Search
jeudi 15 avr 2021
  • :
  • :

Création de la première communauté professionnelle territoriale dans le département des Vosges Objectif : coordonner les professionnels de santé et lutter contre les déserts médicaux

image_pdfimage_print

Ce lundi matin, dans les locaux de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) des Vosges, à Epinal, a été signé le contrat relatif à la création de la première communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) des Vosges. Celle-ci concerne le nord-oust du département. La CPAM finance cette opération pour un coût d’environ 150.000 à 200.000 Euros par an.

Pascal Enrietto, Directeur de la CPAM des Vosges, Cécile Aubrege-Guyot, Déléguée territoriale de l’ Agence Régionale de Santé (ARS) Grand Est, et le Docteur Marie-France Gérard, présidente de la CPTS de la Plaine et de l’Ouest Vosgien, on apposé leurs signatures, officialisant ainsi le partenariat entre les acteurs de santé locaux (professionnels de santé libéraux, centres hospitaliers, Ehpad, etc.), l’Assurance Maladie et l’ARS pour renforcer et développer l’exercice coordonné, véritable enjeu pour le système de santé.

L’objectif est de favoriser l’accès aux soins des 25.452 habitants résidant des 82 communes de la Plaine et de l’Ouest vosgien. Il s’agit aussi d’améliorer les conditions d’exercice des professionnels de santé, organiser les synergies autour d’un projet de santé pour répondre à des problématiques territoriales communes. Annoncée via le projet présidentiel « Ma Santé 2022 », la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) est une structure créée à l’initiative de professionnels de santé afin de répondre aux besoins médicaux ou médico-sociaux d’une population sur un territoire défini.

Une CPTS peut, par exemple, proposer des solutions pour favoriser l’accès à un médecin traitant, mettre en place une organisation dédiée aux soins non-programmés, faciliter l’attractivité médicale d’un territoire. La CPTS est ouverte à tous les professionnels de santé, quel que soit leur mode d’exercice (libéral, hospitalier, social ou salarié) ce qui facilite la connaissance et l’inter-connectivité des différents acteurs de santé pour permettre une meilleure coordination dans la prise en charge des patients.

Si la première CTPS du département est créée sur ce territoire, « ce n’est pas anodin », affirme Cécile Aubrege-Guyot, Déléguée territoriale de l’ARS. « Il y avait déjà une dynamique territoriale qui était très importante ». Le projet de la CTPS de Plaine et de l’Ouest Vosgiens a été initié en 2018. Son territoire englobait alors les communes de Vicherey, Châtenois, Gironcourt-sur-Vraine et Domamrtin-sur-Vraine. Le but était de rendre le territoire attractif pour l’installation de jeunes professionnels de santé.

En 2018, 4 des 7 médecins en activité avaient plus de 62 ans. « C’était un futur désert médical assuré », affirme le Docteur Marie-France Gérard. « Il fallait agir et anticiper ». Trois installations ont d’ores et déjà eu lieu. « Notre secteur est sauvé grâce à la CTPS ». Courant 2020, le projet de santé a intégré de nouvelles missions et la zone s’est étende pour couvrir les secteurs de Neufchâteau, Coussey et Liffol-le-Grand.

Un diagnostic territorial a permis de mettre en exergue certains constats, comme par exemple le taux de personnes diabétique, plus important qu’au niveau national. Trois axes majeurs ont été dégagés :

– L’accès au soins : réduire le nombre de patients sans médecin traitant, permettre une réponse aux soins non programmés au sein de la CPTS, améliorer l’accès au médecin spécialiste.

– Parcours : améliorer la prise en charge des patients diabétiques et l’organisation des entrées/sorties d’hospitalisation.

– Prévention : promouvoir la vaccination anti-grippale, la prévention des addictions, la santé mentale, le dépistage des cancers.

« Cet accord, on le signe pour 5 ans », explique Pascal Enrietto, Directeur de la CPAM des Vosges. Des points d’échange seront organisés régulièrement, au moins une fois par an, pour le calendrier de déploiement des missions, suivre l’évolution et l’avancée des objectifs fixés et évaluer les résultats pour d’éventuels changements. A ce jour, 44 professionnels de santé sont engagés dans l’association. 10 infirmières, 4 pharmaciens, 1 diététicienne, 2 pédicures podologues, 6 kinésithérapeutes, 14 médecins, 2 cardiologues, 2 rhumatologues, 1 psychologue, 1 dentiste et 1 EHPAD. L’exercice coordonné répond aux aspirations des jeunes professionnels de santé. D’autres CTPS sont d’ores et déjà en projet afin d’organiser le maillage des soins dans le département.

 




Une réaction sur “Création de la première communauté professionnelle territoriale dans le département des Vosges

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.