Search
dimanche 18 avr 2021
  • :
  • :

Vosges : la ferme-auberge de La Mexel cantine du BTP

image_pdfimage_print

La pandémie de Covid- 19 nous invite parfois à se découvrir et se multiplier sur le terrain dès lors que la loi le permet. C’est le cas de Brigitte Voirin responsable de la ferme-auberge de La Mexel accrochée au coteau des Bas-Rupts à Gérardmer. Depuis le reconfinement de fin octobre, le restaurant fermé propose cependant aux employés du BTP de se restaurer à la mi-journée et de trouver un peu de chaleur au propre comme au figuré. Pour cela Brigitte Voirin, selon les prérogatives instaurées par la préfecture des Vosges, signe des conventions temporaires avec  les entreprises sur fond de protocole qui se doit de respecter la distanciation sociale et les gestes barrière.

«  Je reçois entre 4 et 12 personnes chaque jour  » commente la cuisinière  » ce sont pour la plupart des salariés qui travaillent dans le secteur et qui venaient préalablement avant même le reconfinement ».

Brigitte Voirin se réinvente tous les jours à l’instar des menus à emporter qu’elle propose chaque week-end ( et pour les fêtes de fin d’année) depuis le mois de mars dernier. La ferme-Auberge de la Mexel s’est transformée en cantine du BTP pour ne pas baisser le rideau dans une période particulièrement difficile pour les restaurateurs et les cafetiers. L’économie souffre, les hommes et les femmes aussi.




9 réactions sur “Vosges : la ferme-auberge de La Mexel cantine du BTP

  1. lucas

    ça fait plaisir de voir ça on n’arrête pas de parler de cette auberge ; une pensée à tous les restaurateur en berne pour de longs mois qui doivent être mal en voyant cette pub passer partout .Le Covid en mode suivant le bon vouloir de

    répondre
  2. EMBT

    Effectivement certains ont plus de droits que d’autres .Les restaurateurs dans ce cas devrait tous pouvoir ouvrir pour tous les travailleurs qui en ont besoin et peuvent le justifier. Tous ne peuvent se permettre de se déplacer vers Gérardmer. Existe t’il d’autres restaurants dans les Vosges qui pratiquent de même avec autorisation? Dans ce cas la liste devrait être publiée .Il ne doit pas y avoir d’exception .

    répondre
    1. Fh

      Vous faites comme tous le mondes vous sortez votre réchaud vous achetez un plat à la boucherie et vous réchauffer
      Je fais comment moi
      Arrêtez d’être aigris sur tous

      répondre
  3. beraljean

    Je suis toujours en train de me demander ce qu’il se passerait en cas de cluster avéré dans ce type d’établissement jouissant d’une autorisation d’exercer et hautement contaminateur (sources OMS)..
    La responsabilité de qui serait engagée ?
    La responsabilité du restaurateur ou de la personne qui a délivré l’autorisation ?

    répondre
    1. lucas

      ne vous en faites pas il y en a qui retombe tjrs sur leurs pieds , mais vu la remontée de ce covid partout on doit se pauser la question de plus tard

      répondre
  4. lamisol

    Ce sont des ouvriers qui travaillent ensemble.
    Je ne pense pas que le risque de contamination (au covid ) soit plus important de déguster la cuisine de Brigitte autour d’une table que de manger son casse-croute ( à plusieurs) dans la cabine du camion.

    répondre
  5. EMBT

    Ce n’est pas la cuisine de « Brigitte » qui est en cause mais le fait que d’autres restaurants pourraient faire la même chose dans d’autre villages et soit ils n’ont l’autorisation(ce qui ne serait pas normal),soit ils n’ont pas la chance qu’on leur fasse de la publicité comme celle-ci!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.