Search
lundi 20 sept 2021
  • :
  • :

La Bresse : Daniel Gremillet veut inscrire l’hydroélectricité « au cœur de la transition énergétique et de la relance économique » Le département compte plus de 200 micro-centrales hydroélectriques

image_pdfimage_print

Centrale Hydroélectrique La Bresse (4)

Ce lundi après-midi, le sénateur Daniel Gremillet s’est rendu à la centrale hydroélectrique de Blanchemer à La Bresse, notamment pour présenter la proposition de loi et la proposition de résolution qu’il a déposées fin février concernant l’ hydroélectricité.

« L’hydroélectricité a démontré, depuis sa création, son rôle moteur dans l’aménagement durable du territoire et ses capacités à concilier enjeux sociétaux, économiques et de préservation de la biodiversité », affirme le sénateur. « Première des énergies renouvelables électriques, l’hydroélectricité est un outil indispensable à la transition énergétique et au développement des énergies renouvelables ». Le département des Vosges compte plus de 200 micro-centrales hydroélectriques. « C’est le secteur de la montagne qui est davantage équipé en micro-centrales, parfois très rapprochées sur certains secteurs de la Moselotte, de la Moselle en amont de la Cleurie ». Les Vosges se placent ainsi en tête des départements en nombre d’installations de ce type.

Les centrales hydroélectriques sont présentes dans toutes les régions de France. Ces barrages sont de tailles diverses : avec ou sans retenue d’eau, de haute chute ou au fil de l’eau, selon leurs sites d’implantation. Ce type d’installation a un avantage majeur en terme de protection de l’environnement. « L’hydroélectricité est la seule énergie décarbonée et stockable », explique Daniel Gremillet. Contrairement aux énergies intermittentes, telles que l’éolien ou le photovoltaïque, de plus en plus remis en cause. « Un élément important à prendre en compte dans le cadre de l’engagement pris par la France d’atteindre la neutralité carbone en 2050 ».

Le sénateur a déposé une proposition de loi « tendant à inscrire l’hydroélectricité au cœur de la transition énergétique et de la relance économique », ainsi qu’une proposition de résolution, en application de l’article 34-1 de la Constitution, « tendant à lever les freins réglementaires et administratifs au plein essor de l’hydroélectricité ». La proposition de loi sera examinée en commission des affaires économiques ce mercredi 31 mars prochain et en séance publique le 13 avril 2021. La résolution sera examinée plus tard au cours de la législature. Découvrez le texte complet de la proposition de loi en cliquent ici, et celui de la résolution en cliquant ici.

Photos par Gaëlle Huguenin-Robinot




5 réactions sur “La Bresse : Daniel Gremillet veut inscrire l’hydroélectricité « au cœur de la transition énergétique et de la relance économique »

    1. chouki

      Ce sont l’aménagement, la sauvegarde des installations des cours d’eau et l’entretien des berges selon un Code rural hors des réalités écrit depuis Paris par des énarques illuminés qui posent problèmes.

      répondre
  1. Sceptique

    Je me demande ce qu’en pensent les petits producteurs d’électricité avec leurs micro-centrales…
    Je crois qu’on leur a toujours mis des bâtons dans les roues jusqu’à maintenant…
    Encore une utopie d’un sénateur en quête d’électeurs…

    répondre
  2. Constat

    Oui , l’hydroélectricité , ce n’est plus ce que c’était ….C’est 5 mois l’hiver et encore , lorsque les cours d’eau sont en crue , c’est l’arrêt pour les centrales au fil de l’eau . . . .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.