Search
dimanche 13 juin 2021
  • :
  • :

Vosges : L214 alerte sur le risque de maladies liées à l’élevage intensif « Diminuons le risque de pandémie : luttons contre l’élevage intensif et la déforestation »

image_pdfimage_print

DSC_1270

Ce samedi après-midi, à Epinal, des bénévoles de l’association « L214 » lancent la campagne nationale « On subit les conséquences, mais qui agit sur les causes ? ». Celle-ci vise à interpeller Emmanuel Macron sur le rôle de l’élevage intensif dans l’émergence de nouvelles pandémies.

« On est là pour interpeller le président et les maires », explique Anne-Sophie Mangin, membre de l’association et par ailleurs conseillère municipale d’opposition à Epinal. Au moyen de QR Code, il est proposé aux personnes qui approuvent cette initiative de signer une pétition, et d’interpeller Patrick Nardin, maire de la commune, via un tweet. Le sujet de protestation : le problème des « zoonoses », maladies issues du monde animal. « 75 % des maladies qu’on retrouve dans les élevages intensifs sont transmissibles aux hommes », affirme Anne-Sophie Mangin. Les membres de l’association préconisent notamment la baisse de la consommation de viande, la sortie de l’élevage intensif, la diminution du nombre d’animaux élevés pour la consommation.

« Déforestation », « antibio-resistance », « faible diversité génétique », « promiscuité » : des militants équipés de panneaux illustrant des causes d’épidémies souhaitent alerter les passants. Des bénévoles portant un masque « On subit les conséquences » se rassemblent ainsi dans 38 villes pour dénoncer « l’inaction du gouvernement dans la prévention des risques d’émergence de nouvelles pandémies ». Dans chaque ville, une bande-son et une banderole en forme de masque géant accompagnent ce « happening ». L’association L214 prend un ton alarmiste : « En entassant les animaux dans des élevages intensifs et en détruisant massivement les lieux de vie des animaux sauvages, nous créons les conditions idéales de l’émergence, de développement et de la transmission de nouveaux pathogènes ».




49 réactions sur “Vosges : L214 alerte sur le risque de maladies liées à l’élevage intensif

  1. cricri

    Personne n’est fervent défenseur de l’élevage intensif y compris ceux qui ne sont pas prêts à payer plus cher pour une autre agriculture mais la contradiction est omniprésente dans les débats impliquant le public.
    Pour autant les élevages intensifs sont en net recul.
    Macron est le responsable politique actuel peut on lui reprocher une stratégie agricole qui date de 70 ans? Je vous suggère de vous adresser à la FNSEA principal acteur en France de l agriculture intensive en priorité. Je ne vous parle pas de l’étranger hors Europe où la situation est pire dans des proportions extraordinaires. Macron n est pas le président du monde. De plus vous aurez du mal à trouver de la déforestation en France surtout au profit de l’agriculture intensive.
    D’autre part vos 75% de maladies transmissibles à l’homme 75 % de quoi ? D’un nombre de maladies total? Si c’est le cas vous n y etes pas du tout et donnez dans le sensationnalisme démago.
    Concernant la consommation de viande ni vous ni Macron n avez de légitimité à modifier les goûts alimentaires de français.
    Quand on veut être crédible il faut avoir des arguments sérieux

    répondre
    1. Alain

      Oui les consommateurs ont droit a de la marchandise de qualité et sans la payer trop chère et ce n’est pas les producteurs qui sont responsables du prix final mais plutôt les intermédiaires et notamment la grande distribution. Oui Macron est bien responsable de la continuité de l’élevage intensif et en nommant Didier Guillaume EX dirigeant de la FNSEA comme ministre de l’agriculture Macron n’a pas en tout cas donné un signe de changement de pratique! C’est ce que les manifestants lui demandent! Les consommateurs souhaitent avoir de bons produits mais le système de distribution fait que pour le prix de bons produits vous avez des produits issus d’élevages plus ou moins intensifs. Cher monsieur la France c’est aussi les départements et territoires d’outre mer et là, bonjour les dégâts du trafic du bois. De même dans l’hexagone les coupes à blanc sont légions. Le bon sens populaire considère a juste titre qu’il faut balayer devant sa porte et il est toujours plus facile de dire qu’ailleurs c’est pire et surtout cela permet de ne pas remettre en cause de mauvaises pratiques nationales! Vous ne pouvez ignorer que la production de protéines carnées est l’une des causes de la déforestation, que celle-ci nous amène le réchauffement climatique et de nouvelles pandémies mais vous pouvez continuer a manger toujours plus de viande. Mais vous ne pouvez pas nous demander de ne pas informer les citoyens du cycle infernal que cela engendre!

      répondre
      1. cricri

        je vous ferai juste remarquer que ce que vous exprimez ne contredit en rien mon intervention, qui insiste sur la faible signifiance de notre pays en occurrence. J adhère au fond de la manifestation mais pas du tout à la forme. Il y a une différence manifeste entre votre façon d exprimer les problèmes et celle d une manifestation démagogique telle qu elle est présentée dans ces colonnes. Attention encore une fois aux raccourcis (déforestation et réchauffement climatique: tellement d autres paramètres y participent) amalgames et confusion entre information et biais cognitifs. Pour ces derniers comment croire encore qu aujourd hui le politique puisse dicter la stratégie de la grande distribution (même en le désirant). Je vous conseille d élargir votre champ de vision afin d etre efficace, c est tout ce que je vous souhaite.

        répondre
        1. JMV.

          Désormais 8 milliards d’êtres humains sur terre.
          Les déforestations intensives pour produire soja, huile de palme, cacao, afin de nourrir tout ce beau monde contribuent en grande partie au réchauffement climatique.

          répondre
        2. Ouille.

          1 kg de Bœuf nécessite 15415 litres d’eau.
          1kg de Poulet 4325.
          1kg de céréales 1644.
          1kg de fruits 962.
          1kg de légumes 302.
          Ceci est une moyenne ( source water footprint network ).

          répondre
          1. lamisol

            Dans nos montagnes, si l’on compte une UGB (unité de gros bétail) par hectare (c’est déjà bien) avec en moyenne une pluviométrie de 1,8 m/an, faites le calcul pour voir le nombre de litres d’eau pour nourrir la bête. Il faut peut-être arrêter de dire n’importe quoi!

          2. Fanfan88

            1,5x365x75= environ 41 000 litres . C’est ce que devrait boire un humain dans sa vie (en eau bien sûr!) sans compter qu’il a ingurgité des végétaux et des animaux qui ont eux-mêmes ingurgité une quantité non négligeable d’eau. Peut-être que l’on devrait tous se suicider Ouille?

          3. ouille.

            Réponse à Lamisol.
            J’imagine que les chiffres donnés pour le bœuf sont des données mondiales.
            Beaucoup d’élevages de bovins dans le monde sont industriels.
            Rien à voir avec nos petites exploitations vosgiennes .
            La production mondiale de soja, surtout destinée à nourrir le bétail, a décuplée en quelques décennies.
            D’où entre autres la déforestation en Amazonie.

          4. ouille.

            Réponse à Fanfan.
            Vous vous tirez une balle dans le pied le viandard.
            Votre calcul indique que la production de seulement 3 kgs de viande bovine correspond à la consommation totale d’eau potable sur une durée de vie humaine.
            C’est dire si il est important de reduire notre consommation de viande.

      2. lamisol

        Il y a confusion entre Didier Guillaume et François Guillaume.
        La superficie de la forêt en France métropolitaine augmente de 0,7% / an depuis 1980.
        La consommation de viande est en constante diminution (12% en 10 ans)
        Ce qui commence à devenir un réel problème, est selon moi, la fabrication d’énergies soi-disant bio avec des productions agricoles genre maïs ou canne à sucre qui concurrence l’alimentation animale ou humaine.
        Et puis, tant pis si je me fais incendier, mais il va bien falloir un jour arrêter de taper sur les paysans si l’on veut conserver notre agriculture.

        répondre
    2. Max

      Macron est le pdt actuel. Oui les autres ont leur responsabilités. Macron n’est pas le pdt du monde mais il a un rôle à jouer et devrait s’imposer davantage. La France a des prétentions qu’elle soit à la hauteur, l’Europe n’existerait pas sans la France.
      La démagogie est surtout le fait des politiques qui l’utilisent depuis longtemps et font recette à lire cetains commentaires.

      répondre
      1. Bingo.

        En 1900 la France était considérée comme le premier pays du monde.
        En 1962 nous avions encore le 2eme PIB derrière les états Unis. Il est prévu en 2024 que nous passions au dixième rang.
        Arrêtons alors de jouer les kakous et de vouloir donner des leçons au monde entier.

        Que Macron gère en priorité les problèmes du pays ( Islamisme, immigration, sécurité, éducation nationale, emploi, désertification des campagnes ,fonction publique pléthorique engluée dans les procédures administratives ), ce à la place de défendre à tout prix une UE souveraine anti démocratique, qui ne sert surtout qu’aux allemands pour vendre leur bagnoles dans le monde entier.
        Cela, moyennant des accords de libres échanges qui détruisent notre industrie, notre agriculture, et la planète.

        répondre
    1. cricri

      je suis effectivement fier d etre vosgien . Je suis sans doute moins souvent dans mon canapé que vous. Sans avoir à détailler mon CV, ma profession et mes engagements associatifs font que je suis au service d autrui depuis 35 ans. Au moins je possède ce que votre pseudo suggère ce qui n est sans doute pas votre cas.

      répondre
      1. Clemence

        Le CV on s’en t…. Le cursus ne fait pas l’intelligence. Ce qui compte c’est l’authenticité, la sincérité, l’éthique, la bienveillance, la conscience des autres et du monde qui nous entoure et les actes dans le respect du monde vivant. les politiques aussi ont des cursus bien remplis et Même Nicolas Hulot dans sont domaine et qui a pourtant été plutôt nul comme ministre.
        Beaucoup d’associatifs ont œuvré ou œuvrent pour ce qu’ils croient être bien dont certains dans le gaucho en favorisant encore plus les comportements qui sapent la société ou en soutenant des asso qui vivent de la générosité des gens et entretiennent des dirigeants comme n’importe quelle grosse boite.
        Je pense que lorsque l’on travaille sérieusement à aider le monde (au sens large) même si on n’est pas d’accord sur tout on ne s’attèle pas à démonter ce que font d’autres asso. Ce n’est pas constructif.
        Est-ce que l’on va mettre le cirque aux restos du coeur parce qu’on n’est pas d’accord sut tout ? Non. On se contente de ne pas donner.

        répondre
    1. cricri

      merci mais si vous avez lu ce document vous avez bien compris qu il s applique au monde et en particulier aux pays émergents sur lesquels la France n a pas d influence. D’où ma remarque sur la démagogie et l’inutilité du propos. Je traduis au cas où: les problèmes qu évoquait l’article ci dessus ne peuvent être résolus par Macron où n importe quel autre français. Allez manifester en Chine, au Brésil ou à Madagascar par exemple (cités dans votre doc), là ou la liberté d ‘expression est sans doute plus grande qu ici selon vous?

      répondre
  2. Bibou

    Vu qu’en France on paye des impôts pour ceux qui restent dans leur canapé c’est compliqué.

    Je suis pour réduire ma consommation de viande. Mais vu que j’ai des impôts et charges a payer, je vais au moins cher malheureusement et donc le respect de l’animal est limité.

    Comme je dis souvent, si au lieu de donner autant au contribuable, on m’échangerais mes charges contre des bons ou chèques à utiliser chez le boucher, fermier, maraîcher du coin, je mangerais forcément mieux, en créant des emplois locaux et en favorisant les circuits courts. Mais bon… faut faire du social.

    répondre
    1. Clemence

      Vous pouvez aussi manger moins de viande ou pas du tout. Vous réduirez ainsi vos factures médicales.
      D’où vient cette idée que manger de la viande serait un signe de richesse ou de bien être ?
      Cette idée est dépassée voire arriérée.
      Si vous n’avez pas assez d’argent il vaut mieux acheter des légumes, des céréales, des protéines végétales ou des oeufs bio que de la viande moins chère et mauvaise.
      Quand on a des enfants c’est un choix de les empoisonner ou non.
      L’argent n’est pas un prétexte.
      De grands champions sportifs ou célébrités sont végétariens et pourtant ils pourraient se payer de la viande « de luxe » : Djokovic, sylvie guillem danseuse, steve jobs, Pink… Einstein et le plus grand génie Léonard de Vinci l’étaient. Donc le manque de viande n’a pas ternit leurs performances ni leurs cerveaux.

      répondre
  3. Fanfan88

    L214 en bon petit soldat de la nébuleuse progressiste devrait se rejouir que de nouvelles pathologies humaines soient à prévoir, dans son adoration et sa soumission totale à la nature et la soumission aux nouveaux dogmes post- modernistes qui détestent l’ humain (pardon je précise certains humains). Alors oui on respecte les animaux évidemment. Mais non on ne rentre pas dans le jeux des animalistes. La fracture sociale racial et genrée, et le biberonnage de la jeunesse occidentale annoncent à moyen terme une vie « en société  » absolument détestable. Vous devrez en répondre sur votre conscience.

    répondre
    1. Clemence

      La société détestable dont vous parlez n’est pas le fait des animaliste mais bien plus des comportements des français qui ne pensent qu’à leur gueule qui ont connu les années dorées de la France en profitant au max de tout ce qui tombe du ciel. Et sans se soucier des conséquences.
      les aides sociales, la santé gratuite, la viande à outrance (peu importe l’élevage), la technologie à bas prix (sauf le prix de la sueur de ceux qui produisent en chine ou ailleurs)..

      répondre
    2. Sauvkipeu

      J’adore la choucroute bien garnie et je respecte les animalistes même hiératiques. Ceci dit , la « société détestable » qui se profile n’est pas de leur fait. La jeunesse y compris la toute jeune jeunesse sera forcément impactée par ce qu’on lui fait subir, tout s’imprime dans son conscient et son inconscient. Les experts les ont supposés virus-free, puis ils les ont masqués dès 6 ans, maintenant qu’ils sont vecteurs ils parlent de les vacciner alors que le vaccin n’a pas été testé sur eux!
      Pauvres cobayes et pauvre monde en devenir.
      Je regrette 68 et ses occasions manquées…

      répondre
      1. Fanfan88

        Les animalistes et antispecistes de tout genres sont des moines de la religion de la déconstruction. Pour ma part ce que je regrette de mai 68 c’ est que ça ait eu lieu.

        répondre
    3. bingo.

      Heureusement qu’il y a L 214 pour dénoncer ces atrocités.
      Les images de certains élevages et abattoirs sont bien pires que ce que l’on a pu voir dans les camps.

      répondre
          1. Fanfan88

            Mon régime alimentaire n’intéresse personne. Pardon par avance je vais être désagréable mais soutenir cette comparaison avec l’industrie morbide de l’ Allemagne nazie, c’est faire preuve à minima d’ une aliénation totale. Il y a là un vrai problème. Avez-vous lu le commentaire initial de Bingo ? Si oui il y a urgence à vous remettre en question…

  4. Alain

    On le sait, réduire sa consommation de viande contribue à limiter le réchauffement climatique. Une étude vient chiffrer avec précision la baisse des émissions de CO2 si davantage de menus végétariens étaient servis dans les cantines scolaires.
    Le bureau d’analyse sociétale pour une information citoyenne (BASIC) a ainsi analysé les menus servis aux enfants dans les cantines, en prenant en compte des options végétariennes (sans viande ni poisson, mais avec des protéines animales contenues dans les oeufs, le fromage ou encore les yaourts) et des options végétaliennes (ans aucun produit d’origine animale), afin de les comparer avec des menus comprenant de la viande ou du poisson.
    Les auteurs de l’étude on ainsi pu déterminer que si un menu végétarien était servi une fois par semaine à tous les élèves, cela permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à l’alimentation des cantines de 14 à 19%.
    Et si la moitié des élèves choisissaient un menu végétarien tous les jours, sur une semaine de quatre jours, cela permettrait une baisse des émissions de CO2 de 28 à 38%. Un chiffre qui monterait logiquement à 41 à 51% de baisse dans le cas ou deux repas végétariens seraient servis chaque semaine.
    La consommation de viande, première cause du réchauffement climatique
    Le rapport précise également que la consommation d’eau liée aux activités agricoles, dont fait partie l’élevage du bétail destiné aux abattoirs, baisserait considérablement (16% à 23% dans l’hypothèse de deux repas végétariens par semaine).
    La loi Egalim de novembre 2019 impose à toutes les cantines de proposer une menu végétarien par semaine pour tous ou une option végétarienne tous les jours. Pour rappel, alors que la consommation quotidienne de viande augmente les risques de cancer, de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires, un régime végétarien, même à plein temps, n’entraîne aucune carence.

    répondre
  5. Lajoie Ducon

    Clemence
    vous citez 4 végétariens vertueux, donc vous déduisez qu’être végétarien est vertueux.
    Certains disent qu’Hitler l’était également, ça ne l’a pas empêché de tuer des millions d’êtres humains, mais il respectait les animaux…

    répondre
  6. Fabrice Pisias Conseiller municipal et communautaire

    Bonjour,

    Le dérèglement climatique s’accélère…
    La consommation de viande et l’élevage destiné à alimenter les animaux représente la 1ère cause d’émission de CO2 avec 14.5 % dans le monde. C’est un fait !!!
    L’élevage intensif est la cause de nombreuses épidémies. C’est un fait !!
    L214 est une association d’utilité publique : elle a mis en évidence la cruauté envers les animaux, dans les abattoirs notamment.
    La cause des vegans est louable et respectable.
    Réduisons notre consommation de viande et achetons des produits de qualité locaux et bio chez nos paysans locaux. Ainsi nous respecterons davantage notre environnement, prendrons soin de notre santé et participerons à l’amélioration de notre économie locale.

    A partir de là, que faisons-nous de cette information?

    répondre
    1. Alain

      Fabrice.
      Les élus locaux ont toute leur place dans les actions a Cantines scolaires :

      Pourquoi ne pas mettre en place dans les cantines du THOLY Deux vrais menus végétariens par semaine pour tous et une vraie option végétarienne tous les jours ?

      répondre
  7. PierreL

    Je suis stupéfait des réactions excessivement tranchées suite à une « alerte » d’une association L214 qui fait un bruit médiatique disproportionné par rapport à sa représentativité.
    Et si, dans notre belle démocratie, on laissait les gens tranquilles, libres de consommer ou non de la viande ?
    Evidemment ceux qui veulent « sauver la planète » (???) vous diront le plus sérieusement du monde que l’élevage est la première cause d’émission de CO2, que c’est la cause de nombreuses épidémies etc etc
    Laissons-les à leurs chimères.
    Mais, de grâce, qu’ils ne jouent pas aux nouveaux khmers rouges. On en a assez vu de ces charlatans devenus tyrans.

    répondre
    1. JMV.

      Je vous ai connu plus pertinent..
      L 214 dénonce preuves et vidéos à l’appui des atrocités qu’une très large majorité d’entre nous méconnaissions.
      Ils ne mettent ensuite de pistolet sur la tempe de personne pour leur interdire de manger de la viande.

      répondre
    2. beraljean

      Après Tintin en Amérique, voici PierreL au pays de khmers rouges, il s’agit vraisemblablement d’un film d’espionnage (tyrans, élevage intensif et des chimères etc…)
      Le nouveau volet de OSS117 a du souci à se faire, enfin pas de trop les cinémas sont fermés.

      répondre
  8. Alain

    Fabrice,
    Les élus locaux ont toute leur place dans les actions a mener pour réduire la consommation de viande et éduquer nos jeunes en la matière, et pour aborder autrement notre alimentation et celle de nos enfants
    Cantines scolaires :

    Pourquoi ne pas mettre en place dans les cantines d’Epinal et de la communauté de communes deux vrais menus végétariens par semaine pour tous et une vraie option végétarienne tous les jours ? Cela peut-être une proposition des élus au conseils municipaux!.

    .

    répondre
    1. Pisias

      Alain,
      A Epinal on y travaille, ça se passe bien.
      Quant à la CAE, c’est un peu plus compliqué.

      Un fait n’est pas une chimère.
      Il suffit de faire de très simples recherches en 2 mn…

      Le nier serait nier l’évidence…

      répondre
  9. PierreL

    Tant de crédulité devant le marché du soi-disant « bio », en fait une véritable arnaque commerciale soutenue à grand renfort de publicités, me sidère.
    Les rayons « bio » sont de plus en plus nombreux, même dans les grandes surfaces. Et bien malin qui pourrait dire si tel produit est réellement « bio » et tel autre « pas bio ».
    En fait il n’y a que le prix qui permet de les distinguer.
    Et on aura beau me chanter que c’est pour « sauver l’environnement », jamais je ne me prêterai à cette arnaque.
    Passe encore pour acheter « local » chez nos paysans et maraîchers à qui on peut faire confiance.
    Mais le commerce généralisé du « bio » fait que les prix s’envolent, entraînant automatiquement la hausse aussi des produits « non bio » dont nos parents et grand-parents se délectaient… à moindre prix !

    répondre
  10. vosgespat

    Elevage intensif et maladies!!!
    quid de ceux qui ont un animal domestique et se font lécher le visage et celui de leurs enfants après que le dit animal ait fait sa toilette intime?

    Drôle d’époque…

    répondre
    1. EMBT

      A force de garder les enfants sous cloche, ils sont allergiques à tout. Pas de pollen, de poils d’animaux , de gluten et j’en passe. Même le lait maternel est exclu , ainsi que celui de nos braves vaches. mieux vaut de la poudre aseptisée. Il est grand temps de revivre de manière naturelle, sans excès mais un morceau de viande n’a jamais tué personne. de même vivre avec un animal domestique amène bien des personnes à se socialiser. ce dont souffre notre société actuelle. Et qu’en sera t’il lorsque nous serons enfin débarrasser du virus?

      répondre
    2. Alain

      Vosgespat pour votre information et sans « animosité » de ma part a votre encontre.
      Le chat étant le plus présent dans les foyers comme animale domestique.
      Le principal risque lié a la présence de chat(s) est la Toxoplasmose
      Toxoplasma gondii est un protozoaire intracellulaire dont le chat est l’hôte définitif. Les chats acquièrent le parasite en mangeant des proies infectées. Des études sérologiques ont montré au début des années 80 aux Etats-Unis que 30 à 80% des chats domestiques avaient des anticorps contre le parasite, après une infection généralement asymptomatique.
      L’homme s’infecte principalement par consommation de viande (mammifères, volaille) contenant des kystes, par contact avec des oocystes sporulés se trouvant dans les excréments d’un chat infecté ou par voie transplacentaire. Une étude cas-contrôle multicentrique européenne a toutefois récemment montré que si la consommation de bœuf, d’agneau ou de gibier insuffisamment cuits était associée à une séroconversion pendant la grossesse, le contact avec des chats ou leur litière ne l’était pas.
      L’Office fédéral Suisse de la santé publique considère que le risque d’acquisition de la toxoplasmose par les chats est faible, mais recommande néanmoins aux femmes enceintes de respecter des règles d’hygiène de base.
      Ma conclusion est donc qu’il y a plus de risques sanitaire pour l’humain a manger de la viande que de faire des mamours a son chat.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.