Search
dimanche 17 oct 2021
  • :
  • :

Université : Jean Hingray parle de « non-assistance à génération en danger » Le sénateur propose la vaccination des jeunes et le retour en amphi

image_pdfimage_print

Capture d’écran 2021-02-15 094248

Lors d’un débat au Sénat sur le thème du fonctionnement des universités lors de la crise de la Covid-19 et le malaise et les difficultés pour les étudiants, le sénateur Jean Hingray a appuyé l’idée d’une vaccination des étudiants et d’un retour des cours en amphi.

« Il faut ouvrir au plus vite les universités », a affirme le sénateur Jean Hingray, s’adressant à la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation Frédérique Vidal. « Trop de destins, trop d’histoires, trop de vies, trop d’avenirs sont en jeu (…) Les artistes, des chercheurs, des entrepreneurs, des praticiens en herbe sont en pleine régression, en pause prolongée ». L’élu vosgien a évoqué la situation de nombreux jeunes « en détresse, précarisés, hors sol, désorbités, sacrifiés » à l’occasion de cette crise.

« On préfère faire l’aumône d’un psy plutôt que l’offre d’un vaccin », affirme-t-il, évoquant une « non-assistance à génération en danger ». Jean Hingray propose donc une vaccination et un retour en amphi, avec respect des gestes barrières. « J’entends de grands médecins plaider pour une vaccination des étudiants », affirme-t-il. « Si le distanciel est devenu une modalité, voire une consigne, luttons de toutes nos forces pour que le présentiel demeure un acquis. C’est aussi la condition de la santé mentale de toute une génération en danger ».

Retrouvez l’intégralité de l’intervention sur vidéo.senat.fr




18 réactions sur “Université : Jean Hingray parle de « non-assistance à génération en danger »

  1. Raymond

    en détresse, précarisés, hors sol, désorbités, sacrifiés en ajoutant aux wagons ceux qui ne peuvent travailler les restaurateurs….. , les indépendants obligés de rester fermer qui pour bcp vont mettre la clef sous la porte , des familles bouleversées

    répondre
  2. stop-covid

    Sénateur souligne la précarité imposée par cet Etat d’Urgence décrêté. Quand on est sénateur h24, on s’entoure d’avis de conseillers documentalistes. le vaccin , les vaccins covid 19, en parler comme outils dans une maladie qui décrit moulte germes, virus, ok. Mais vu des soucis avec ces vaccins et les premiers effets secondaires enregistrés, puisque nous n’en sommes qu’au début des injections , je pense que c’est une faute. Le sénateur n’est pas généticien, chercheur, il s’appuie sur une incitation gouvernementale , elle même relayée sur les ondes par des journaliste propagandistes h24. ça aussi , c’est une erreur je suis persuadé.Attention ! L’agence du médicament demande de ralentir la vaccination des soignants à cause des effets secondaires !!!! Pas besoin d’aller plus loin.

    répondre
    1. Bingo

      Vous continuez à faire de cas particuliers une généralité et à colporter la peur et la désinformation .
      Seul 2 % des personnes vaccinées en astra zeneca ont subies quelques effets secondaires passagers.
      Vous êtes un nuisible.

      répondre
      1. stop-covid

        vous et tous vos proches vaccinés en février ! et avec la vraie piqouze , la vraie aiguille ! Bingo ! meilleurs voeux je vous souhaite – mais Chuuut : y a des gens qui dorment.

        répondre
  3. Filtration

    Jean Hingray récite une vérité de  » La Palisse »!!! Il n’a rien d’autre à foutre je pense. Jean Hingray plus fort qu’ une décision discutée en haut lieu par toute une équipe en urgence sanitaire.Des guignoleries et gesticulations politiques qui continuent….!! et qui ne servent absolument à rien.
    C’est mon avis et n’engage que moi.

    répondre
  4. Lepic

    La santé des français est très bien gérée.
    34 agences indépendantes.
    18 ARS avec une moyenne de 500-600 fonctionnaires/ARS.
    Un code de la santé avec plus de 12 000 articles. 400 de plus /an.
    Des médecins et des infirmières qui passent beaucoup de temps à la paperasse. Quasiment le 1/3 .
    De plus, on fait appel à des cabinets privés pour gérer la vaccination anti covid.
    Alors, monsieur le sénateur, monsieur le député Naegelen, c’est pour bientôt une vraie réforme de notre système de santé.
    J’ajoute quand matière de santé, le principe de précaution ne sert pas à protéger les patients mais les directeurs des ARS et des agences de santé.

    répondre
  5. Juliet

    Prendre le courant de la communication tapageuse pour SE valoriser et tirer PROFIT de la couverture « gratuite » de la presse sont des opportunités faciles…. et faire mine de hurler avec la meute des inquiets est une attitude lache

    On pourrait attendre d’un jeune senateur qu’il soit un plus dans l’anticipation et qu’il contribue au cadre juridique du monde de demain surtout en matiere de transmission

    Peut etre faut il revoir nos methodes, arrêter les formations en « stabulation massive et libre’ et revenir à des apprentissages de qualité auprès de personnes qui ont fait leurs preuves…

    On pourrait commencer par les hommes politiques. Les citoyens attendent, a juste titre, que les politiques organisent le cadre de vie de la société…. les voir se disperser dans la communication les désespère….c’est pas le boulot pour lequel ils ont été ėlus.

    répondre
    1. Alizée

      Tournez alors plutôt votre requête contre les journalistes qui sollicitent les politiques pour avoir de quoi écrire des articles. Mais c est toujours la faute au politique n est ce pas? Et s il n y avait pas assez d articles, ca serait aussi la faute au politique…

      répondre
  6. BREDINE88

    Encore de la com., toujours de la com. rien que de la com.
    Tant que l’on peut faire parler de soi, il ne faut pas s’en priver.
    Est-ce pour faire oublier sa calamiteuse défense du projet de loi de programmation de la recherche en déposant des amendements qui ont fait réagir les universitaires dont certains doutent que ledit sénateur soit en capacité d’écrire des textes aussi techniques ???
    En octobre dernier, ce sémillant sénateur qui semblait avoir des comptes à régler après son exclusion de l’école doctorale de gestion de l’Université de Lorraine, aurait-il fort opportunément besoin de se « racheter » en se préoccupant désormais du sort des étudiants à grand renfort de com. ???
    C’est toute la question ….

    répondre
    1. Myrtille

      C’est vrai, son slogan « Moi, moi et encore moi! » Un vrai bulldozer ce jeune sénateur, il est très pressé d’arriver. Il faut lui conseiller la prudence, une sortie de route est vite arrivée, encore faut-il que ses interlocuteurs ne soient pas hypnotisés.
      Après, pourquoi se gêner puisque ça marche!
      Un surnom qui lui irait comme un gant « le cobra »

      répondre
  7. Voooosges que j'aime

    Stop

    Apres

    Jean et son grand père
    Jean et sa mairie
    Les habits de Jean
    L’expertise economique de Jean
    Jean et sa carriere de footballeur
    Jean universitaire
    Jean dans son nouveau bureau
    Jean fait chanter Alice Goya
    Jean et Son Hopital
    Jean fait son cinema
    Jean fait son hotel 4*
    Jean et sa foret
    Jean et sa p’tite fleur
    Jean et ses gerbes

    Stop

    N’en jeter plus…

    Et surtout pas de

    Jean et les vieux
    Jean au Conseil Départemental
    Jean au Conseil Régional

    Nous sommes saturés et n’avons pas encore avalé le breuvage amer de la trahison de ce tout Petit monsieur

    répondre
    1. 123SOLEIL

      Merci à vous pour votre lucidité. Vous avez parfaitement appréhendé le personnage. Seuls les grands électeurs n’ont rien vu venir et pourtant, il y avait des signes avant-coureurs.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.