Search
jeudi 22 avr 2021
  • :
  • :

Remontées mécaniques : des élus locaux saisissent le Conseil d’Etat « Un secteur qui, dans les Vosges (...) génère 13,7 millions de chiffre d’affaires »

image_pdfimage_print

2

Photo Conseil Départemental

Communiqué d Conseil Départemental des Vosges

Réagissant à l’annonce du Gouvernement de ne pas ouvrir les remontées mécaniques dans les stations de montagnes, élus locaux et acteurs socio-professionnels s’opposent à cette décision et saisissent le Conseil d’Etat. A l’instar des 6 Régions et 15 Départements engagés, François Vannson, au nom du Département des Vosges s’associe à cette démarche et co-signe le référé-liberté déposé devant le Conseil d’Etat.

A travers ce recours, porté également par les présidents de l’Association nationale des maires de stations de montagne, de Domaine skiable de France et des syndicats des moniteurs de ski et des guides, les signataires dénoncent une « décision incompréhensible » du gouvernement, qui met en péril tout un pan de l’économie montagnarde. Un secteur qui, dans les Vosges, concerne 9 stations alpines, emploie 589 personnes (saison 2018-2019) et génère 13,7 millions de chiffre d’affaires (moyenne sur les 10 dernières années).

Communiqué de Département des Vosges




10 réactions sur “Remontées mécaniques : des élus locaux saisissent le Conseil d’Etat

  1. Mimi

    13 millions ok mais si ce virus fait yoyo avec les ouvertures et les fermetures , en tout cas ce virus ne fait aucune pitié riches ou pauvres, petits grands tous dans la même galère .cela fait réfléchir , on n’est peu de chose , les chiffres des malades baissent depuis la fermeture bars restaurants et le tour de vis c’est pas un hasard . qui met en péril tout un pan de l’économie montagnarde oui mais les personnes malades , les décès , le problème dans les hôpitaux …… si les gens étaient respectueux moins égoïste .Ce virus on est pris entre le marteau et l’enclume .Le fric les emplois mais aussi les malades les décès les hôpitaux mon cœur balance ; seul le vaccin nous sauvera .

    répondre
  2. Déçue

    Même avec bars et restaurants fermés cela augmentera après les fêtes et c’est logique. Mais au moins on aura prouvé que ce ne sont pas les restos qui favorisent la propagation du virus mais l’indiscipline de certains français qui n’ont pas encore compris qu’ils faut appliquer les gestes barrières en toutes circonstances .Cela nous permettrait de vivre plus ou moins normalement.

    répondre
  3. guy

    il faut tout rouvrir commerces, resto pistes de skis il faut revivre comme avant le virus exciste mais tout ce que l’on nous dit est faut a 90% c’est du virtuel

    répondre
    1. voyons... !

      virtuel ? ahhhhh… toutes ces personnes qui ont été intubées ou qui y sont actuellement sont donc virtuelles ? Toutes ces personnes qui suite à ce virus ont perdus le goût ou l’odorat ou ont des douleurs partout et persistantes .. c’est du virtuel aussi ?
      Tout ça n’est donc qu’un grand mensonge, c’est ça ?
      Ne dites donc pas n’importe quoi pour vous rendre intéressant !
      Je ne parles pas de la gestion de cette crise mondiale mais je parle au nom de tous ceux qui ont été ou qui sont touchés actuellement et croyez moi on est loin du virtuel cher Monsieur guy ..
      vous comprendrez certainement mieux quand vous ou un proche aura été touché.. ce que je ne vous souhaite pas .

      répondre
  4. Claudel

    Quoi qu’il en coûte ! Évidemment très cher à tous les niveaux : pertes emploi, fermeture commerces, manque à gagner, fatigue, stress personnel soignant. Ce n’est pas au bout d’une perche de téléski que le virus nous attend, mais que fera-t-on en fin de journée, de soirée ? Que fera-t-on si la neige fait défaut ? Si la saison bat son plein, où mettrons nous les fracturés, les traumatisés ? Un peu de bon sens et de patience svp. Il n’est pas si urgent d’anticiper sur la 3ème vague ? A-t-on déjà oublié la crise sanitaire du haut de la vallée et des environs ? En attendant une petite réflexion sur l’avenir du ski serait la bienvenue. Notre massif a d’autres atouts.
    Mpedibus

    répondre
  5. guy

    mr ou mme voyons ou les deux quand je parle de virtuel se sont tous les chiffres que l’on nous communique mais c’est peut etre trop compliqué pour vous de comprendre

    répondre
  6. chouki

    J’ai entendu, d’une oreille distraite, que les clubs, les licenciés (ffs), et les professionnels du ski pourraient utiliser les remontées mécaniques.

    Si c’est vrai….en voilà une bizarrerie de plus, ça commence à faire un paquet d’inepties, et il reste 18 mois.

    répondre
    1. anatole

      On en est plus à différence de statuts près. Si vrai ce que vous dites, on voit créer de la scission entre les pros du sport et les amateurs à éloigner des grillages. Pas top et bizarre, oui ! Mais bon : ce jour on couronne un équipage Français pour son 7ème titre Mondial en Rallye automobile en Italie, épreuve courue en l’absence de public, (covid) et l’encadrement s’est distingué par du cafouillage en interdisant les pneus à clous alors que le code de la route dans le Pays préconise en hiver sur route enneigée en Lombardie. Pour la neige toujours : Espoir que les élus qui ont conservé pieds sur terre agissent vite et avec succès pour franchir de drôles de barrières. Tout étant éphémère, surtout la neige en Vosges.

      répondre
  7. Mimi

    de toute façon si on mène les vacances d’hiver comme en été, on sait déjà que février sera confiné alors chacun sa part de responsabilité pour les vacances d’hiver et les fêtes si on ne veut pas replonger en février .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.