Search
jeudi 15 avr 2021
  • :
  • :

Remiremont : la commune organise un grand nettoyage des données numériques Dans le cadre du « Cyber World Clean Up Day »

image_pdfimage_print

DSC_1100

La commune de Remiremont s’associe au « Cyber World Clean Up Day », en organisant un nettoyage de ses données numériques. Sous l’impulsion du maire Jean-Benoît Tisserand, et de l’adjoint à l’environnement Frédéric Simon, la commune est l’une des deux premières villes françaises à s’engager dans cette démarche.

La municipalité de Remiremont souhaite s’engager davantage en matière d’écologie. « On a mené un certain nombre d’opération de nettoyage physique », affirme le maire Jean Benoît Tisserand. Ces actions seront reconduites cette année. A cela va donc désormais s’ajouter « une toute autre forme de nettoyage ». Numérique, cette fois ci. « Mais pas si virtuel que ça ».

Saviez-vous qu’un mail parcourt en moyenne 15 000 km ? Qu’une recherche google représente 10 g de CO2 ? Qu’une box internet consomme autant qu’un grand réfrigérateur ? On peut avoir l’impression que notre utilisation d’outil numérique ne pollue pas. « On serait même tenté de dire que la numérique a plutôt un impact positif sur la planète », affirme Frédéric Simon. Et pourtant, « la pollution numérique (…) c’est une pollution qui est méconnues, ignorée, invisible ».

Il a donc été décidé de mener des actions dans le cadre du « Cyber World Clean Up Day ». L’objectif affiché est de « mobiliser un maximum de personnes ». Des ateliers ont lieu au Grand Salon de la Mairie, à destination des agents municipaux. Les élus seront aussi impliqués, ainsi que les associations, les écoles. 5 écoles sont impliquées, ainsi que 3 collèges et 3 lycées. Il s’agit d’une « opération de sensibilisation », explique l’adjoint à l’environnement. « De préservation aussi, directement ou indirectement de notre planète ».

Il s’agit de présenter comment réaliser une gestion saine de nos données numériques. Par exemple en supprimant les mails lus ou inutiles, en se désabonnant des newsletters dont on n’a pas l’usage. La commune de Remirmeont est l’une des deux premières villes françaises à s’engager dans cette démarche dans le cadre du « Cyber World Clean Up Day ». Depuis plusieurs années déjà, la collectivité cherche à améliorer la gestion faite des outils numériques, comme l’explique Marc Frenot, membre du service informatique. Notamment par le choix des logiciels utilisés, le réemploi de matériel ancien, etc.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.