Search
mercredi 27 oct 2021
  • :
  • :

Épidémie de Covid-19 : La situation dans le département

image_pdfimage_print

Communiqué de la préfecture :

La situation épidémique dans les Vosges reste stable mais néanmoins fragile. Depuis plusieurs semaines, le taux d’incidence se stabilise mais reste relativement élevé. Il varie toujours autour des 180 cas pour 100 000 habitants depuis plusieurs semaines (167,2 le 5 février, 187,5 le 29 janvier).
Par ailleurs, le nombre d’hospitalisations liées à la COVID-19 reste stable bien qu’assez élevé : 194 hospitalisations le 4 février dont 10 en réanimation. Depuis le début de l’épidémie en mars 2020, 619 personnes sont décédées en milieu hospitalier pour cause de COVID-19.
Le vaccin est une arme indispensable dans la lutte contre le virus : c’est le seul moyen de protéger les personnes les plus vulnérables des formes graves, qui peuvent les conduire à être hospitalisées, voire à aller en réanimation.
Depuis le 7 janvier dernier, et conformément à la stratégie vaccinale nationale, les résidents et personnels des EHPAD, USLD, SSR gériatriques, établissements médicaux sociaux, les sapeurs pompiers et les professionnels de santé, ont pu recevoir leur première dose de vaccin.
Le 18 janvier, les cinq centres de vaccination présents sur tout le territoire (CHED à Épinal, CHOV à Neufchâteau, CH de Saint-Dié-des Vosges, puis espace Carbonare, CH de Ravenel à Mirecourt, CH de Remiremont), ont été ouverts à la vaccination de toutes les personnes de plus de 75 ans.
Le 1er février dernier, un huitième centre de vaccination a ouvert ses portes dans les Vosges à Vittel. Au 4 février, 10 556 personnes ont bénéficié d’au moins une dose de vaccin, soit 2,9 % de la population.
Dans les EHPAD, USLD, SSR gériatriques le rappel vaccinal commence à être dispensé aux personnes vaccinées en janvier.
Les Vosges continuent d’être livrées conformément au calendrier annoncé : 585 flacons/semaine du vaccin Pfizer puis 780 flacons par semaine à compter du 15 février.
Le 30 janvier dernier, 120 flacons de vaccin Moderna ont été livrés au centre de vaccination de Vittel.
Les conditions d’utilisation du vaccin élaboré par le laboratoire Moderna sont moins contraignantes que celui du laboratoire Pfizer et notamment sa température de stockage (-20 °C au lieu de – 80°C), sa durée de conservation (30 jours au lieu de 5 ). De plus, chaque flacon contient dix dose au lieu de 5 pour le Pfizer.
Compte tenu des quantités livrées, il a été décidé de ne doter qu’un seul centre de vaccination en vaccin Moderna et ce pour garantir l’injection d’une seconde dose d’ici 28 jours.

S’agissant du vaccin AstraZeneca qui a été autorisé cette semaine, les Vosges devraient pouvoir commencer à vacciner les professionnels de santé, sapeur-pompiers et aides à domicile, de moins de 65 ans, puis les personnes de 50 à 65 ans ayant des comorbidités, enfin l’ensemble des personnes de 50 à 65 ans dès le 8 février prochain avec ce vaccin. Plus de 1 200 personnes sont éligibles.
Actuellement, la priorité des rendez-vous fixés par chaque centre est donnée aux primo vaccinés pour l’injection de leur seconde dose et au rattrapage des rendez-vous déprogrammés en raison du retard de livraison la semaine précédente. En raison d’une forte demande, certains centres n’ont plus de disponibilités immédiates. Il convient alors de renouveler ultérieurement son appel ou s’orienter vers un autre centre de vaccination. Selon les prévisions, de nouveaux rendez-vous pour des primo injections pourront être fixés dans le courant du mois de mars.
Comme annoncé, le nombre de campagne de dépistages gratuits s’est amplifiée grâce notamment à la mobilisation de médiateurs de lutte anti-covid, du personnel de l’Éducation Nationale, de l’association départementale de protection civile (ADPC) et du service départemental d’incendie et de secours : 2 en entreprises, 6 en établissements scolaires et 1 à Épinal. La semaine prochaine, des campagnes de tests seront organisés dans 7 établissements scolaires.
Seuls, la vaccination, le recours systématique aux tests en cas de doute et l’isolement des personnes positives et cas-contact et le strict respect des gestes barrière et des mesures de couvre-feu permettront d’endiguer l’épidémie.
Yves Séguy, préfet des Vosges, sait pouvoir compter sur la mobilisation de tous les vosgiens pour y parvenir. Toutefois, afin qu’une petite minorité d’irresponsables ne puissent gâcher les efforts de l’écrasante majorité de la population, les contrôles du couvre-feu ont été renforcés dans les Vosges comme partout en France. Ils continueront de l’être surtout en cette veille de vacances scolaires.




15 réactions sur “Épidémie de Covid-19 : La situation dans le département

    1. stop-covid

      Vrai que cette tranche d’âges ne regarde pas sur les sites conspirationnistes web . Elle n’entend pas ce qui est bidon. Elle écoute bien les recommandations des télévisions, les saintes paroles . Là des gens sont cher payés pour laver les cerveaux, accroitre les anxiétés au point où certaines personnes en arrivent à mettre fin à leurs jours, mais normal, elles étaient dépressives. Ces gens plus âgés là ne vont pas aller voir les informations comme par exemple 27 décès dans un Epahd où on avait vacciné quelques jours avant. Non aucun risque, pas même une mauvaise pensée pouvant faire analogie risque, conséquence. Comme le vieillard 83 ans en forme qui conduit son auto, se fait piquouzer et hop décès le lendemain .Déjà il a passé les 79 , c’est sur la courbe statistique , donc du sursis. »On est dans les clous! » D’ailleurs en 2021 ça continue, si les gens meurent, c’est le covid . Les scientifiques, chercheurs ou généticiens ne sont pas invités , eux aux journaux télévisés. Ce sont des complotistes. N’est-ce pas? Après 1945 c’est seulement là qu’on a changé l’appelation des résistants. Sous l’ancien régime, c’était des terroristes.

      répondre
        1. bingo

          On devrait limiter le nombre de commentaires aux complotistes rabâcheurs .
          Une limite de 15 par mois pour ces buses me semblerait une limite raisonnable.

          répondre
          1. stop-covid

            bingo, ne volez pas si bas, la buse voit tout d’en haut ! les réseaux sociaux n’ont jamais autant censuré les documents dérangeants, mais le mensonge prend l’ascenseur, la vérité l’escalier. 2021 c’est l’inverse. Les gens sont sortis des soporifiques propagandistes. Il n’y a plus qu’une tranche qui voit encore leurs écrans. à certains on déroule tapis rouge, on lubrifie pour les plateaux télés débiter les rengaines. Les suces boules, les lèches bottes font encore la queue. ça se termine.Le complot mondial émanant des globalistes est démasqué. Ils sont cuits. Ils le savent. Prenez altitude. Les gens ne leur donneront pas leur vie. Je vous embrasse.

      1. voyons... !

        ==> stop-covid

        et si tout ça ne cachait pas plus tôt une machination encore plus importante ? par exemple pouvoir détecter toutes les personnes, toutes les associations , tous les sites qui critiquent et contestent les actions du ou des Gouvernements mondiaux, hein ? vous êtes tombés dans le piège et vous vous êtes mis à découvert… ils vont pouvoir tous vous enfermer .. enfin :)

        allez, bonne nuit les @bisounours

        répondre
    2. EMBT

      Tout simplement parce qu’il n’y a plus de doses!!!!!!
      Il faudra patienter d’autant plus qu’il faut faire la deuxième injection à ceux qui ont reçu la première injection. Avec un peu de chancecette
      catégorie sera sans doute vaccinée pour l’été(21 juin).
      Sinon patience le gouvernement l’a promis pour cette année. Encore presque 10 mois. Vous pourrez fêter noël mais toujours avec un masque.
      Désolé!!!!!

      répondre
  1. froissard

    Il s’agit surtout de faire une politique saine ou seul le peuple serait l’unique raison de tout .La France doit demeurer soumise au peuple et insoumise à toutes visions politiciennes .Il y a nécessité d’imposer la démocratie du peuple par le peuple .

    répondre
  2. froissard

    On a plus besoin d’avoir peur.le Pen aux prochaines élections .Il auront fait le job .Avec leurs airs de chiens battus . Ne leur manque plus que les bottes et la moustache .

    répondre
  3. prendre la vie du bon coté

    éteindre la télé, prendre un bon bouquin et entrer dans sa bull de bien être, sinon vous devenez singlé . Eteindre les médias, les réseaux sociaux le portable et évade z vous il n’y a rien de pire qu’un bon moment cassé par ces pilons compresseurs qui vous matraquent votre santé .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.