Search
lundi 25 jan 2021
  • :
  • :

Christophe Naegelen interpelle le gouvernement sur les différences de traitement entre personnels soignants « on constate une forte disparité de salaire »

image_pdfimage_print

Capture-d’écran-2020-10-07-100458

Photo d’archive

Dans le cadre du projet de loi sur « L’amélioration du système de santé par la confiance et la simplification », Christophe Naegelen a de nouveau interpellé le ministre sur la différence entre la fonction publique hospitalière et la fonction publique territoriale.

« On a constaté une forte disparité entre des infirmières ou des auxiliaires de soin qui sont dans la fonction publique hospitalière et dans la fonction publique territoriale », affirme le député de la 3ème circonscription des Vosges. Des différenciations qui sont de deux types. De recrutement et de rémunération. « Les infirmières et le personnel de la fonction publique hospitalière ont reçu des primes que n’ont pas reçu le personnel de la fonction publique territoriale » . Par ailleurs, « on constate une forte disparité de salaire, qui va entre 350 euros pour une infirmière et 450 euros pour une auxiliaire de soin ». Christophe Naegelen avait déjà évoqué ce sujet dans l’hémicycle il y a un peu moins d’un mois. Retrouvez sa nouvelle intervention et la réponse apportée ici. « Dans le titre de son projet de loi le gouvernement parle de confiance », affirme le député, « je propose donc de manière pragmatique d’harmoniser les primes… de plus il parle aussi de simplification, je propose donc de la même manière de simplifier le recrutement dans la fonction publique territoriale ».




Une réaction sur “Christophe Naegelen interpelle le gouvernement sur les différences de traitement entre personnels soignants

  1. GS

    Et du personnel en plus, c’est ça que veulent les soignants. Aujourd’hui force est de constater que les soignants tombent tous 1 par 1 d’épuisement, de fatigue mais aussi et surtout de la Covid.
    Des services temporairement fermés en pleine crise sanitaire, des résistants qui cumulent les heures, et des patients non atteints qui sont touchés par la covid véhiculée par ses mêmes soignants obligés d’être sur le pont pour faire face.
    Apres cette crise il sera temps de rendre des comptes aux soignants, écouter ce qu’ils demandent. Ils sont eux-mêmes au sein de nos hôpitaux pas comme tous ces gestionnaires de l’ARS ou du gouvernement qui font la course au profits au détriment des patients et des professionnels.
    Une grave crise de tous ces agents éclatera aussi et espérons qu’ils seront entendus.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.