Search
mercredi 27 oct 2021
  • :
  • :

Vosges : CGT, FSU et Solidaires appellent à une manifestation le 4 février devant la Préfecture Ils évoquent « des décisions gouvernementales désastreuses pour le monde du travail et la jeunesse »

image_pdfimage_print

manifestation-retraites-epinal-11-1024x768

Photo d’archives

Communiqué UD CGT Vosges, FSU 88et Solidaires 88

Toutes et tous, ensemble, mobilisé-es le 04 février

Les organisations CGT, FSU, Solidaires se sont réunies en intersyndicale en ce début d’année marqué par la pandémie et ses conséquences sanitaires, économiques et sociales. Celles-ci sont aggravées par des décisions gouvernementales désastreuses pour le monde du travail et la jeunesse.

Nos organisations décident d’impulser un processus de mobilisations et d’initiatives pour la préservation et le développement de l’emploi et des services publics, contre la précarité. Ce processus s’appuie sur les mobilisations professionnelles à l’instar des appels dans la santé le 21 janvier, de l’éducation nationale le 26, de l’énergie le 28, engagés également pour la défense et le développement du service public, amortisseur essentiel des crises qui nous touchent. Dans ce contexte, et ce n’est pas anodin, les attaques liberticides du gouvernement se multiplient.

Nos organisations continuent de les combattre.

Le plan de relance affiché par le gouvernement n’est rien un plan de rupture avec les politiques de casse de l’emploi, de pression sur les salaires et sur les conditions de travail et d’affaiblissement de la protection sociale. Il plonge une grande partie de la population et notamment la jeunesse dans la précarité et la pauvreté. Par contre, les gagnants sont toujours les mêmes et ainsi les entreprises les moins touchées par la crise seront celles qui bénéficieront le plus des baisses d’impôts. Ce constat impose de contrôler et de conditionner socialement et écologiquement les aides publiques. Il faut un véritable plan de relance combinant investissement public et soutien des revenus des plus fragilisés ou précaires.

C’est le chemin inverse que prend ce gouvernement.

Rien pour les petits salaires, la ministre du Travail annonce, presque comme une provocation, une revalorisation du SMIC en dessous d’1% pour 2021. Ce qui fera passer le taux horaire de 10,15 à 10,25 Euros. Rien non plus pour les premiers de corvées, exposés depuis le début de la pandémie, toutes et tous devront attendre une hypothétique négociation dans leurs secteurs professionnels fin 2021. Rien pour les soignants qui dénoncent un plan Ségur au rabais et beaucoup de professionnels oubliés. Rien pour l’ensemble des fonctionnaires dont le point d’indice reste gelé. Rien pour les personnels de l’Education nationale alors que le simulacre de concertation autour d’un Grenelle de l’Education déserté par une majorité d’organisations syndicales est au point mort.

Les chiffres sont clairs : 4 % des jeunes s’inquiètent pout leur emploi. Le second confinement les a fait plonger dans l’extrême précarité. A cela s’ajoute la difficulté de suivre les cours à distance, la peur de l’échec et une détresse psychologique forte. Avec ses mesures insuffisantes, restrictives et incohérentes, le gouvernement sacrifie toute une génération. Pas une journée ne se passe sans une nouvelle annonce de plan de suppressions d’emplois, de fermetures d’entreprises ou restructurations et réductions de services.

Les réformes successives, contestées fortement, facilitent les licenciements et les suppressions de postes dans le privé comme dans le public. Nous affirmons, au contraire, que la réponse aux besoins de toute la population, l’avenir de la jeunesse et la
réussite de la transition écologique imposent la création de millions d’emplois. Cela passe aussi par le partage et la réduction du temps de travail.

Dans les Vosges, département rural et industriel, les craintes sont fortes. La crise sanitaire qui a durement touché le Grand Est a montré l’impact très négatif des réformes successives notamment dans les hôpitaux rapidement engorgés et insuffisamment dotés. Les secteurs ruraux subissent depuis plusieurs années la disparition des services publics de proximité corollaire de la destruction d’emplois que connaît
régulièrement le département. Les craintes sont fortes pour les plus précaires (intérimaires, employés en temps partiels subis, indépendants…) pour lesquels la crise économique et sociale est d’ores et déjà marquée et qui risque de s’amplifier poussant certains à fuir le département et d’autres à s’enfoncer dans des situations de plus en plus difficiles.

C’est pourquoi les organisations CGT, FSU et Solidaires proposent un processus de mobilisations.

Toutes et tous mobilisés le 4 février

Manifestation départementale interprofessionnelle à Epinal 14h, Place

Foch (Préfecture)

Communiqué UD CGT Vosges, FSU 88et Solidaires 88




17 réactions sur “Vosges : CGT, FSU et Solidaires appellent à une manifestation le 4 février devant la Préfecture

  1. PierreL

    « les attaques liberticides du gouvernement se multiplient. » (???)
    Et c’est le dernier bastion du communisme en France qui le dit. C’est vrai que le communisme s’y est toujours connu en « libertés » !
    Et puis un peu de bon sens : on ne peut pas considérer comme « liberticides » les mesures sanitaires prises pour essayer d’enrayer la propagation du virus.
    Même si elles sont gênantes elles sont absolument indispensables pour préserver la santé publique, y compris celle de ceux qui manifestent pour la « liberté » du virus de circuler.

    répondre
    1. EMBT

      L’état en urgence sanitaire jusqu’au 2 juin ????Pas liberticide.
      Faudra t’il attendre les élections présidentielles pour en sortir?
      Mr le Président estime que les 66 millions de Français sont des procureurs. Il dit également que celui qui ne fait rien ne fait pas d’erreur (c’est exact) mais il ajoute ou il fait la même chose que la veille.
      Je voudrai lui dire que d’autres corrigent leurs erreurs le lendemain ,ce qui n’est pas son cas ni celui du gouvernement. Au contraire ils ne reconnaissent même pas leurs erreurs et accusent les Français de ne pas respecter les règles . Comment voulez-vous que la population de n’importe quel bord politique ne réagissent pas après de tels propos et de telles actions. Ce n’est pas le moment de manifester à cause du virus mais ce n’est pas non plus l’excuse pour se laisser dominer par un dictateur en devenir.

      répondre
  2. solexine pour grimper toutes les belles collines.

    Ils ont plombés le pays mais rien n’ arrête ces habituels parasites / enclumes.
    Lorsque que les pays occidentaux modernes regardent ces défilés permanents de staliniens bénéficiant pour beaucoup de régimes spéciaux acquis sur le dos de la bête, ils doivent être morts de rires.

    répondre
    1. PierreL

      Bien dit, solexine.
      Et dire ces staliniens  » bénéficient pour beaucoup de régimes spéciaux acquis sur le dos de la bête ».
      Et la bête, c’est nous !
      Et ça ne nous fait pas rire du tout, surtout que ces régimes spéciaux sont soutenus par nos inénarrables « syndicats » qui ont fait le choix délibéré de ne plus s’occuper que de la défense des privilèges des nantis !
      Chapeau le « syndicalisme » en France !

      répondre
  3. Bingo.

    Alors que la crise sanitaire ne s’arrête pas, des millions de Français
    ( etudiants, saisonniers, ouvriers, employés, petits patrons,…) ne savent pas de quoi demain sera fait.
    Certains vont perdre des affaires auxquelles ils ont sacrifiés de très longues années de travail .
    On peut alors légitimement penser qu’actuellement ces manifestations de fonctionnaires disposant de garantie d’emplois et de salaires frolent l’indécence.

    répondre
  4. Lucas

    les Nantis , les indépendants n’en ont rien à foutre de vos manifestations à force de tjrs manifester vous continuez à nous engluer dans le covid et on va encore nous confiner de plus belle , on vit grâce à notre clientèle , notre chiffre d’affaires .

    répondre
  5. froissard

    Encore des Français qui tapent sur d’autres Français .ils sèment la haine et la division ,alors que le peuple a besoin d’unité et de solidarité .les vrais nantis sont les ultra riches qui eux se serrent les coudes .C’est eux qui sa gavent sur le dos de la bête .Ils perçoivent des aides de l’Etat et s’en servent pour spéculer, afin d’, engraisser les actionnaires et licencier à tour de bras, dans l’ombre, profitant de l’état de sidération provoquée par cette crise sanitaire et de la résignation des Français . Ceux qui ont encore le courage de relever la tête pour se battre entendent sauver ce qu’il leur reste de leurs acquis, gagnés de haute lutte par leurs ainés ,pendant le Conseil National de la Résistance . les statuts de la fonction publique et des entreprises publiques ne sont pas des privilèges, mais sont la garantie de l’égalité républicaine .Quant toute La France sera livrée à la découpe des marchands, qui veulent brader le service public au privé, les inégalités se renforceront, pour créer d’autres niches de pauvreté .

    répondre
    1. JMV.

      Sacré Froissard.
      Il y a les nantis d’en haut ( les riches ..) , et vos amis les nantis d’en bas (régimes spéciaux avec garantie d’emploi et moults avantages corporatistes extorqués à coup de grèves à répétition ).

      répondre
  6. froissard

    Le Gouvernement est prêt à nous resservir les mauvais plats : réforme des retraites et de l’assurance chômage, en y ajoutant la privatisation des aéroports et le regroupement des ports du Havre, Rouen et Paris .Il ne renonce pas à ses objectifs qu’il doit atteindre sous la pression de la haute finance et des institutions européennes, à leur botte . Il faut dégager du profit . Tout est permis, liquidations d’entreprises, restructuration de services publics ;C’est le peuple qui va trinquer avec le remboursement de la dette . Notre jeunesse est une génération, totalement sacrifiée, sans avenir . Il, est tout à fait légitime d’anticiper les mauvais coups qui se préparent. La crise sanitaire tend à légitimer de façon durable les restrictions de libertés, individuelles et collectives, débouchant sur la résignation, propice aux attaques contre le monde du travail, qui tente de relever la tête

    répondre
    1. JMV.

      Evidemment qu’il faut reformer les retraites.
      Notamment abolir les éhontés régimes spéciaux.

      Quand aux ports Français il sont tenus par la mafia des dockers CGTistes.
      Résultat, les armateurs préfèrent cent fois privilégier les ports de Gênes, Barcelone, Valence, ou Rotterdam.
      Là bas pas d’enveloppes à verser pour des déchargements ou chargements plus rapides, et pas de greves pour bloquer les navires.

      répondre
      1. froissard

        J’ai passé toute ma vie à penser différemment, ce n’est pas maintenant que je vais me conformer aux dogmes qu’on nous vend comme la solution à la situation de notre pays .

        répondre
  7. froissard

    Comment des gens, issus de la base, donc du peuple ,peuvent-ils légitimer un système décadent, celui de l’argent roi, qui écrase l’humain .,? Ce n’est pas en tapant à tour de bras, sur tout ce qui est « public  » que l’on fera avancer la cause des oubliés ou laissés pour compte, qui eux aussi doivent se battre, pour tirer leur situation vers le haut .Nous, le peuple, sommes plus nombreux , mais moins forts, divisés par les discours de haine, qui font le lit du RN et des droites extrêmes .Les riches, plus malins, savent se serrer les coudes, pour pousser leurs avantages encore plus loin, pendant que la grande masse des travailleurs ,trinque et va payer le prix fort de cette crise sanitaire . Unis ,soyons tout pour que ce monde change de base, pour l’humain et l’avenir en commun .

    répondre
  8. froissard

    Les gens en ont marre . Il ya dans l’opinion un sentiment de résignation et de lassitude qui pèse à la fois la question de l’acceptabilité et de tout ce qui est accumulé en termes de mécontentement et peut devenir explosif en sortie de crise

    répondre
  9. froissard

    Les liens qui nous unissent doivent s’affranchir de tout ce qui pourrait nous séparer : frontières- cultures- religions- couleur de peau, modes de vie .Beaucoup de choses nous sont différentes, mais aussi peuvent nous rassembler, pour défier les grands de ce monde, avec leur suffisance, leur arrogance et insolence

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.