Search
mardi 3 août 2021
  • :
  • :

Remiremont : une exposition sur l’école municipale de dessin au temps de l’Art Nouveau Découvrez l’histoire de cette institution romarimontaine

image_pdfimage_print

DSC_1154 (2)

Ce mardi après-midi, Jean-Benoît Tisserand et son adjointe à la culture et au patrimoine, Annie Dulucq se sont rendues aux archive pour inaugurer une exposition en compagnie de Stéphanie Ysard, directrice des Archives municipales.

Les Archives municipales de Remiremont proposent en effet, du 30 mars au 1er juillet 2021, une exposition sur l’école municipale de dessin au temps de l’Art Nouveau. Pour découvrir les œuvres et l’histoire de l’école, rendez-vous est donné les mardis, mercredis et jeudis, de 13 h 30 à 17 h 30. Dans ce contexte sanitaire difficile, les Archives municipales peuvent continuer à recevoir du public, en nombre restreint, ce qui leur permet de proposer cette exposition alors que la plupart des lieux culturels sont actuellement fermés.

L’école municipale de dessin a été une véritable institution à Remiremont pendant près d’un siècle et demi. Son point d’orgue a été atteint au début du vingtième siècle, avec une médaille d’argent à l’Exposition Universelle de Paris en 1900 et 150 élèves en 1914. C’est cette période, celle de l’Art Nouveau, qui est la plus représentée dans l’exposition qui présente au total 65 des 1127 dessins conservés aux Archives municipales.

Voici l’histoire de cette institution romarimontaine peu connue :

L’école de dessin linéaire et de géométrie appliquée aux arts est fondée à Remiremont par le bureau de bienfaisance le 1er mars 1827. Elle s’installe à l’Hôtel de Ville puis au collège de garçons. L’école compte 30 élèves puis 40 dès l’année suivante. Sa fréquentation est obligatoire pour les indigents et les apprentis (garçons), patronnés et subventionnés par la commune. Les autres élèves sont des apprentis libres ou des amateurs montrant des aptitudes spéciales.

La commune prend en charge ces cours à compter du 1er janvier 1859, qui deviennent ainsi des cours municipaux de dessin, où sont admis enfants et adultes. En 1866, les élèves ont entre 13 et 34 ans. L’école est créée spécialement pour former des artistes et des artisans dans les industries relevant de l’art. Les cours ont lieu tous les dimanches et jeudis exceptés certains jours de fête. Ils se déroulent du mois d’avril au mois d’août, de 6h du matin à 7h30 puis du mois d’octobre au mois d’avril, de 8h à 9h30 du matin.

Les élèves de tout âge ne peuvent y être reçus s’ils ne savent lire, écrire et calculer. À compter de 1892, la municipalité décide de créer une section pour jeunes filles qui « répond à un besoin réel de la localité où il existe un grand nombre d’industries féminines : couturières, brodeuses, dentellières… ». Les cours pour les filles ont lieu tous les mardis et vendredis de 20h à 21h30. En 1893, on compte 90 garçons et 20 filles.

Le 6 novembre 1894, la Commission décide la création d’un diplôme de fin d’études décerné aux élèves qui ont suivi les cours au moins quatre années et obtenu de bons résultats. Et face au succès de ces cours, on profite de la nécessité de construire un nouveau gymnase pour joindre au projet des salles spéciales suffisamment spacieuses et uniquement affectées au dessin. En 1897, les cours ont lieu dans les nouveaux locaux. L’école se voit adjoindre en 1898 des cours professionnels. Elle devient désormais l’école municipale de dessin et de travaux manuels.

En 1901, la fréquentation atteint 145 élèves, 150 en 1914. Grâce aux cours de l’école municipale de dessin, certains élèves préparent le concours d’entrée à l’école de Châlons (École Nationale Supérieure des Arts et Métiers), l’examen des Ponts et Chaussées ou encore les examens des Chemins de fer. L’école municipale de dessin de Remiremont obtient de nombreuses récompenses dans les expositions régionales et dans divers concours. Elle décroche la médaille d’argent à l’exposition universelle de Paris (1900). En 1919, les différents cours municipaux, dont l’école de dessin fait partie, sont rassemblés sous l’appellation Cours municipaux professionnels de Remiremont.

Après la guerre, les cours professionnels municipaux sont en perte de vitesse, très peu fréquentés, la municipalité souhaite les supprimer en novembre 1948. Cette suppression ne sera accordée par l’État qu’en 1975. Les Archives municipales de Remiremont conservent une collection de plus de mille dessins produits par les élèves de l’école. Ils datent des années 1858 à 1926, mais pour leur grande majorité ils ont été produits entre la fin des années 1880 et 1913.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.