Search
mardi 21 sept 2021
  • :
  • :

Manifestation contre le contrôle technique avec la FFMC 90 et la FBF le 24 avril à Belfort

image_pdfimage_print

manifestation-motards-Epinal-80kmh-43-800x600

Le week-end des 10 et 11 avril, la FFMC mettait dans les rues de France 25 à 30 000 motards pour réaffirmer son opposition au contrôle technique moto. En parallèle, le ministère des Transports a reçu, en visioconférence, le député Houlié et les représentants de la FFMC et de la FFM.

Réalistes, les services du ministère sont conscients de l’impossibilité pratique d’une mise en place de CT au 1er janvier 2022. De plus, les invités ont rappelé à la fois l’opposition des usagers et leurs réserves et arguments sur l’accidentalité, le bruit, la pollution, l’utilité, la non transposabilité de mesures auto à la moto, le faible kilométrage 2RM ne justifiant pas un CT tous les 2 ans, etc.

Les services du ministère ont donc bien saisi les enjeux complexes de ce dossier. Mais ils doivent envisager également les possibles pénalités financières qu’imposerait l’Europe en cas de non-respect de la directive sans motif valable de la France.

Et c’est là que le bât blesse : la France aurait dû fournir, depuis 2017, un rapport mentionnant les actions de sécurité routière ayant entraîné la baisse de l’accidentalité des 2 et 3RM, comme l’ont fait l’Irlande, les Pays-Bas et Ia Finlande opposés également à cette directive.

Sans cette justification, le « non » affiché du gouvernement n’a aucune valeur vis-à-vis de l’Europe. Or, il semble que notre gouvernement ne soit pas particulièrement motivé dans cette demande de dérogation puisqu’il envisage tout de même un « contrôle visuel de sécurité », histoire de jouer sur les deux tableaux : satisfaire aux exigences de l’Europe tout en faisant semblant d’avoir écouté les motards.

C’est pourquoi nous devons rester motivés et maintenir la pression pour que notre gouvernement affirme définitivement sa position contre le contrôle technique.




6 réactions sur “Manifestation contre le contrôle technique avec la FFMC 90 et la FBF le 24 avril à Belfort

  1. Modéré en colère

    Le gouvernement doit faire face à ses obligations européennes.
    Pour prendre certaines mesures comme la limitation à 80 Kms ou la remettre à 90, l’impossibilité pratique n’existe pas. Cela fait déjà des années qu’on en parle . Mais c’est comme tout le reste dans ce pays (voir la crise sanitaire, masques , vaccins, décisions )toujours quelques trains en retard.
    Encore une affaire de gros sous.

    répondre
  2. Ygliss 88

    Il faut arrêter avec toutes ces manif je que pense sortir du covid devrait rester la priorité surtout qu’aucun geste barrière n’est respecté et que tout le monde est confinés à la maison

    répondre
  3. Charles

    Camion bus voiture tous on un contrôle technique. Pourquoi pas les motos.

    C est sûr que comme sur les voitures certains propriétaires seront surpris.

    répondre
  4. Macgyver

    Oui la priorité est la crise sanitaire , d’accord , mais il ne faut pas en profiter pour passer le reste en sourdine….A la place de cogiter sur un contrôle motos , il vaudrait mieux plancher sur le système de santé qui fait plus de morts finalement que les motos …Je veux dire que celui ci n’est pas à la hauteur des maux.

    répondre
    1. Bingo.

      11.5 % du PIB est déjà consacré au service de santé.
      Un des plus forts taux des pays de l’OCDE.
      Ce qui n’empêche pas que nous devons payer de plus en plus cher pour notre mutuelle santé ( sauf CMU )

      répondre
  5. BB88

    Si l’Europe décide, la France doit dire amen !
    Non au contrôle systématique des deux roues. Il y a une réglementation et les forces de l’ordre peuvent vérifier si le véhicule est conforme : pneus, échappement,…
    Nous ne sommes pas des vaches à lait…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.