Search
mercredi 27 oct 2021
  • :
  • :

Vosges : retour à la vitesse maximale autorisée de 90km/h sur une partie du réseau routier

image_pdfimage_print

Panneau_90kmh-800x452

Les conseillers départementaux, se sont réunis ce lundi, pour la dernière Commission permanente de l’année 2020, au cours de laquelle, ils ont examiné une cinquantaine de rapports. Ils se sont notamment prononcés sur le retour du 90km/h sur une partie des routes départementales vosgiennes, sur l’attribution des subventions allouées aux itinéraires cyclables et sur les aides à l’investissement immobilier économique et touristique.

Retour à la vitesse maximale autorisée de 90km/h sur une partie du réseau routier départemental

carte-itineraire90kmh-vosgesLa loi d’orientation sur les mobilités laisse désormais la possibilité aux Départements de fixer la vitesse maximale autorisée à 90 Km/h. Après avis de la Commission départementale de la Sécurité Routière, les conseillers départementaux autorisent le Président à prendre l’arrêté permettant le retour aux 90km/h sur 15 portions de routes départementales vosgiennes. (carte ci-dessous)

Cela représente un linéaire de 235 km hors agglomérations, soit 9,5 % du réseau routier départemental. Pourraient s’y ajouter les 8 km restants entre les dernières communes vosgiennes et les départements limitrophes de la Haute-Marne, de la Meurthe-et- Moselle et de la Haute-Saône en fonction des décisions prises par ces départements voisins.

Dans les Vosges, la mise en œuvre se fera progressivement à compter du 15 janvier 2021, au fur et à mesure de l’installation de la signalisation appropriée.

Aménagements d’itinéraires cyclables 

Dans le cadre du schéma départemental cyclable, un appel à projets « itinéraires cyclables » a été lancé par le Conseil départemental pour favoriser le développement touristique autour du vélo et soutenir les investissements cyclables des collectivités territoriales.

Lors de cette Commission permanente, les conseillers départementaux ont approuvé 7 dossiers, portés par les Communes de Mirecourt, La Bresse, Le Thillot et Les Forges, ainsi que par les  Communautés de Communes de la Région de Rambervillers, de l’Ouest Vosgien et la Communauté d’Agglomération d’Epinal. Ces projets seront subventionnés à hauteur de 270 000 €.

Aide à l’immobilier économique et touristique

Au titre du dispositif d’aide à l’investissement immobilier économique, les élus départementaux ont validé 4 dossiers de demandes de subvention pour un montant global de 90 000 €. Ainsi, les entreprises suivantes verront leurs projets de développement soutenus par le Département : la SARL Menuiserie et Charpente Pierson installée à Deycimont, la confiserie-chocolaterie Chocolat By Fred à Golbey, la boulangerie du port à Thaon les Vosges et l’enseigne CCV pour la construction d’un centre administratif et logistique sur la zone INOVA 3000 à Thaon les Vosges.

Pour l’investissement immobilier des entreprises touristiques, l’assemblée départementale a statué sur 2 dossiers de demandes de subvention pour des créations de meublé touristique à Ban sur Meurthe-Clefcy et à Vittel. Ces deux projets se voient attribuer une subvention totale de 7 500 €.




4 réactions sur “Vosges : retour à la vitesse maximale autorisée de 90km/h sur une partie du réseau routier

    1. BREDINE88

      Ah bon ….. vous croyez !!
      Personne ne demande à ces gamins de rouler comme des cinglés à moins qu’ils aient eu l’exemple de leurs aînés ou bien qu’ils aient envie de frimer pour épater je ne sais qui.
      Le respect des limitations de vitesse et donc du code de la route dans son intégralité me semble un minimum de savoir vivre ensemble.
      Ne mélangez pas tout et n’oubliez pas que le savoir vivre ensemble débute par le respect des autres …. de tous les autres.
      Les élus ne sont pas des paillassons sur lesquels l’on puisse s’essuyer les pieds à tout propos.

      répondre
  1. anatole

    Je n’ai pas le permis, mais je sais que les autos modernes ont jusqu’à 8 rapports dans la boite de vitesse , parfois automatique. C’est Edouard Philippe , 1er ministre qui avait imposé de descendre le 90 au 80 km/h. Avant les gilets jaunes, cette contrainte aux usagers avait provoqué des manifestations . Mr Philippe fait partie dorénavant du conseil d’administration Atos ( les radars ). C’est une bonne mesure prise par le Conseil Départemental Vosgien. La commission départementale de sécurité routière avait donné avis favorable pour les portions définies.

    répondre
  2. Constat....

    Mais Guignol , là tu portes bien ton nom ! Arrêtons de nous focaliser sur les accidents de la route .Un mort sur la route est toujours un de trop bien entendu . Les véhicules actuels permettent de rouler en sécurité , plus que les anciens . On roulait aussi vite en 2CV ou R4 , alors que freins et suspension étaient loin d’être ce qu’ils sont maintenant , donc dangers potentiels plus importants à l’époque .Le 80 n’a jamais empêché les « singlés « du volant de sévir. Par contre , ça sera théoriquement plus facile de cohabiter avec les camions qui eux sont limités à 80 , bien qu’il n’y ait pas grande différence .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.