Search
lundi 8 mar 2021
  • :
  • :

Vosges : le sénateur Jean Hingray à l’Elysée pour alerter sur la situation des stations et de la montagne

image_pdfimage_print

140737093_10158234059943843_3502602407505315811_n

Photo de la page Facebook de Jean Hingray

Ce mardi, 9 sénateurs représentant l’ensemble des massifs montagneux français et des groupes politiques du Sénat se sont rendus à l’Elysée pour alerter sur la crise que vivent les secteurs de montagne de fait des décision gouvernementales prises dans le cadre de la crise de la Covid-19. Le sénateur Jean Hingray était l’un d’entre eux.

« Nous avons porté la parole d’un collectif de 60 sénateurs représentants les territoires de montagne, et nous avons parlé d’une seule voix pour alerter sur la situation des stations et plus largement sur les enjeux de la Montagne », affirme le sénateur. Le conseil de défense se réunit ce mercredi, et l’ouverture des remontées mécaniques est à l’ordre du jour. « Notre argumentation sera prise en compte, nous a-t-on assuré. Cela ne nous rend pas serein ni optimiste pour autant, mais nous avons eu le sentiment de pouvoir défendre une position responsable et argumentée avec l’assurance qu’elle sera relayée à des personnes incluses dans le cercle fermé de ceux qui décideront, ce qui n’a pas toujours été le cas jusqu’à présent ».

« Nous sommes également revenus sur les aides complémentaires nécessaires pour les « oubliés » des premières mesures de soutien prévues et annoncées jusqu’alors », affirme Jean Hingray. « Nous avons remis une liste de situations préoccupantes qui restent à régler et qui seront transmises au cabinet du premier ministre pour être étudiées. Nous y veillerons. Nous avons également évoqué la nécessité, à plus long terme, d’un veritable « Plan Marshall » pour la Montagne. Nous avons accepté de participer à des groupes de travail sur ce dernier point pour représenter nos territoires aux côtés des professionnels de la montagne et des associations d’élus pour aboutir à des mesures d’une envergure adaptée à la situation dramatique à laquelle nous sommes confrontés. Et dont l’ampleur, sera fonction de la décision prise demain et probablement annoncée jeudi par le gouvernement ».




19 réactions sur “Vosges : le sénateur Jean Hingray à l’Elysée pour alerter sur la situation des stations et de la montagne

  1. Killy

    il faut que ce gouvernement m’explique pourquoi les stations de ski sont des dangers alors que l’on peut toujours aller tripoter les fruits et légumes en masse dans les hypermarchés. Il suffirait d’un masque et de deux personnes sur les télésièges pour que les sportifs puissent s’oxygéner. Il ferait mieux de se consacrer à la fourniture de vaccins ( chose qu’ils sont incapables de gérer ) plutôt que d’emmerder les citoyens de leur république bananière

    répondre
    1. David

      La fermeture des stations est surtout pour ne pas avoir davantage d’admission dans les hôpitaux suite aux accidents sur les pistes.
      Une année normale, la pression dans les hôpitaux est déjà très importante suite aux chutes, fractures et autres qui se produisent dans nos stations, et ce n’est pas le moment de venir encombrer non hôpitaux.

      répondre
      1. chouki

        Et les causes de cette « pression » ?
        L’ars que vous ne connaissez pas ou feignez de ne pas connaitre continue obstinée de supprimer des lits, fermer des hôpitaux et freiner le recrutement.
        Il y aura donc de moins en moins de places et de plus en plus de « pression » hospitalière quoiqu’il arrive.
        Vous ne faites qu’annoner des éléments de langage « macroniens » élimés.
        « Qui veut tuer son chien prétend qu’il a la rage ».

        répondre
        1. a bobo la tête.

          Les trente glorieuses c’est fertig depuis 1980.
          Depuis, comme nous sommes malgré tout les plus boooo et les meilleurs, on flambe à crédit sous la pression des socialos- cocos.

          Le souci est que l’on ne peut avoir le social le plus couteux du monde, et dans le même temps garder des services publics de qualité.
          Surtout avec une industrie en vrac.

          Il va falloir penser à repartir au turbin car nous vivons actuellement la fin de la fable la cigale et la fourmi…

          répondre
      2. Thibaut

        DAVID, Sur 100 accidents en montagne, 95 sont soignés chez le médecin et 5 a l’hôpital… Principalement aux urgences… Donc c’est argument de ne pas surcharger les services de réanimation c’est du pipeau.

        répondre
    1. stop-covid

      idem ! même réflexion. Bien dit !
      … »parce que c’est notre projet »
      et idem pour le monde de la restauration, loisirs, culture.Tout foutre parterre au profit des gafam pour plaire au fichage dictature du pc Chinois. reset monétaire.
      En plus ce soir « qui » décide de tout pour tous risque de ne pas être content.
      Les Chinois sont sous le pc régime totalitaire mais ils se sont enrichis. A Pékin , ils allaient à vélo, vont en auto à présent. les Français ne s’enrichissent pas pour grande majorité. Se rendre à la ville où on a tout fermé , c’est compliqué.
      Mr le Sénateur , souvenez vous de ce que je ressasse non stop: le mode de scrutin . Les Français ne veulent pas du mode de votation triche made in USA. Dites le à chaque fois à « Qui » décide.

      répondre
  2. Ygliss 88

    Vous ne pensez pas aux luxations et aux fractures qui vont encombrer les hôpitaux et aux personnels soignants déjà trop impactés par le covid et tous les retard de soins pour les autres pathologies alors que l’ont se dirigent vers troisième confinement il y a bien autre chose à faire

    répondre
    1. jack

      les stations sont actuellement fermées et il n y a jamais eu autant d accidents….logique car les pistes ne sont ni entretenues ,ni surveillées par les pisteurs ,on luge ,on marche , on promène le chien on skie ,enfants ,adultes ,ados ,tout ça dans le désordre le plus total…..encore les conséquences d une politique sans queue ni tête…

      répondre
    2. chouki

      Naturellement si, on revoit chaque années ces convois d’ambulances surchargées d’amputés potentiels de plusieurs dizaines de kilomètres qui patientent à l’entrée des urgences de Remiremont, ces batailles de béquilles, ces jets de coquilles et ces lancés de minerves.
      C’était arrivé à un point qu’il suffisait de faire glisser les jambes cassées de véhicules en véhicules depuis la Bresse jusque Remiremont sans mettre pied à terre. Incroyable !

      répondre
  3. Bingo.

    à priori la crainte du gouvernement, en plus du risque d’accidents qui pourraient surcharger un peu plus les hôpitaux, ce sont les soirées festives entre amis dans les chalets et apparts de locations..

    répondre
  4. ne cherchez pas

    c’est bien connu que le sénat ne sert à rien sauf à brasser de l’air pour justifier les grosses indemnités, ne cherchez pas ailleurs.

    répondre
  5. cacal vosges

    des sénateurs ont plaidé la cause des professionnels du ski ,
    et puis quoi ! rien! juste des politicards qui font semblant de la ramener pour justifier leur indemnités .
    on amuse le peuple , on lui fait croire que. et pendant ce temps la bourse est au beau fixe .

    il suffirait de créer des lits et non de les supprimer comme il est prévu à Epinal , Remiremont….pour pouvoir accueillir les blessés de la neige
    QUELLE BONNE IDEE ! a transmettre au sénateurs .mdr

    répondre
    1. chouki

      Vous remarquerez que pendant la « guerre covid » de 2020 l’ars grand-est continuait obstinément de supprimer des lits d’hôpitaux.
      Les ars, non seulement inutiles et couteux mais nuisibles et avec un processus de destruction bien réglé et parfaitement organisé, au langage convenu, ainsi que des relais médiatiques/associatifs prosternés.
      La « macronie ».

      répondre
  6. chouki

    – Cartex !!! CARTEX !!!!
    – Oui mon bon et précieux maitre.
    – Si je les ba1se, ils voteront tout de même pour moi en 2022 ?
    – Evidemment, avec la pitrerie du « barrage » ça marche tout le temps et donc au mieux ils vous adouberont à nouveau et au pire seront blancs ou absents, donc c’est tout comme.
    – Parfait ! LAISSEZ TOUT CREVER !!!

    répondre
  7. étonné

    Je constate avec effarement que personne n’a compris que le COVID est mondial ! mais les Français se prennent pour le centre du monde, allez donc faire un tour dans les hôpitaux au lieu de contredire tout et n’importe quoi, Si vous êtes si intelligent , pourquoi vous n’ êtes pas au gouvernement , moi , je n’en pas cette prétention.

    répondre
    1. Bébert

      Excusez-moi, Je ne peux pas cumuler les fonctions. Car d’après Macron, je suis déjà Procureur (dernière sortie verbale remarquée de notre Président). Il paraît qu’il n’a pas compté les bébés, mais ceux-ci ne sont pas éligibles donc pas de concurrence.

      répondre
  8. Jean Crash Test

    Mais Mr étonné , quand il n’y aura plus qu’un lit dans l’hôpital , et qu’il sera occupé , on dira que celui ci est plein……….allez le faire votre tour! Dans notre pays , nous avons renversé la vapeur . On supprime les lits et de ce fait , on ne veut plus de malades . Le problème est pris par l’envers .On nous dira bientôt qu’il faut se faire vacciner contre toute forme de maladie ,et par la même , il n’y aura plus besoin d’hôpitaux….Plus ça viens , et pire c’est .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.