Search
mardi 18 mai 2021
  • :
  • :

Remiremont : l’artiste Pauline Esparon en résidence au lycée Camille Claudel Quand la pierre rencontre le lin

image_pdfimage_print

DSC_0839

Le lycée Camille Claudel de Remiremont reçoit. Pauline Esparon pour une collaboration inédite dans un lycée de la pierre. Une résidence qui va s’étaler sur toute l’année 2021. L’artiste normande a été reçue ce mardi à l’Hôtel de Ville de Remiremont.

Pauline Esparon a 27 ans, elle est originaire de Normandie. L’artiste est amoureuse des matières naturelles brutes, diplômée par la Design Academy d’Eindhoven aux Pays-Bas en 2019, et va donc bénéficier d’une résidence de 3 jours par mois jusqu’en décembre 2021 auprès des apprentis tailleurs de pierre au lycée Camille Claudel de Remiremont.

L’artiste va côtoyer les élèves du lycée durant des heures pour réfléchir, expérimenter, façonner et donner vie à une œuvre unique et collective. De ce travail émergera une œuvre mêlant le lin, champ de prédilection de Pauline Esparon et la pierre, présente au quotidien pour les élèves. Chacun va se mêler au métier de l’autre. Quand les élèves apprennent à tailler, à graver et à polir la pierre, Pauline Esparon travaille avec le végétal, de la fibre de lin qui s’entrelace, se noue, se mouille, se peigne, se file, se blanchit.

Pascal Villemin, le proviseur du lycée Camille Claudel de Remiremont, est fier d’accueillir la jeune artiste dans son établissement et de lui faire découvrir la matière pierre. « Je sais que la collaboration va être fructueuse », affirme t’il. C’est l’occasion pour les élèves romarimontains de se confronter au design et d’approfondir un savoir-faire déjà très riche. Pour le chef d’établissement, il s’agit d’« un projet fortement pédagogique et porteur de valeurs ».

L’artiste est prête pour démarrer cette « aventure » romarimontaine. « La pierre, c’est vraiment pour moi une grande fascination », affirme Pauline Esparon. « Je me sens très bien entourée pour commencer cette résidence ». Le projet est soutenu par le fonds de dotation Verrecchia, représenté ce mardi par Anastasia Andrieu également directrice des actions artistiques et culturelles. La commune de Remiremont soutient totalement cette collaboration.

« Le partenariat engagé par le lycée Camille Claudel avec la société Verrechia est enrichissant et vraiment porteur d’idées nouvelles », affirme le maire Jean-Benoît Tisserand. « Je crois même qu’il s’agit d’une expérience unique en son genre. Il est rarissime, voire inédit, qu’un lycée professionnel reçoive pour une période aussi longue une artiste en résidence ». C’est pour l’élu « un immense plaisir » d’accueillir un jeune talent. « Ce projet, vous pourrez le mener ici en toute sérénité. Vous serez entourée d’une formidable et impressionnante machinerie sans laquelle rien n’est possible ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.