Search
mardi 3 août 2021
  • :
  • :

Emmanuel Macron évoque la mort de Rudy Noël et présente ses condoléances à sa famille « J'ai une pensée pour Monsieur Noël, sa famille et tous ses collègues »

image_pdfimage_print

Capture d’écran 2021-01-14 073547

Photo d’archives, 28 octobre 2020 / Photo de la page Facebook de Rudy L’Estaminet Vagney

Ce mercredi après-midi, lors de la traditionnelle galette des rois du personnel de l’Elysée, Emmanuel Macron s’est adressé aux représentants des métiers de la restauration. Le chef de l’état a évoqué le décès de Rudy Noël, patron du bar L’Estaminet à Vagney.

L’Estaminet avait subi une fermeture administrative de deux mois en décembre pour non respect des consignes sanitaires. La sanction avait été allégée et raccourcie, l’établissement n’était donc plus sous le coup de la sanction en ce début de semaine lorsque le drame a eu lieu. « J’ai une pensée toute particulière pour certains secteurs qui continuent d’être fermés, je pense aux restaurateurs et à tous les métiers de la gastronomie, aux cafetiers, aux hôteliers », a déclaré le chef de l’État, d’après France Bleu https://www.francebleu.fr/infos/societe/emmanuelle-macron-adresse-ses-pensees-aux-cafetiers-et-restaurateurs-apres-un-suicide-dans-les-1610555470   « Ce que je suis en train de  décrire s’est illustré ce matin de manière absolument tragique dans les Vosges avec un restaurateur qui s’est suicidé  ». Le chef de l’État a ajouté : « Il y en a eu beaucoup depuis le début de la crise. Beaucoup de vos collègues, vivant le désespoir, à la fois la perte financière et la perte de sens et des vies qui sont bousculées, sont acculés au pire. Je sais que derrière ces chiffres, on parle aussi de vies et j’ai une pensée pour Monsieur Noël, sa famille et tous ses collègues ».




12 réactions sur “Emmanuel Macron évoque la mort de Rudy Noël et présente ses condoléances à sa famille

  1. Gp

    Quelle honte, droit dans ses bottes, ce n’est pas de ma faute …c’est votre administration qui l’a tué monsieur le petit roi …au fait, avez vous trouvé la fève ?

    répondre
    1. JMV.

      L’état fait pas mal de choses pour la corporation.
      Sinon l’ensemble des affaires dans l’hôtellerie restauration auraient déjà déposées le bilan.

      répondre
  2. Paul

    Qu’est ce qui faisait vivre Rudy, l’électron libre ? L’Estaminet : son souffle et sa vie.
    Rudy c’était la plus belle part de notre humanité.
    Artisan insatiable de nos moments de joie, de convivialité de détente, il avait construit, ici, à Vagney un lieu sans pareil, un laboratoire de sociabilisation, une machine à bonheur.
    Véritable alchimiste, il mélangeait musique, fête, sourire, partage, liberté, les vieux, les jeunes, les patrons, les ouvriers, les utopistes, les réalistes……transformant nos différences en un patchwork de couleurs.
    Connu par-delà nos montagnes, il était devenu la Voix de Vagney.
    Et puis le Coco est arrivé, les masques, le couvre-feu, la guerre….
    Sa vie était engagée, il a choisi de résister, il s’est battu, débattu et notre porte étendard est tombé, abattu, asphyxié.

    Je suis en colère, une colère sourde et profonde, organique et viscérale, je tremble, je pleure, je crie, mon frère est parti.
    L’Estaminet ne ré-ouvrira plus, Rudy a choisi de tirer sa révérence.
    Cette colère me renvoie à ma responsabilité, jusqu’au sommes-nous prêts à renier notre humanité ?
    La dernière fois que nous nous sommes vus, nous avons échangé à ce propos, une citation de Benjamin Franklin nous accompagnait : « un peuple qui accepte de renier un peu de sa liberté pour davantage de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre. »

    Ce soir, plus que jamais les étoiles vont briller, ça va être la fête là- haut, tendez l’oreille, vous l’entendez …..
    A Rudy
    Paix à ton âme Charlie

    répondre
  3. Lili

    Je sais que derrière ces chiffres, on parle aussi de vies et j’ai une pensée pour Monsieur Noël, sa famille et tous ses collègues ». on n’a pas du lui parler de la fermeture administrative qui mène droit au désarroi .

    répondre
  4. stop-covid

    Richard Boutry reçoit pour France Soir J-Jacques Crèvecoeur pour le défi de la vérité:
    https://www.youtube.com/watch?v=1_W58OyzBtg
    le défi de la vérité.

    tintin, meme sous le régime nazi les theatres, cinémas et restaurants étaient ouvert -je réecris encore une fois votre phrase :vérité soulignée . La minorité qui opprime, assassine est entrain d’être décapitée. C’est maintenant que ça se passe ! N’empêche que j’ai en moi colère et douleur du décès de ce jeune homme , lui qui réjouissait tant de monde.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.