévit toujours parmi nous ». D’autres vosgiens, moins tenus par le devoir de diplomatie à l’égard du pouvoir politique, font savoir leur désapprobation, sur internet comme ailleurs : « 30 personnes, c’est ridicule », estiment certains, « bienvenue en Absurdistan ».




5 réactions sur “Maximum 30 personnes à la messe : une mesure « irréaliste et inapplicable » selon Monseigneur Berthet

  1. stop--covid

    Msgr Berthet plaide pour le bien. Qu’on soit ou pas catholique et pratiquant , à l’heure de la charnière notre époque entre le bien, le mal, on soutient tous les religieux qui sont pour la victoire du bien. Le catholique passe par la messe pour vivre en phase avec sa foi, le respect, partage avec autrui. Ce qui est imposé sous couvert d’une dictature sanitaire n’est pas crédible . Depuis Wuhan en Chine jusqu’ici aujourd’hui , nous avons un vécu qui permet aux éclairés de faire son analyse. La victoire sera pour le bien J’en ai certitude et foi .Tous ensemble on passera cette épreuve. Cette expression vient de mon intérieur pour un espoir obligatoire. Les démons sont réfugiés, camouflés. Quand ils n’ont pas le pouvoir, ils tentent de le voler. L’actualité nous renseigne. Les démons ne tiennent pas la distance face au bien .

    répondre
    1. vosgien

      Que stop covid (Seb?)parle de crédibilité est parfaitement risible de la part d’un inféodé à la crédulité primaire. Crédulité en un dogme,
      crédulité dans le complotisme de base dont il nous abreuve de liens ineptes régulièrement.
      Dans ce cadre, lorsqu il nous parle d’éclairés je ne vois qu un illuminé.
      30 personnes dans un lieu de culte, peut être n’est ce pas logique alors argumentons avec objectivité et sans menaces . C’est inconvenant de la part de religieux (de toute obédiance)faillibles, représentants d’une histoire criminelle et matérialiste. Le bien et la religion ne sont que rarement compatibles.

      répondre
      1. froissard

        Ma réponse s’adressait à STOP COVID .On complétera pour répondre à VOSGIEN que personne n’a le monopole du cœur pour faire le bien .je suis engagé dans de nombreuses associations, ou notre engagement commun est partagé avec des personnes de toutes obédiences , quelles soient politiques ou religieuses . On appelle cela la richesse de nos différences .là ou les politiques ont failli à leur mission, les gens doivent pouvoir se rassembler et faire cause commune, pour propager l’idée de faire le bien .

        répondre
  2. beraljean

    Logique pure:
    Pourquoi ne pas considérer une église comme un commerce dit « non essentiel » et appliquer la règle des 8 m² par paroissien.
    Je crois que tout le monde y trouverait son compte sans polémiquer à la manière « vosgien ».

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.