Search
mercredi 12 mai 2021
  • :
  • :

Saint-Nabord : l’entreprise Hydreo va investir avec l’aide du fonds « Territoires d’Industries »

image_pdfimage_print

DSC_1089

Ce mardi, Yves Séguy, préfet des Vosges, est venu la société Hydréo-CHL (Constructions Hydromécaniques Lorraines) située route de Fallières à Saint-Nabord, en compagnie de François Vannson, président du Conseil Départemental, et de Jean-Pierre Clamels, maire de la commune. L’entreprise est lauréate du fonds « Territoires d’Industries ».

Dans le cadre du plan « France Relance », un fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires, couramment appelé « Territoires d’Industrie ». Il est doté de 400 millions € sur la période 2020-2022. Dans les Vosges, 12 entreprises sont actuellement lauréates. Les projets soutenus doivent permettre à ces entreprises de diversifier leur activité, moderniser leurs procédés de fabrication et pérenniser leur présence sur le territoire, tout en contribuant à la « transition écologique ». Parmi ces entreprises, figure « Constructions Hydromécaniques Lorraines – Hydreo », installée à Saint-Nabord.

Lors de la visite, Pierre Pisterman, PDG de HPP (Hydro Power Plant) et Clément Benhamou, directeur de l’entreprise Hydreo, ont présenté projet qui bénéficie de cette subvention, et évoqué brièvement les problématiques liées au transport des pièces et à la formation dans la filière. Récemment créée pour reprendre les activités historiques de l’entreprise G. Viry, Hydreo gère la fabrication d’équipements hydromécaniques pour barrages et de turbines hydroélectriques. L’énergie hydroélectrique entrerait dans la dynamique écologique par les avantages dont elle dispose par rapport à l’éolien et au photovoltaïque, sources intermittentes. On ne sait pas stocker l’électricité de manière satisfaisante. « Avec l’hydroélectricité, ça laisse beaucoup plus de latitude », estime François Vannson. D’autant plus dans les Vosges. « Quitte a avoir la pluie, autant en profiter », plaisante Clément Benhamou.

Le projet d’Hydreo concerné par la subvention vise à l’amélioration des conditions de travail des opérateurs actuellement sur machines traditionnelles et à la consolidation d’un tissu industriel tourné vers les énergies renouvelables. Le projet a également pour objectif la relocalisation de la fabrication de sous-ensembles de turbines hydro-électriques et celle des importations à hauteur de 400 à 500 K € /an. Une fraiseuse de très grande taille, achetée d’occasion à une entreprise située dans le Pas-de-Calais va être ajoutée à l’équipement de l’entreprise. « Ça va permettre de relocaliser toute la construction de grosses pièces », explique Clément Benhamou. « On fabriquait au Luxembourg et en Allemagne beaucoup de nos gros usinages ». Quelque 80 .000 euros de sous-traitance annuels.

Le volet territorial du fonds de soutien aux investissements industriels cible les investissements industriels à dimension territoriale susceptibles de démarrer rapidement et ayant des retombées socio-économiques fortes pour le territoire. Pour le volet territorial, un règlement d’intervention dédié précise le cadre d’intervention. L’appel à projets est ouvert jusqu’au 1er juin 2021 à 12 h et jusqu’à épuisement des moyens financiers affectés en 2021. Les acteurs industriels peuvent retrouver toutes informations utiles et candidater à cet appel à projets au lien suivant : http://relance.projets-territoriaux.bpifrance.fr/ Pour en savoir plus sur le plan « France Relance » : https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.