Search
lundi 10 mai 2021
  • :
  • :

Eloyes : une nouvelle place centrale à découvrir « Un pari architectural »

image_pdfimage_print

DSC_2008

Depuis quelques jours, la place centrale d’Eloyes, située sur le parvis de l’église, est débarrassée des barrières et autres matériaux de constructions qui empêchaient l’accès depuis de longs mois. Les habitants peuvent découvrir les travaux qui ont été réalisés et s’approprier ce nouvel espace.

Cependant, les travaux ne sont pas encore entièrement terminés. Quelques barrières sont encore là, dans le fond de la place. « Il reste encore une partie (…) à terminer, avec une rambarde de sécurité », affirme Laurent Baudoin, directeur des services techniques à la mairie d’Eloyes. Malgré cela, « les gens commencent à en prendre possession ». Les travaux avaient commencés en mai 2019 avec les cellules commerciales. La halle ouverte accueille désormais une première enseigne. A droite de l’église, un petit espace un peu plus végétalisé a été aménagé. De manière générale, nouvelle place a été pensée comme un espace très ouvert. Il a été procédé à un « inversement de la pente de la place ». De grands travaux de terrassement, afin de faire plonger la place vers la Moselle, pour procurer aux visiteurs « une vue bien dégagée ». L’objectif, « recréer un lien entre les deux rives », explique Laurent Baudoin.

« Un pari architectural »

La place devrait accueillir diverses manifestations culturelles. Une petite scène a été réalisée en partie basse. A utiliser, éventuellement, pour le fête de la musique, un festival, une pièce de théâtre. Les gradins ont été installés dans cet optique, mais aussi pour permettre à chacun de s’installer, lire un livre, admirer la vue. Parmi les habitants, ce changement ne fait (évidemment) pas l’unanimité. Le bâtiment, et particulièrement la toiture, est l’objet de critiques. Certains le juge laid, éblouissant par la réflexion des rayons du soleil. « C’est un choix architectural affirmé », explique Laurent Baudoin. « Pour rendre visible la complexité de la charpente de la halle couverte ». Le choix des matériaux n’a pas été laissé au hasard. « C’était une demande des élus d’avoir une ossature bois ». Et aussi un bâtiment bien isolé. « L’objectif, c’était d’avoir des frais réduits » pour le chauffage des cellules commerciales installées au rez-de-chaussée et des espaces dédiés aux activités tertiaires situés au premier étage.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.