Search
vendredi 14 mai 2021
  • :
  • :

Le Thillot : la continuité de la pratique au club de Karaté Quand entrainements extérieurs et en "visio" remplacent les séances au dojo !

image_pdfimage_print

Visio

La situation sanitaire actuelle ne permet pas la pratique physique et sportive habituelle en club. Les salles sont fermées et la pratique en extérieur est depuis peu autorisée sous condition mais n’est pas toujours possible.

Dès le mois de mars dernier et le premier confinement, les dirigeants du club de karaté thillotin ont mis en place des séances alternatives.

Ce fût tout d’abord des vidéos qui furent mises à disposition des membres du club pour continuer à s’entrainer depuis chez eux avec ce support.

Les karatékas ont ensuite eu un travail personnalisé. Ils ou elles devaient par exemple se filmer en faisant les exercices demandés et envoyer leurs vidéos à l’instructeur qui les visionnait et rendait compte à chacun et chacune des points à améliorer et renvoyait de nouvelles consignes permettant une progression dans leur travail.

Dès que les instances gouvernementales ont autorisé les séances en plein air sous condition, les pratiquants ont alors pris l’habitude de se retrouver régulièrement au city stade, à proximité de la salle où se trouve le dojo thillotin, pour des cours collectifs à destination des enfants et des adultes, avec respect d’un protocole sanitaire.

Depuis plusieurs mois, les différentes sections du club ont aussi deux rendez-vous hebdomadaires en visioconférence pour des séances communes axées sur le travail cardio d’une part, et pour aborder des détails techniques d’autre part (karaté). Lors du cours abordant l’aspect technique, des karatékas du club de St-Amé se connectent avec leurs homologues thillotins pour travailler ensemble.

Un instructeur du club a également la tâche d’envoyer chaque semaine une fiche d’exercices à dominante cardio et renforcement musculaire pour se maintenir à minima en forme !

Cette continuité dans la pratique a tout de suite été considérée comme importante de la part des dirigeants : ne pas arrêter de s’entrainer, même si la pratique est différente, et garder le contact avec la majorité des adhérents, ont paru naturels et ainsi rapidement et assez facilement mis en œuvre grâce à l’outil informatique.

La philosophie du club est la suivante : ce n’est pas le sport qui est important (sport = compétition), mais l’activité physique, notamment pour les enfants, et le lien entre les personnes.

Bien évidemment, la pratique ne peut pas être complète avec ses diverses séances, il manque par exemple l’opposition, les combats. Mais le karaté et autres disciplines physiques pratiquées au club offrent la possibilité de s’entrainer seul, avec très peu d’espace et sans matériel, ou lors de regroupements autorisés où la distanciation est respectée.

Toutes et tous désirent bien sûr retourner le plus rapidement possible au dojo, mais sont conscients de l’impossibilité actuelle de refouler les tatamis, alors en attendant, la pratique encadrée restant réalisable, différente mais réalisable, les plus jeunes se retrouvent en plein air, y compris dans la neige, et les adultes ont transformé leur salon en dojo !

Bref, le club s’est adapté et pour toutes celles et tous ceux qui continuent de s’entrainer, il n’y aura pas besoin de reprendre l’activité puisque celle-ci na pas cessé !

Le Club de Karaté

 

Enfants




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.