Search
mercredi 27 jan 2021
  • :
  • :

Le PGM porte secours à 5 adultes et 3 enfants bloqués au sommet du Hohneck

image_pdfimage_print

Motoneige

Samedi, le Peloton de Gendarmerie de Montagne (PGM) est intervenu en fin de matinée à la station de Gérardmer pour une chute en luge.
Un jeune homme de 19 ans souffrant d’une fracture du fémur a été pris en charge par le PGM et les sapeurs pompiers locaux. Après avoir été conditionné, il a été redescendu par le PGM jusqu’au parking, puis a été transporté sur le centre hospitalier de Saint Dié des Vosges.

Dimanche, en début d’après-midi, c’est au niveau des pistes de ski du col de la Schlucht que le PGM est intervenu pour secourir un jeune homme de 25 ans qui avait également chuté en luge avec une suspicion de fracture de la jambe. Pris en charge rapidement il a été redescendu par le PGM jusqu’au VSAV des sapeurs pompiers de Gérardmer, puis transporté sur le centre hospitalier de Saint Dié des Vosges.

Ensuite, vers 16 heures 30 le PGM a été engagé pour secourir 8 personnes, 5 adultes et 3 enfants, qui étaient bloquées au sommet du
Hohneck, par des conditions climatiques déplorables avec de fortes rafales vent, des chutes de neige et la nuit tombante. Rapidement sur place, les secouristes du PGM ont pu accéder en quad à chenille et en motoneige au sommet du Hohneck pour redescendre toutes les personnes indemnes au niveau de la route des crêtes.

Le PGM demande une grande prudence lors de la pratique des activités hivernales (luge, randonnée, ski). Respectez les espaces de luge délimités, les itinéraires raquettes  balisés et se renseigner sur les conditions météorologiques avent de partir.




Une réaction sur “Le PGM porte secours à 5 adultes et 3 enfants bloqués au sommet du Hohneck

  1. voyons... !

    malheureusement il y aura toujours des imprudents !
    en montagne, sur l’eau, dans des zones désertiques…partout …des gens s’aventurent en simple curieux sans équipements, sans précautions, sans connaissances et se mettent en danger et mettent en danger les personnes chargées d’aller leurs porter secours.
    Encore une fois, que ceux qui crachent sur leurs pays aillent voir ailleurs comment ça se passe .. en France c’est quasi dans tous les cas à la charge de la collectivité

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.