Search
jeudi 15 avr 2021
  • :
  • :

Remontées mécaniques interdites : « C’est déplorable et incompréhensible ! » Le point de vue de Maxime Laurent, dirigeant de la station de ski Larcenaire à Bussang

image_pdfimage_print

84691487_604016800146504_925356991755321344_n

Photos de @larcenairestationdeski et www.larcenaire.fr

Ce jeudi 26 novembre, le Premier Ministre a évoqué dans une conférence de presse l’ouverture des stations de skis. « Il sera loisible à (…) tous de se rendre dans ces stations », affirme Jean Castex, « pour profiter de l’air pur de nos belles montagnes, des commerces, hors bars et restaurants, qui seront ouverts. Simplement, toutes les remontées mécaniques et les équipements collectifs seront fermés au public ». Une décision qui n’a pas tardé à faire réagir.

« C’est déplorable », affirme Maxime Laurent, dirigeant de la station de ski Larcenaire à Bussang, « on a du mal à comprendre ». Toutes les dispositions pouvaient être prises : mesures barrières, espacement. Le ski est une activité en plein air, en mouvement, avec peu de rassemblements statiques. « On n’a pas toutes les clés d’explication ». Comme dans le cas de la fermeture obligatoire des petits commerces il y a quelques semaines, c’est l’incompréhension qui domine. « Si tout était clair, logique…».

« La motivation s’effrite. On se demande où les dirigeants veulent en venir », affirme le dirigeant de la station de ski. « La seule chose qui pouvait, à la rigueur, justifier, c’est la capacité hospitalière », et la possibilité d’encombrer les services médicaux avec des blessures causées par la pratique des sports d’hiver. « Et encore…». A Bussang, deux personnes blessées ont été hospitalisées l’an dernier sur toute la saison. On peut aller jusqu’à cinq personnes au maximum dans une année. Et ce sont de courtes hospitalisations, qui ne nécessitent pas de places.

Pour Maxime Laurent, tout cela est « dramatique ». Il évoque l’état de l’économie et la volonté affichée de relocalisation d’industries : « de beaux discours ». Si les stations françaises ne peuvent pas accueillir de touristes cet hiver, ces derniers iront chez « nos amis suisses ». Le responsable de la station de Bussang y voit une « délocalisation de clientèle organisée, orchestrée ». En tant que responsable d’une entreprise, il pointe la responsabilité de l’État. « Le dirigeant est là pour voir le long terme, pas le jour le jour », explique t’il. « Sinon il n’y a pas besoin de dirigeant ».

On se souvient de la réaction de nombreux commerçants, obligés de fermer boutique alors que la grande distribution ne subissait pas la même réglementation de l’État. « Ceux qui trinquent, ce sont les petits. Les grosses sociétés, ils sont pénards », s’indigne Maxime Laurent, « c’est révoltant ». Les décisions gouvernementales paraissent injustes, et inadaptées. « On fera avec… ou contre (…) Est-ce que, des fois, il ne serait pas souhaitable de se révolter vraiment ». Pourrait-on ouvrir sans autorisation ? « L’amende, ils iront la faire payer, par je ne sais pas qui, si on n’a pas de sous ».




28 réactions sur “Remontées mécaniques interdites : « C’est déplorable et incompréhensible ! »

  1. PierreL

    Interdire pendant les fêtes de fin d’année les remontées mécaniques (et les longues files d’attente) et laisser fermés les restaurants des stations sont deux mesures indispensables pour continuer à lutter efficacement contre la circulation du virus.
    Un peu de patience.
    Et puis y aura-t-il de la neige à Noël ? Voilà qui calmerait les esprits frondeurs si elle venait à manquer.

    répondre
    1. Antho

      Ces un gouvernement dincapable.on va continuer de bloquer l’économie est démerder le monde ?a chaque fois qui aura un virus on va rester enfermé ces n’importe quoi le jour qui aura une méga catastrophes naturelles vous croyez que vous larreterai société de débiles.est qui a demandé de s’occuper de la santé des gens chacun doit prendre ces responsabilités est ce qui sont vulnérables on qu’à prendre les leurs est laissée vivre les autres.

      répondre
        1. chouki

          C’est impossible, il faut être introduit et appartenir à de nombreux « cercles » réservés aux seules « zélites » parisiennes.
          Et pour l’introduction, notre président en connait la question et les recoins.
          Le « beugnot » qui nous sert de 1er ministre n’est qu’un fusible… ou un faire-valoir.
          Nous voilà bien !

          répondre
  2. le Grillon

    Ceux qui trinquent, ce sont les petits. Les grosses sociétés, ils sont pénards », s’indigne Maxime Laurent, « c’est révoltant ». j’appuie; le petit et en grande difficulté dans cette société de fou ; on ne comprend pas vraiment les choses si! le jour où on n’a plus rien, Maxime je ne te ferai pas un dessin .2021 sera difficile pour bcp , on est un tout …..

    répondre
  3. le Grillon

    On se souvient de la réaction de nombreux commerçants, obligés de fermer boutique alors que la grande distribution ne subissait pas la même réglementation de l’État, ha la grande distribution ; on finit pas se ronger les ongles on les a voulu ; le commerce devient fou heureusement que l’auto est là .La pollution, la proximité …..paroles paroles tout est fait pour aller à 30kms et plus aller .

    répondre
  4. Gaf88

    Tout fait d’accord avec Maxime Laurent.
    De plus, les Vosges ne sont pas la Savoie et Bussang n’est pas Val d’Isere. On trinque à cause d’une gestion trop centralisée.
    Il faut se battre pour ces exploitants qui croie encore dans le ski alors que d’autre se débine.
    Tous mon soutien à Larcenaire.

    répondre
    1. Birot Siber

      Tout a fait d accord avec vous

      Maxime comme bien d autres exploitants se sont battus pendant des décennies pour conserver leur domaine , faire aimer le ski ,apprendre ,aimer la moyenne montagne et Bussang
      Unissons nous pour prouver à Maxime et les autres exploitants que nous sommes solidaires
      Bon courage Maxime !

      répondre
    2. Supermamie1953

      Les salles de cinéma seront accessibles et Maxime ne pourra pas accueillir les skieurs pour le plaisir de la glisse ,pour respirer l air pur du Larcenaire , son beau village de Bussang…
      Lui qui a toujours œuvrer pour garder un domaine qui lui est cher ,….
      Unissons nous pour lui prouver que moralement nous sommes à ses côtés
      Bon courage Maxime

      répondre
  5. BABEL

    Ouvrir les starions et fermer les remontés mécaniques, ça c’est idiot…je n’ai jalmais eu besoin d’un tire cul pour skier…quand l’imbécilite est au pouvoir…

    répondre
  6. Lucien

    la planche a billets était en panne avt ce covid et là elle reprend du service comme quoi ……le miracle arrive mais gare au successeur du banquier il n’a pas fini avec les chiffres .et la dette .

    répondre
  7. Bastien

    Un gouvernement qui fait un pas en avant et cinq en arrière ,alors que tous les représentants des domaines skiables ont planché pour apporter des solutions ( suite aux tests faits dans les stations ,l été dernier qui se sont avérés positifs) au premier ministre après maintes réunions .
    Aberrant !!
    Par contre vous allez pouvoir prendre l avion ,partir à l étranger ,continuer à vous entasser dans les trains ,les supermarchés ,et faire la fête le 25,et le 31
    A quand le 3 eme confinement ?
    J ai l’impression que l économie montagnarde n intéresse pas nos politiques et pourtant ça génère 120000 emplois et rapporte 9milliards d euros …………..

    répondre
    1. JMV.

      Le gros souci pour le gouvernement qui n’ose pas aborder le sujet, c’est le manque de lits hospitaliers.
      Le ski 2019 / 2020 en France c’est 144 000 accidents dont 30 000 aux vacances de Noel.
      Nous avons 100 000 lits d’hôpitaux en France dont 30 000 occupés actuellement par les malades Covid.
      Leur grosse crainte, c’est le manque de place.

      répondre
      1. Bastien

        Les pisteurs secouristes de France réalisent 22000 secours par an ,sur les domaines skiables pour environ 1500 au service publique.
        Les 3/4 des blessés sont traités dans les cabinets médicaux des stations .
        Il est vrai que depuis des années nous manquons de lits dans les hôpitaux ( déserts médicaux voulus par les précédents gouvernements )par contre on s aperçoit que les cliniques privées de la région Savoie ,haute Savoie sont vides ,gué guerre privée publique!!
        On incite les gens à venir en station pour les vacances de Noël ,profiter de la nature ,comme le souligne notre premier ministre.
        Je vois mal comment va t on pouvoir gérer ,les gens qui voudront profiter des espaces naturels ,serons nous obligés de les sécuriser en cas de chutes de neige ,intervenir en cas d accidents ?
        Il en est de même pour les accès aux stations ?
        Un Amateurisme total !!!!!!!!!

        répondre
    2. Lucien

      une station de ski c’est un tout , une vie de village, je ne sais pas comment bussang va s’en sortir avec les restaurants fermés les bars, le centre de vacances proche de la station et le casino fermé ….encore un peu plus de soucis en perspective pour certains .Par contre vous allez pouvoir prendre l avion ,partir à l étranger ,continuer à vous entasser dans les trains ,les supermarchés ,et faire la fête le 25,et le 31
      A quand le 3 eme confinement ? on a vraiment du soucis à se faire qui a voté pour cette belle brochette ?

      répondre
  8. Poulin

    Autant de stupidités, d incohérences, de contradictions, d incompetences de la part de ces enarques du gouvernement
    Triste. Revoltant
    A quand la fermeture des stations et l ouverture des remontees mecaniques ????????

    répondre
  9. chouki

    Macron 2017.
    Je cite : « C’est moi ou le chaos » !!!

    Eh bé, on a du échapper à quelque chose d’immense comme l’extinction des dinosaures vu le bordel qu’il sème.

    répondre
  10. Lucien

    comme quoi les belles paroles électorales ne sont que du pipeau, une fois au pouvoir c’est tout autre chose , reprenez les belles paroles de bcp je suis pour, je veux , je serai …… mais à vraie dire c’est moi qui

    répondre
  11. anatole

    l e parti communiste chinois n’aurait pas osé telle connerie. C’est là que les huiles françaises miscée France China foundation prennent méthodes pour dès à présent. Vive la dictature.

    répondre
  12. Supermamie1953

    Certains élus et en nombre importants apparemment sont entrain de défendre la cause pour les remontées mécaniques
    Souhaitons pour Maxime et tout les autres exploitants en France que cette démarche soit entendue
    Ensuite il faudra que le ciel ouvre ses Vannes de neige
    Bon moral et bonne glisse

    répondre
  13. Bidule

    Bonjour à tous!

    Suis d’accord avec vous tous!!!!!!!
    C’est purement dégueulasse!
    Ce gouvernement est vraiment une HONTE à tout point de vue!!!!!!!!!!!!!
    Il faut se regrouper tous pour réagir!!!
    Les Maires en 1er!
    Ils ont été élus par le peuple!
    Ils doivent donc se bouger pour aider leurs administrés!!
    De tout coeur avec Maxime LAURENT…
    Du courage et de la volonté……..

    répondre
  14. Lucien

    Les Maires en 1er!
    Ils ont été élus par le peuple!
    Ils doivent donc se bouger pour aider leurs administrés!! Paris décide,la région décide , le département décide et les maires ensuite la loterie

    répondre
  15. Bidule

    Bien Lucien!!!!!!!! EXACT
    On a rien fait pour la Bouloie et Mr VINEL Maire de l’époque n’a RIEN envisagé ni proposé?????????? Un scandale.
    A quoi servent ils ces Maires qui devraient être à l’écoute de leurs administrés et s’intéresser à certains projets dont celui-ci!
    Allez ,, faut les faire bouger nos » Responsables »…….
    Merci

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.