Search
samedi 18 sept 2021
  • :
  • :

Vosges : le Collectif Réseau d’Êtres organise un « poste de secours culturel » « Des mini-spectacles pour des mini-publics »

image_pdfimage_print

Photos d’illustration, 21/02/21

Communiqué du Collectif Réseau d’êtres

Le manque d’accès à la culture nous concerne tous et impacte la santé physique et morale de tous les citoyens. Le collectif Réseau d’Êtres, appuyé par des artistes amateurs et professionnels locaux, a imaginé un Poste de Secours Culturel n°1 (PSC1) : des mini-spectacles pour des mini-publics, le tout dans le respect des règles sanitaires.

Au-delà d’être un moment d’animation artistique, le PSC1 est surtout une action militante pour demander la réouverture des lieux culturels, en démontrant le besoin essentiel de culture parmi la population et les enjeux de survie des acteurs culturels. Le Collectif Réseau d’Êtres vous donne rendez-vous au Centre Léo Lagrange samedi 27 février 2021 à partir de 14h et jusqu’à 17h. Ouvert à tous, obligatoirement sur inscription par téléphone au 06 88 47 89 29 ou par email : postedesecoursculturel@gmail.com

2

Le Poste de Secours Culturel (n°1) dit PSC1

Il s’agit d’organiser des mini-spectacles pour des mini-publics, dans un respect total des règles sanitaires en vigueur.

Les objectifs :
– Démontrer le besoin de culture de chacun, pour le bienêtre de tous
– Démontrer que l’on peut proposer des spectacles en respectant des mesures sanitaires strictes
– Revendiquer une réouverture des lieux culturels

Quand : Le samedi 27 février de 14h à 17h.

Déroulement

1. Prise de rendez-vous par téléphone. Un horaire précis de rendez-vous est communiqué à chacun. Nous constituons des groupes de 4. Les rendez-vous seront donnés toutes les 20 min (14h, 14h20, 14h40, 15h, 15h20, 15h40, 16h, 16h20, 16h40), soit 9 départs.
2. Sur place, chaque personne est accueillie au point accueil où sa présence est comptabilisée. Elle rejoint son groupe de 4. Une équipe de médecins-comédiens examine chaque groupe et l’envoi, en fonction du diagnostic soit dans le parcours A, soit dans le parcours B.
Deux groupes seront accueillis toutes les 20 mins (8 personnes au total) (un groupe pour le parcours A, un groupe pour le parcours B).
3. Chaque groupe va ensuite passer de salle en salle. Dans chacune, un moment artistique court leur est proposé. Chaque spectateur traversera 4 ou 5 salles (soit 40 à 50 min de spectacle). Un circuit est organisé afin que les groupes ne se croisent pas.
4. Toutes les 10 min, un artiste-crieur-musicien sonne le GONG dans les couloirs : « ça tourne ». Chacun change de salle en suivant le fléchage.
5. A la sortie, on espère que les gens vont mieux. Un chapeau sera à disposition si les spectateurs veulent soutenir.

Lieu : Centre Léo Lagrange d’Epinal.

Par qui : Des artistes professionnels et amateurs :

La Langue de travers, atelier d’écriture, Philippe Vallet
L’âme en scène, théâtre, Marie Montémont
Olivier Tut’et et Pascale Manigaud, danse contemporaine et musique
La Compagnie des Joli(e)s Mômes, théâtre, Laurence Chayer, Charlène Grunenwald,
Louise Fetet
Tof Blanc
Les Dé-tricoteuses, clowns de théâtre
Charlotte Nartz, chanson française
CTPS, théâtre, Sophie Nowak
Serge Pasqual, Art plastique

Quoi ? : Tout est possible, dans la limite de 10 min et deux artistes par salle. Théâtre, musique, chanson, exposition, atelier, …

Respect des mesures sanitaires :

Le public est masqué.
Le lavage des mains est obligatoire avant de pénétrer dans les locaux (lavabo et/ou gel
hydroalcoolique).
On ne dépasse pas 6 personnes par espace.
Les espaces sont aérés entre chaque groupe, 10 min.
Les espaces sont assez vastes pour que la distanciation sociale soit respectée en tout temps.
Aucun attroupement (venue sur rendez-vous, espacement des groupes de 20 minutes).
Respect du couvre-feu : organisation de l’animation un samedi après-midi, arrêt à 17h.
Petite jauge : accueil de 72 personnes maximum répartie sur la journée.

Collectif Réseau d’êtres




2 réactions sur “Vosges : le Collectif Réseau d’Êtres organise un « poste de secours culturel »

  1. Cacal Vosges

    Hé bin, moi qui ne vais ni au cinéma, ni au théâtre ni aux spectacles qui regarde à peine la télé. Quel inculte je suis ! COMMENT J’AI FAIT POUR VIVRE JUSQU’ICI !? en tout cas j’ai pu garder ma liberté de PENSER !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.