Search
vendredi 14 mai 2021
  • :
  • :

Enlèvement de Mia : l’un des suspects estime avoir agi « à la Arsène Lupin » Il se présenterait comme une personne dissidente « résistant à la barbarie de ce système »

image_pdfimage_print

DSC_1874

Quatre personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l’enquête suite à l’enlèvement de Mia, 8 ans, au domicile de sa grand-mère à Les Poulières. Ces ravisseurs présumés ne présentent aucun antécédent judiciaire.

Le premier interpellé, un homme de 58 ans, habite le boulevard Jean Jaurès dans le 19ème arrondissement de Paris. « La perquisition réalisée immédiatement à son domicile permettait notamment d’y découvrir le script d’un discours à tenir devant la grand-mère de Mia pour se faire passer pour un éducateur », affirme le Procureur de la République Nicolas Heitz. « On découvrait également de nombreux téléphones portables ». Le suspect « se disait être une personne dissidente et, je le cite « résistant à la barbarie de ce système » ». Il estimait « avoir permis à une petite fille de retrouver sa mère en agissant, je le cite encore « à la Arsène Lupin ». Il se disait fier de ce qu’il avait fait, jugeant que les placements étaient faits de manière abusive ».

Le deuxième interpellé vit en Seine et Marne, il a 23 ans. Une perquisition a été réalisée à son domicile. « Des éléments susceptible d’entrer dans la composition d’explosifs y étaient découverts », affirme Nicolas Heitz. Ce deuxième suspect « expliquait avoir agit dans le but de sauver la vie de l’enfant », et « estimait quant à lui qu’il avait peut être été manipulé ». Deux autres personnes ont été interpellés dans le cadre de l’enquête, en Seine Saint Denis et en Meurthe et Moselle. L’un des gardés à vue ne souhaite pas s’exprimer. Les trois autres « revendiquaient cette action qu’ils qualifiaient, je cite « d’extraction et d’exfiltration » ». L’enquête se poursuit pour retrouver Mia et sa mère. L’hypothèse d’un départ à l’étranger n’est pas exclue.




5 réactions sur “Enlèvement de Mia : l’un des suspects estime avoir agi « à la Arsène Lupin »

  1. chouki

    Bien, ça cause ça cause, mais pour l’instant il me semble qu’ils ont toujours un coup en retard sur les kidnappeurs et deux sur la mère.
    Ne vaut-il pas toujours voir venir plutôt que d’être surpris ?

    répondre
  2. GS

    Il y a quand même 2 énormes problèmes dans ce fait divers…
    Le premier est , qu’en apparence, selon BFM TV , la DGSI aurait été informée qu’un enlèvement d’enfant se préparait dans le secteur d’Épinal. Pourquoi ne pas prendre au sérieux ces informations ??
    Le second et le plus gros des problèmes est le fait que la mère aurait pu fuir à l’étranger. Comment, en cette période, peut on passer une frontière en étant recherché activement par les forces de l’ordre ? Il n’y a donc plus de contrôles aux frontières ? Les postes frontières ne sont ils pas informés lorsqu’il y a  » alerte enlèvement  » ? Sachant que les photos de la mère et de la fille ont été largement diffusées…
    Il y a quand même quelque chose qui ne tourne pas rond dans notre sécurité intérieure…

    répondre
    1. a bobo la tête.

      Il n’y a plus de postes frontières entre les pays Schengen.
      Les guitounes sont abandonnées .
      Les effectifs des douaniers ont fondus d’un quart en 40 ans.

      répondre
    2. Modéré

      C’est bien la preuve, quoi qu’en disent les membres du gouvernement ,
      dans le contexte actuel, nos frontières sont de véritables passoires.
      Si des personnes recherchées peuvent facilement passer les frontières dans uns sens ou dans l’autre , il en est de même de celles qui ne peuvent entrer ou sortir de chez nous à cause de la crise sanitaire.
      Le virus et ses variants a encore de « beaux jours » chez nous.

      répondre
  3. LILI

    quand on voit comme s’est passé cet enlèvement ça fait peur toutes ces organisations bien encadrées et préparées pour de tels actes ; ces organisations bien encrées sur les réseaux sociaux avouez que ça fait très peur dans le futur

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.