Search
vendredi 16 avr 2021
  • :
  • :

Remiremont : premier bilan pour le marché couvert depuis la ré-ouverture « C’est plus que positif, on est très très satisfait »

image_pdfimage_print

DSC_1321

Les Halles le Volontaire sont ouvertes, selon la formule actuelle, depuis le mardi 5 mai 2020. Il est temps de faire un premier bilan sur son fonctionnement et sa fréquentation. Bruno Haillant, adjoint au Maire en charge notamment du commerce et de l’artisanat, est venu ce mardi matin échanger avec des commerçants.

Au marché couvert, il y a tout d’abord les commerces permanents. La poissonnerie Laporte-Nicot et le fromager Maison des Frères Marchand sont présents depuis l’ouverture au printemps dernier. « La Forêt des Délice », créée en 2013 par Laurent Meyer, un primeur qui avait déjà près de 25 ans d’expérience dans son secteur, s’est installée au mois d’octobre dernier. En plus de ce trio permanent, 7 producteurs locaux viennent proposer leurs marchandises en alternance : fromages de chèvre, volailler, miel, etc. « On travaille en partenariat avec la Chambre d’Agriculture des Vosges », explique Bruno Haillant. Les commerçants « non permanents » pourraient à l’avenir être plus présents. « Dans les jours ou les semaines qui vont venir, on aura des producteurs qui seront présents peut être plus de jours dans la semaine ».

Estelle Laporte, co-gérante de la Poissonnerie Laporte-Nicot, se montre très satisfaite. Depuis l’année dernière, « j’ai une marge de progression de 40 % », affirme t’elle. La clientèle qui vient se fournir ici ne le fait « pas au détriment du magasin (…) C’est vraiment complémentaire ». D’après les calculs, il y aurait aux alentours de 500 à 600 personnes qui passent la porte du marché couvert chaque semaine. « On a presque doublé par rapport à l’ouverture », affirme la commerçante. « C’est à nous de faire progresser, de faire revenir les clients (…) Toujours proposer de nouveaux produits ». Un bilan qui réjouit l’adjoint en charge du commerce et de l’artisanat. « C’est plus que positif, on est très très satisfait », confie Bruno Haillant. « Quand on entend une progression comme ça, de chiffre d’affaire, on ne peut être qu’heureux ».

Un constat optimiste partagé par David Chevelt, qui gère le stand de la « Forêt des délices ». Aux Halles Le Volontaire « l’ambiance est très bonne, le cadre est sympa ». Et en ce qui concerne l’évolution du chiffre d’affaire également, il y a de quoi se réjouir. « De semaine en semaine, je progresse », affirme le commerçant. La période des fêtes, c’est confirmé par plusieurs producteurs, a été particulièrement réussie. « On a fait un bon Noël, même un très bon Noël ». Plus qu’on ne pouvait l’imaginer. La présence de cet espace commercial à Remiremont, « c’est important pour le centre ville », affirme David Chevelt, qui approuve le déplacement marché de plein air de la place du Batardeau et son installation rue Charles de Gaulle. Un moyen de réunir l’ensemble et de dynamiser le centre de Remiremont. Évidemment, ce point ne fait pas l’unanimité parmi les habitants.




3 réactions sur “Remiremont : premier bilan pour le marché couvert depuis la ré-ouverture

  1. GS

    Le jour où un point fera l’unanimité …
    Le marché couvert est une très bonne chose pour le centre ville de Remiremont. Les plus sceptiques annonçaient sa fermeture au bout d’un an….et finalement, c’est une progression importante de la clientèle et du chiffre d’affaires malgré le contexte sanitaire défavorable.
    La recette est simple..cette période est propice aux producteurs locaux et artisans et cela va aller en augmentant. De plus le déménagement du marché hebdomadaire a boosté la fréquentation.
    A l’aube des beaux jours d’été favorable au tourisme et si nos libertés sont retrouvées, ce n’est que du positif..même pour nos commerces du centre ville.

    répondre
  2. max

    produits locaux tu en trouve ………….partout Mais pas au mêmes prix !!

    il faudra aussi m’expliquer pourquoi ces mêmes produits vendu sur place et sans intermédiaires sont toujours aussi chers .

    répondre
  3. Manu

    le commerce 2021 tout le monde se bouf la tronche sans pitié, la concurrence sans pitié des maires heureux des ouvertures des maires discrets sur les fermetures ; que le meilleur gagne , œil pour œil dent pour dent ; les producteurs ont eu besoin des petit commerçants , puis on a fait du direct et là vu qu’on ouvre un commerce bienvenue vous êtes les bienvenues ; la folie du commerce on se débat face à la concurrence mais le nerf de la guerre les clients riches moyens pauvres à chacun son commerce .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.