Search
dimanche 17 oct 2021
  • :
  • :

Il y a un an, Christophe Naegelen interpellait le gouvernement au sujet du « Coronavirus » « Monsieur le Premier Ministre, nous devons faire preuve d’anticipation et de réactivité »

image_pdfimage_print

Capture d’écran 2021-01-27 201445

Il y a un an, jour pour jour, Christophe Naegelen interpellait le Gouvernement au sujet du coronavirus. Le 28 janvier 2020, dans l’hémicycle, le député de la troisième circonscription des Vosges pointait deux enjeux majeurs : le contrôle aux frontières et la préparation du secteur hospitalier.

L’épidémie de coronavirus commençait à peine à réellement émerger dans l’actualité, et il était difficile d’imaginer l’ampleur qu’elle allait prendre. Depuis son foyer d’origine à Wuhan en Chine, le virus commençait à se répandre dans le monde, et notamment en Italie, en France. « Quelles mesures de contrôles aux frontières françaises visant ces passagers en provenance de Chine sont prévues afin d’endiguer la propagation du virus ? », interrogeait Christophe Naegelen. « De plus, alors que nos hôpitaux et le personnel sont à bout d’une sursollicitation quotidienne, la menace d’une crise sanitaire de grande ampleur devrait appeler de votre part et par anticipation des moyens exceptionnels. Comment vont-ils être équipés pour lutter contre ce virus hautement contagieux, sans oublier nos structures situées au sein de nos territoires ruraux qui n’ont pas forcement les moyens de l’hôpital Bichat ou du CHU de Bordeaux ? ».

Deux enjeux majeurs étaient ainsi mis en avant : le contrôle aux frontières pour protéger le pays, et la préparation de l’hôpital, et plus généralement du milieu médical. Deux sujets qui, comme chacun sait, allaient être au cœur des débats pendant les mois qui suivirent. Le député terminait sont intervention en interpellant directement chef du gouvernement d’alors, Édouard Philippe : « Monsieur le Premier Ministre, nous devons faire preuve d’anticipation et de réactivité, pour nos concitoyens qui rentrent, pour nos concitoyens qui sont en France et qui s’inquiètent et pour le personnel hospitalier qui sera encore une fois mis à contribution ». 49 jours plus tard, le pays allait être confiné, et les déplacements des citoyens français drastiquement limités. Retrouvez ici l’intégralité de l’intervention de Christophe Naegelen ainsi que la réponse apportée par Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé de l’époque, Agnès Buzyn.




15 réactions sur “Il y a un an, Christophe Naegelen interpellait le gouvernement au sujet du « Coronavirus »

  1. Lexa

    L’exécutif a mis un an pour réagir en qui concerne les frontières par contre concernant les hôpitaux peu voir rien n’a été fait… Merci Monsieur le Député de ne rien lâcher

    répondre
    1. Ouille.

      Créer des lits dans l’urgence n’est pas le problème principal.
      Le souci est surtout de trouver des infirmières.
      3 ans d’études pour celles-ci plus deux ans de formation pour devenir urgentiste.

      répondre
  2. JMV.

    Monsieur Naegelen doit être l’un des très rares élus de terrain à avoir dès Janvier 2020 pressenti, puis alerté le gouvernement sur ce grave danger
    Cela nous change de pas mal de ses confrères qui nous expliquent après coup que la terre est ronde.

    répondre
  3. Simon joëlle

    Merci monsieur,
    Maintenant on compte sur vous pour demander à m. Le premier ministre s’il sait que dans le grand est à côté de l’Alsace il y a un département qui s’appelle les Vosges ? Et quand compte-t-il nous faire parvenir des vaccins ?

    répondre
  4. lavosgienne

    La solution revoir tout le système de santé
    augmentation du numerus clausus pour les étudiants en médecine
    lorsqu’on voit la pénurie de médecin et spécialiste sur notre territoire et surtout dans les zones rurales ça fait peur pour le futur!!
    Formation du personnel de santé infirmières, aides soignantes etc
    augmentation des lits dans les hôpitaux et non faire place à la mutualisation du service public, aujourd’hui c’est la mode faire des économies sur des postes-clés

    répondre
  5. lavosgienne

    une pandémie tous les 10 ans, c’est ce que les médias nous annoncent.
    les personnes qui vivent dans les grandes villes veulent partir dans les campagnes, hausse des achats dans l’immobilier
    le télétravail risque d’être le nouveau modèle économique
    Si les territoires veulent attirer de nouveaux habitants il faut remettre le paquet sur le service public (santé et administration) et le reste suivra
    (Pour contacter CAF CPAM etc impossible)
    Arrêtez la mutualisation des services,

    répondre
  6. Lucien

    La question du jour.Comprenez-vous, en pleine pandémie, l’augmentation de l’enveloppe de frais des députés de 2 750 euros ?dés le matin en lisant vosges matin .

    répondre
  7. lamisol

    De 18 950 €, la dotation matérielle des députes passent à 21 700 par an.
    En octobre 2019, la dotation d’hébergement mensuelle avait fait un bond de 300 € passant de 900 à 1200 €.
    Elle est pas belle la vie?

    répondre
  8. Bingo.

    Les députés sont de plus en plus inutiles.
    Ceux de l’opposition ne servent à rien puis que minoritaires, et ceux de la majorité ne sont que des godillots qui s’aplatissent devant le gouvernement.

    De surcroit, l’assemblée ne sert plus beaucoup puisque la plupart des lois et règles sont maintenant dictées par l’oligarchie technocrate européenne.

    Ce qui est aussi anormal dans les défraiements des députés , c’est qu’ils sont remboursés au forfait, sans justificatifs.
    Dans toutes les boites du privé, les frais sont remboursés uniquement sur présentation de factures.
    Pourquoi cette différence de traitement ?

    répondre
  9. lamisol

    Dans le détail, en 2019, seuls 39 d’entre eux (sur 577) avaient consommé la totalité de leur DMD, soit 18.950 euros. Cette même année, le taux d’utilisation global de la DMD représentait seulement 54% (en hausse par rapport à 2018) du montant maximal théorique de l’enveloppe, fixé à 11 millions d’euros environ. En 2020, la hausse des frais d’affranchissement du courrier, voire de la téléphonie, liée à la crise sanitaire, a été contrebalancée par un moindre recours aux taxis et VTC. Résultat, le taux d’utilisation de la DMD a encore reculé. Selon nos informations, il est même passé en dessous de 50% ! Dans son rapport consacré à la mission “Pouvoirs publics” du budget 2021, le député UDI Christophe Naegelen avait d’ailleurs relevé une très forte sous-exécution des crédits alloués aux voyages, déplacements et charges de représentation, lors du premier semestre.

    répondre
  10. jonathan antoine

    Pour bien servir les autres, il faut déjà bien se servir soit même. En 2017, sur sa déclaration d’intérêt à la HATVP, il déclarait 150 000 euros de revenus annuels au titre de président de 2 sociétés auxquels il convient d’ajouter depuis qu’il est député 2 indemnités mensuelles nettes de 5362,92 euros nets d’indemnité + 5373 euros nets d’avance de frais de mandat avec une revalorisation de 15% des frais matériels.
    Avec cette augmentation la vie est encore plus belle!

    répondre
  11. à force de forcer ça force forcément.

    Article intéressant ce jour dans un quotidien local sur la
     » performance  » des 21 députés lorrains.
    Celle-ci étant appréciée selon 10 critères.
    Notre Christophe Naegelen occupe la 7 -ème place quand les 8 députés LREM du nouveau monde trustent 8 des 10 dernières places.
    Beau tir groupé pour les godillots du gouvernement en place.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.