Search
vendredi 27 nov 2020
  • :
  • :

Vosges : des promeneurs pris au beau milieu d’une chasse au parcours de santé

image_pdfimage_print

Parcours-de-Santé-Gérardmer-Xettes

Plusieurs promeneurs se sont retrouvés au beau milieu d’une chasse ce dimanche matin. Chasse qui avait lieu sur le site du parcours de santé et qui avait semble-t-il joué les prolongations.

De promeneurs qui se sont donc faits une bonne frayeur et qui décolèrent pas. La question qui se pose est donc la suivante : la chasse avait-elle le droit de se dérouler sur ce site, qui plus est en dehors de l’horaire prévu par une autorisation définie jusqu’à 10 h 30 ? Pour ce qui est des promeneurs, ils étaient à priori tous dans le cadre de la fameuse attestation de sortie dérogatoire, à savoir : « Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie. » De sortie sur un sentier entretenu, balisé et relativement plat, ils ne prenaient pas non plus de grand danger…

Lire la suite ici : https://gerardmerinfo.fr/2020/11/promeneurs-pris-beau-milieu-dune-chasse-parcours-de-sante/




35 réactions sur “Vosges : des promeneurs pris au beau milieu d’une chasse au parcours de santé

  1. Lucie

    D’accord donc si on promène son bébé en forêt on risque de mettre sa vie en danger et de se faire tirer dessus comme un lapin…,euh….la priorité devrait être donné aux promeneurs et ces chasseurs devraient être condamnés par la justice pour mise en danger de la vie d autrui!

    répondre
    1. chouki

      Et pour quelles raisons la priorité devrait-elle être donnée aux promeneurs ?
      Je suis cycliste et je ne supporte pas ces gens à pieds qui se trainent comme des limaces au beau milieu des chemins. Qu’ils prennent les fossés.

      répondre
        1. Fanfan88

          Et moi les abrutis en bagnole qui mettent les cyclistes et les piétons en danger… Et oui c’est sans fin… Donc idéalement de la tolérance serait bienvenue…

          répondre
          1. Alexandre

            Allez donc vous faire voir si vous n’êtes pas capables de coexister !!
            Que chacun respecte la présence de l’autre, sans le mettre en danger.
            Donc un chasseur qui a un fusil chargé (même « cassé » donc non armé pour les cartouches à plombs) reste dangereux.
            Le cycliste qui ne ralentit pas en approchant de piétons est aussi dangereux.
            Les chiens non-maîtrisés en approchant un groupe (vélos, piétons) risquent aussi la sécurité si ils se montrent agressifs ou oppressants envers les enfants en particulier.
            Est-ce si compliqué de vivre avec ses semblables ?
            Tout le monde a droit à accéder à la nature, et elle ne doit être ni réservée aux chasseurs (surtout en absence de panneaux d’avertissements et de personnes pour surveiller l’entrée éventuelle « d’intrus » sur le terrain de chasse), ni aux vélos, mais simplement accessible à tous.
            N’oubliez-pas une chose… les animaux étaient là avant l’Homme… 😉

        2. JMV.

          Ne tombons pas dans ce risible et éculé cliché qui decrit le cycliste comme un bandit de la route.
          Je faisais 40 000 kilomètres par an en voiture sur les routes vosgiennes et alsaciennes.
          J’ai du etre embêté en moyenne 2 fois par an par des cyclistes qui roulaient à deux de front.
          Donc restons clame et buvons frais.

          répondre
          1. Velofan

            Autorisé par le code de la route !!!
            Ils doivent se ranger uniquement si le véhicule signalé son approche.
            T’a du boulot / connaissance du code …
            Et parfois moins dangereux que de rouler en file indienne car moins de risque de se faire frôler
            N’oublions pas que les véhicules possèdent des freins pour ralentir et un moteur pour se relancer…

      1. Tommy

        Pour qui vous prenez vous.les cyclistes devraient êtres interdits il y a assez de place ailleurs.gros mufle.allez vous traîner sur des chemins prévus pour vous

        répondre
        1. Fanfan88

          La vache ça y est on touche le fond. « Les cyclistes devraient être interdits »… Vous rendez-vous compte de la stupidité de cette phrase??? J’espère que vous vous êtes trompé et que vous allez corriger ! ? ! Non mais là ça craint vraiment d’en arriver là… En + on a fortement dévié du sujet de base !

          répondre
  2. Maillard

    Comment comprendre que l.on puisse se promener pour tuer en toute «  légalité » et payer 135 euros si vous vous promenez en toute tranquillité

    répondre
  3. Anthony

    Même rencontre pour moi ce matin au menil. En revanche les chasseurs étaient très sympas et ouverts à la discussion. L’espace des chemins de randonnée est bien respecté et la chasse s’est bien passé. La fédé parle de 100000 sangliers à réguler, préparer- vous à les voir souvent.

    répondre
  4. Constat....

    Mr Chouki . Je suis automobiliste et ces abrutis de cyclistes qui roulent de front m’énervent , ils discutent , roulent comme des limaces en côte , et ne sont forts que dans les descentes ! Quel effet ça vous fait de lire ces lignes espèce d’égoïste . Voilà pour citer en exemple votre comportement et votre intolérance .

    répondre
    1. doc

      Gardons nous de faire des généralités, quelque soit l’activité, il y a ceux qui respectent les autres usagés, et ceux qui ne les respectent pas. La route se partage, la forêt se partage. Un loisir, qui par définition, est sensé être un plaisir, ne doit pas devenir source de conflit. Chacun doit respecter les règles.

      répondre
    2. Fanfan88

      La crétinerie de ce que vous écrivez devrait être citée en (mauvais) exemple dans les écoles. A moins que ce ne soit du second degré??? Mais comme on dit communément il n’y a pas de fumée sans feu!

      répondre
  5. Doume

    Bonjour,
    Et ne parlons pas des chiens qui ne sont pas tenus en laisse dans la forêt. Le chien est à l’image de son maître. Hier en forêt j’ai croisé des cavaliers avec un chien en liberté. J’ai demandé à ce que le chien soit tenu et pour toute réponse la cavalière m’a répondu : « pourquoi entraver la liberté de mon chien » et nous a souhaité une bonne journée. Que dire, que faire. Si les maîtres des chiens sont obtus, bêtes et méchants, alors je comprends la réaction des chiens.
    Il faut que chacun vive en bonne harmonie et courtoisie
    Belle journée à vous tous

    répondre
    1. Fanfan88

      Pour ma part il y a quelques semaines j’ai vu des cavaliers sur la voie verte à Dommartin, sans surprise puisque les chevaux laissaient à intervalles réguliers des « preuves » de leur passage depuis plusieurs kilomètres . Vous avez donc parfaitement raison, courtoisie et respect mais il y a du boulot!

      répondre
  6. Paul

    La régulation….en 1980, il était abattu 8000 sangliers par an en France, en 2018…800 000 sangliers abattus !!
    Le petit gibier à disparu, plus de haies, des grandes parcelles, des engrais et pesticides…et es chasseurs se sont épris de la chasse au gros, plus d’émotions, de sensations, de plaisirs….alors la Fédération fait de l’élevage de sangliers, et du « nourrissage » en période d’allaitement, et la population prolifère et aujourd’hui on parle de ?? régulation !!
    Les temps change, il est loin le paléolithique, ou l’homme devait chasser et cueillir pour se nourrir, aujourd’hui pour la chasse on parle de….loisirs, de sports !!!! Apporter le bruit, la peur, le sang et la mort, prendre la vie par plaisir. Pardon, là je suis perdu, j’aime la nature, je m’y promène tous les jours, je l’écoute, je l’observe, je m’en imprègne, elle m’enseigne et m’apaise, quand je l’aime je m’aime
    Nous sommes toutes et tous liés, terre mère, minéraux, végétaux, animaux, vent, feu, eau,…la Vie est sacrée.

    répondre
  7. Fanfan88

    Est-ce que cet incident doit vraiment finir en bataille rangée électronique??? Quand on tombe sur des chasseurs (ce n’est pas toute l’année) on grogne et on se détourne. Moi je ne chasse pas mais les sangliers dans le jardin ça me pose quand même problème! En général la cohabitation n’est pas si mauvaise entre gens civilisés…

    répondre
    1. Millet

      Je ne sais où roule le monsieur qui parcourt comme moi 40000 kms par an… certainement sur des 4 voies où les cyclistes sont interdits… car roulant en total irrespect des autres à 2 ou 3 de front sur des routes étroites – énorme facteur d’accidents- on

      répondre
  8. francois

    pour ceux qui sont contre la chasse,
    j’aimerais bien que les chasseurs arrêtent de chasser pendant 2 à 3 ans et les soi disant écolos viendraient implorer ces « tueurs » pour qu’ils reprennent leurs » massacres » quand ils verrons les dégâts chez eux !!!!!

    répondre
    1. JMV.

      Beaucoup de dégâts sont provoqués par la surpopulation de gibier due en partie au nourrissage de celui ci par les chasseurs.
      Le préfet Ory a déclaré qu’il avait voulu interdire cet égrainage mais qu’à son grand regret, il n’y était pas arrivé.

      répondre
  9. Croc Odile

    Les commentaires sur Gérardmer INFO étant fermés je me permets une petite remarque.
    S’il y a eu autant de réactions et beaucoup je l’admet agressives face aux chasseurs , sans doute y a t-il une raison.
    Si vous aviez communiqué un article traitant d’un problème rencontré avec des promeneur à pied, à vélo , à cheval ou même à moto, il n’y aurait pas eu autant de réaction.
    Cela signifie bien que chaque week-end les chasseurs pourrissent les sorties d’un grand nombre de concitoyens et qu’ils sont intolérants.
    Il y a eux et puis eux…
    Ce sujet doit absolument être étudié et adapté en accord avec les dirigeants des villes et des sociétés de chasse et les administrés.
    UN dialogue est plus que jamais nécessaire

    répondre
  10. Millet

    je suis automobiliste et cycliste.
    Mais c’est plutôt 2 fois par demi-journée (et non par an comme dit l’intervenant ci dessus qui doit n’utiliser que des 4 voies) que l’on réussit à éviter ces cyclistes impolis et imprudents qui roulent à 2 ou 3 de front en méprisant tout le monde !

    répondre
  11. lamisol

    Les dégâts agricoles indemnisés ont grimpé à 46 millions d’euros en 2019, dont 85 % imputables aux sangliers. Les surfaces détruites atteignent 30 000 ha. Sans compter les dommages non déclarés !
    Coût du loup en Isère en 2019 : 2 312 553 € (source DDT 38 )
    Dans les Pyrénées, on dénombre une cinquantaine d’ours et au moins 5 portées cette années soit 10 oursons ( source OFB , des maires commencent à tirer le signal d’alarme).
    Tout ceci a un coût pour le contribuable et surtout pour les agriculteurs.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.