Search
vendredi 5 mar 2021
  • :
  • :

Vosges : « L’état d’urgence ne justifie pas toutes les privations de libertés et de droits » Appel à mobilisation pour la défense de l’art et de la culture

image_pdfimage_print

Photos de la manifestation à Strasbourg

Les mesures prises par le gouvernement depuis maintenant près d’un an dans le cadre de la crise sanitaire impactent de nombreux secteur, et notamment le monde de la culture « qui plus que jamais est menacé », selon le Collectif Réseau d’Êtres, qui a décidé, avec des artistes vosgiens, de rejoindre le Collectif du 23 janvier 2021.

En préparation à l’Assemblée Générale Grand-Est qui se déroulera à Reims le lundi 15 février 2021, le Collectif Réseau d’Êtres organise une assemblée vosgienne ouverte à tous et à toutes, artistes, acteurs culturels, citoyens et citoyennes, le samedi 13 février 2021 à 14h à la Souris Verte, 17 rue des Etats-Unis, à Epinal. Le Collectif du 23 Janvier rassemble « des personnes, simples citoyens, professionnels ou non, amateurs ou non », qui veulent « défendre l’art et la culture en tant que droits fondamentaux de notre société ». Ils se sont constitués en collectif le samedi 23 janvier 2021 à Strasbourg.

Sans dénier la réalité des dangers sanitaires, les membres de ce groupe contestent « les arbitrages et modalités de gouvernance qui nous sont imposés, qui nous privent de nos droits et mettent en danger le secteur et ses professions ». Un secteur fortement impacté, donc, par les restrictions. « Nous nous inquiétons du sens politique qui en ressort », affirment ils. « Nous demandons l’engagement de tous les responsables publics pour une autre considération de l’art et de la culture dans la gestion de la crise aujourd’hui ET nous voulons des garanties quant à la place qui leur sera faite dans les politiques de demain »

Depuis un an bientôt, « nous avons toutes et tous consenti à des privations de liberté immenses, à des sacrifices de vie sociale, de partages affectifs et sensibles qui mettent à mal nos équilibres humains et précarisent encore plus les plus fragiles d’entre nous », affirme le collectif. Des décisions lourdes ont été prises par le gouvernement, « loin du débat démocratique », qui ont relégué « l’art et la culture au rang de gadget, d’activité négligeable. (…) Nous contestons ces choix et la manière dont ils ont été pris. L’état d’urgence ne peut justifier la violence qui est faite à notre besoin d’art et de culture, de partage et de débat. »




28 réactions sur “Vosges : « L’état d’urgence ne justifie pas toutes les privations de libertés et de droits »

  1. PierreL

    En pleine pandémie il ne doit pas y avoir d’exceptions au respect des mesures sanitaires.
    C’est navrant que le monde de la « culture » ne l’ait pas compris.
    Oui, « l’art et la culture sont des droits fondamentaux de notre société », sauf en période d’urgence sanitaire où ils peuvent mettre en danger la santé publique.
    Chacun devrait pouvoir le comprendre. Encore un peu de patience… et de bon sens, SVP.

    répondre
    1. jack

      c est surtout vous qui êtes navrant….au bout d un an vous n avez toujours pas remarqué que toutes ces mesures liberticides ne servent à rien et que le virus se propage aussi facilement..ouvrez un peu les yeux ,stupide personnage

      répondre
      1. PierreL

        Vous êtes-vous imaginé un seul instant, Jack, ce qu’il serait advenu s’il n’y avait pas eu ces mesures sanitaires pour freiner la circulation du virus, ô brillantissime analyste de la pandémie ?
        Ces mesures que vous qualifiez de « liberticides » sont indispensables pour retrouver le plus vite possible la vie d’avant, avec ses « libertés ».
        Vous devriez plutôt vous réjouir d’être encore en bonne santé plutôt que de pester contre des contraintes sanitaires qui nous ont permis de contenir le virus en attendant les vaccinations.
        Prenez soin de vous.

        répondre
        1. UnArtiste

          Continuez de croire que le virus est allergique aux métros parisiens bondés et aux heures de travail et qu’il affectionne tout particulièrement les salles de concert ou les bars.. Sans parler des remontés mécaniques des stations de ski xD

          répondre
    2. Alexis BOILEAU

      Monsieur ou Madame PierreL,
      Trop, c’est trop, ce qui m’oblige à réagir !
      Votre commentaire taillé à l’emporte-pièce pour avoir un avis sur tout et n’importe quoi derrière un pseudo est désolant !
      Connaissez-vous réellement le monde le l’Art et de la Culture ? J’en doute au vu de votre commentaire.
      Pour ma part oui, puisque je suis artiste peintre professionnel.
      J’ai la chance de vivre de mon art et je peux vous dire que notre profession est dans une très grande détresse morale et financière.
      Vous devez sans doute savoir que de nombreux artistes réalisent la plupart de leurs ventes au cours ou à la suite des expositions (travaux réalisés ou commandes à venir…). De plus, un artiste a besoin du contact avec le public et plus généralement, avec le monde extérieur. Cette notion est vitale car au delà d’être enrichissante, elle entre dans le processus de création. Or, si vous demandez une autorisation à une préfecture pour organiser une exposition (personnelle ou collective) avec toutes les mesures de protection sanitaire, celle-ci est automatiquement refusée depuis mars 2020.
      Si je prends exemple sur les restaurateurs, bistrots, cafés, ceux-ci ont eu l’autorisation de ré-ouvrir en 2020. Et pourtant, je n’ai jamais mangé avec un masque sur la bouche. Notre profession n’a pas le poids des métiers de bouche. Sachez que notre effort sanitaire, jusque-là silencieux, est considérable.
      Il y a des aides financières, certes mais très minimes et de plus, basées sur un CA souvent fluctuant d’une année à l’autre pour un artiste.
      En 2020, en ce qui me concerne une seule exposition autorisée (à l’étranger évidemment) avec gel hydroalcoolique et masque obligatoires, sens de circulation et jauge de personnes. Où est le risque par rapport aux grandes surfaces commerciales, transports en communs etc… et le couvre-feu qui entasse les gens avant 18 h dans ces mêmes lieux ! N’est-ce pas un danger ça !!!
      L’autorisation préfectorale pour l’ouverture des magasins les dimanches 7 et 17 février ne pose pas de problèmes par contre. Cherchez l’erreur…
      Sachez que je respecte scrupuleusement les consignes sanitaires et que mon jugement est apolitique.
      Il s’agit de mesures liberticides dénuées de tout discernement dans un monde où la sacro-sainte exception économique prévaut sur toutes les autres.

      Alexis Boileau

      répondre
      1. PierreL

        Merci, Mr Boileau, de préciser qu’il y a des « aides financières » pour compenser les pertes dues aux restrictions sanitaires.
        Même si vous estimez qu’elles sont minimes, basées sur le CA déclaré. Mais en période de pandémie tout le monde (ou presque) y laisse des plumes. Le plus important n’est-il pas la santé ?
        D’autre part peut-on comparer les risques sanitaires dans les grandes surfaces et les transports en commun avec les risques d’une exposition de peintures ? Il faut bien admettre qu’il y a des choses indispensables (même s’il y a des risques certains) et d’autres dont les risques sont moindres mais dont on peut se passer, au moins temporairement.
        Mais tout ça je suis sûr que vous le saviez déjà, n’est-ce pas ?
        Et soyez sûr que j’irai volontiers à une de vos expositions… quand le moment sera venu.
        D’ici là prenez soin de vous.

        répondre
    3. Marie

      Pas d’exceptions, M.PIERREL ? D’accord si c’était la réalité…Car, que dire des transports en commun bondés ? Voyez les trains, bus, etc. aux heures de pointe, et ne parlons pas des avions…
      Aucune distanciation physique n’est possible puisqu’il n’ y a aucune obligation de laisser, par exemple, un siège sur deux libre par quel que soit le moyen de transport.
      Que dire aussi des magasins sous très forte affluence pendant cette période de soldes ?
      Des études (comme en Espagne) ont montré que les clusters ne se formaient pas dans les musées, les cinémas , ou les théâtres….
      Des mesures simples permettraient pourtant leur réouverture : comptage des entrées avec éventuellement réservations préalables, sièges et rangs réduits, sièges désinfectés, salles aérées, contrôle du port du masque….
      Un peu de bon sens plutôt que toutes ces incohérences !

      répondre
      1. PierreL

        Je suis en partie d’accord avec nous. Mais pourrait-on se permettre de fermer tous les transports en commun ? Pourrait-on se permettre de fermer toutes les grandes surfaces ?
        Il y a des choses indispensables et d’autres qui le sont beaucoup moins. Le reconnaître c’est faire preuve de bon sens.
        Vouloir tout mettre sur un pied d’égalité relève de la mauvaise foi évidente.

        répondre
    4. FF

      Ce n’est pas l’exception qui est demandé mais le même traitement…Pourquoi les établissements marchands recevant du public sont ouverts? Je ne crois pas que les magasins non alimentaire soient plus essentiels…Et ce n’est pas le non respect des règles sanitaires qui est demandé mais la possibilité de fonctionner avec des protocoles adaptés.

      répondre
  2. Lexa

    Entièrement d’accord avec Jack « Pierrel » personne n’a apporté la preuve (sauf vous peut-être ?!) qu’un cluster s’est avéré dans un musée, un monument, une salle de cinéma, voire un restaurant ou un bar.. ils sont tous fermés ce qui n’empêche pas le virus et ses variants de se propager alors vivons avec… même le Président de la République le dit….

    répondre
    1. Eberlué!!!!!!

      Alors là d’accord avec Jack mais vos références sont plus que douteuses au vu des décisions qui ont étés prises jusqu’à présent!!!!!!!

      répondre
      1. bingo

        Et moi pas d’accord.
        Il est clair à mon avis que les expos de peintures et les visites de musée n’engendrent pas un risque important dans la mesure ou le flux de visiteurs est correctement géré.
        Malheureusement ce n’est pas le cas pour les bars et resto, endroits festifs ou il est quasi impossible de respecter les gestes barrières.

        répondre
        1. Eberlué!!!!!!

          Je vous signale que l’on parle de la culture et non pas des bars et restos.
          Bien qu’ils ne soient pas démontrés qu’ils sont le lieu de propagation du virus.
          De toute façon tous lieux de rassemblements de population est un lieu de propagation .Alors restez chez vous!!!

          répondre
          1. bingo

            Je répondais au commentaire de Mr Boileau.
            Qui s’étonnait fort justement du niveau de restrictions identiques entre le monde de la culture et celui des cafés et restaurants.

  3. chouki

    Une chose me semble paradoxale.
    Celle qu’un maire qui essaye de redonner un peu d’humanité au peuple et rouvrir le cycle de la culture dans sa ville en permettant l’accès aux musées soit décrié par ceux là même qui souhaitent la même chose.
    Paradoxale pour le moins.
    (Evidemment ce n’est pas Piole).

    répondre
  4. Effarant

    Bonjour,

    La bonne nouvelle dans cette discussion est qu’il n’est pas nécessaire que les bistrots soient ouverts pour avoir des discussions du niveau « café du commerce ».

    répondre
    1. Bedeau

      Vous avez entièrement raison. Quelquefois aussi cela prend l’allure de « règlement de compte à OK corral ». Enfin, ils peuvent toujours venir se confesser car les églises sont ouvertes.

      répondre
  5. stop-covid

    https://www.nice-provence.info/2019/06/26/macron-grand-complotiste/

    Que les gens comprennent par eux mêmes , choisissent les moteurs de recherches web autres que ceux qui censurent. Renseignez vous. ne donnez pas vos vies à des tyrans . L’étendard Khazar flotte sur la planète. Les Banksters ont les pleins pouvoirs pour encore un peu …/..
    nesara gesara ok, mais grand reset : non aux psychopathes marionnettes du bilderberg.
    La farce covid et ses peurs payées en diffusion n’a que trop duré.

    répondre
    1. bof

      D’où y sort ce stop covid. Suis-je bête mais je comprends rien à ce qu’il raconte. Peut’on m’expliquer ou êtes vous dans le même cas que moi?

      répondre
      1. stop-covid

        …d’où y sort ce bof . Suis-je bête mais il ne comprend rien à ce qu’il tente de décoder . Comme c’est mercredit détente pour lui , avec humour, traduction je lui joins coffret détente avec Sébastien Recchia
        https://www.youtube.com/watch?v=yUAchP8W7G0
        Plus tard ou demain, mercredi férié grosses têtes, dites lui qu’apprendre le décodage; pas indispensable d’être complotiste déqodeurs, suffit de chercher à comprendre.neurones connection. Oui c’est le commencement de la désobéissance à ce qui se dit. A lui et aux lobotomisés des écrans de la docte Reuter information TV, bon mercredi récré.

        répondre
  6. Constat

    Bof , vous n’avez rien pigé . Stop -covid ne s’explique pas peut être pas assez et donne simplement les liens pour s’informer .C’est utile pour certains qui ignorent la façon dont on profite de cette  » pandémie » pour faire passer des choses , notamment le vaccin . Il y a un virus , certes , mais qui ne justifie pas de telles dispositions qui massacrent plus la vie que le virus lui même .

    répondre
    1. bingo

       » faire passer des choses, notamment le vaccin  » …..ouarf.
      Vous faites partie de la même confrérie complotiste que votre ami  »stop-covid  ».

      répondre
    2. bof

      Ah si j’ai bien compris ,je dois pas faire de vaccin pasqu’il tue plus que le virus. Ah ben ils sont dingues au gouvernement. Ils vont tous nous tuer pour plus payer de pensions. Alors Véran son vaccin c’était un faux comme y disent certains.

      répondre
  7. voyons... !

    Christian Perronne .. le toubib qui crache dans la soupe de ses confrères et qui a été condamné ?

    et Richard Boutry.. cet ancien présentateur TV ( pas connu !! ) reconverti dans le complotisme et qui en même temps est patron d’un chaine de TV qui vends ses productions à prix d’or à qui veut les acheter ? ..

    TU PARLES D’UNE REFERENCE :)

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.