Search
jeudi 15 avr 2021
  • :
  • :

Les premiers patients arrivent dans les locaux du Nouvel Hôpital d’Épinal

image_pdfimage_print

DSC_0951

Le déménagement dans le Nouvel Hôpital d’Epinal (NHE) a débuté lundi 8 mars dernier, après plusieurs reports dus notamment à la crise sanitaire. Ce mardi matin, les premiers patients sont arrivés dans les nouveaux locaux. L’aménagement et la familiarisation avec ce nouvel espace se poursuit et l’installation s’effectue par étape.

Ce sont au total 20 patients qui sont transférés ce matin. Claude Géromé, 85 ans, habitant de Deyvillers, est l’un d’entre eux. Il s’agit d’un patient Covid positif, hospitalisé depuis 15 jours. Il intègre, au 4ème étage du bâtiment en « dent de peigne », le Service des Maladies Infectieuses, placé sous la responsabilité du Docteur Hélène Schuhmacher. L’octogénaire a été bien accueilli. Le directeur de l’établissement, Dominique Cheveau, le Président du Conseil de Surveillance de l’Hôpital, Michel Heinrich, le maire d’Epinal, Patrick Nardin, le Président de CME, le Docteur Jean-Marc Lalot et plusieurs soignants du Service des Maladies Infectieuses étaient présents, ainsi que Cécile Aubrège-Guyot, déléguée départementale de l’ARS Grand-Est. Le patient se montre satisfait et reconnaissant pour l’attention de l’équipe médicale. « Je remercie tout le personnel de sa gentillesse, de son dévouement », affirme t’il. Claude Géromé est désormais installé dans sa nouvelle chambre individuelle, dont il est le premier occupant. Il peut profiter d’une vue tout à fait appréciable sur Épinal.

L’ouverture de ce nouvel hôpital est l’aboutissement d’un projet de longue date lancé en 2003. Il fallut conceptualiser, financer, construire, faire face à des imprévus. Après 15 mois de travaux gros œuvre et 39 mois de travaux tout corps de métiers compris, 150 entreprises impliquées, 250 000 mètres carré de terre et de roche déblayés, 35 000 mètres carré de béton et 2 770 tonnes d’acier, l’établissement est enfin prêt. On y trouve 284 lits et 53 places dont 93 % de chambres particulières. Toutes sont équipées de salle de bain privative et accessibles par des personnes à mobilité réduite, hormis dans les services de soins aigus, réanimation, SIC, Néonatologie. On compte aussi 5 salles de bloc opératoire, une salle de césarienne, deux salles d’endoscopie, 3 salles d’accouchement, 2 scanners, et un IRM avec une seconde salle prévue pour un deuxième équipement de ce type. Le service de radiothérapie est maintenu dans les locaux actuels en face du nouvel hôpital.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.