Search
lundi 25 oct 2021
  • :
  • :

La transition écologique, une priorité évidente pour Odcvl

image_pdfimage_print

odcvl

Odcvl Comptoir de projets éducatifs oeuvre pour un tourisme accessible au plus grand nombre et soucieux de son environnement. L’organisme s’implique sur chaque territoire que compte ses onze centres permanents avec pour ambition d’y faire vivre ses valeurs et de créer de la valeur-ajoutée localement. Depuis 2003, Odcvl a investi plus de 17 millions d’euros dans des travaux d’amélioration : en termes d’accessibilité (normes réglementaires), de confort (réfection des salles communes de repas, de détente, les chambres et sanitaires) et de transition écologique.
Un projet de rénovation stratégique est en marche depuis 2019 et concerne les établissements implantés dans les Vosges : Le chalet d’Artimont (la Bresse), Le chalet du Haut du Tôt (Sapois), la Mauselaine (Gérardmer) et le Pont du Metty (La Bresse). Ce projet regroupe de nombreuses ambitions : la volonté de capitaliser sur les acquis des rénovations précédentes, l’évolution des demandes des clients et l’implication dans la démarche de développement durable. Le projet s’articule autour de forages entre 90m et 200 m de profondeur, ainsi que l’installation de pompes à chaleur pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire. La pompe à chaleur devrait satisfaire 80% des besoins avec un temps de fonctionnement de 1800 heures.
C’est dans cette optique qu’un chantier d’envergure a débuté cet automne dans les centres de la Mauselaine et du Pont du Metty avec la mise en place d’un système de chauffage par géothermie. L’objectif premier est de gagner en efficacité et en performance énergétique, ainsi que limiter nos impacts au niveau environnemental, et améliorer le confort de vie au sein des centres pour les clients (300 lits au total).
Mais au-delà de l’approche strictement énergétique ce projet s’inscrit dans la stratégie de la coopérative pour préserver ses emplois, plus de 100 sur le département, d’asseoir sa politique d’accessibilité tarifaire par la maîtrise de ses charges et plus globalement de participer à un développement territorial respectueux de l’environnement et de ses activités socio-économiques, près de 7 millions d’euros annuels.
Pour mener à bien ces travaux, Odcvl travaille avec un bureau d’étude vosgien, qui coordonne tous les corps de métiers avec des entreprises majoritairement implantées sur le territoire. Cela participe ainsi à la démarche de développement durable dans laquelle s’inscrit la SCIC. Le projet dans sa globalité a obtenu les soutiens de : l’ADEME, la Région Grand Est et le Département des Vosges.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.