Search
mardi 27 juil 2021
  • :
  • :

Vosges : des agriculteurs dénoncent le non-respect du prix du lait par des distributeurs Opération de vérification au supermarché Leclerc à Golbey

image_pdfimage_print

DSC_1207

Des producteurs de laits vosgiens se sont donné rendez-vous ce jeudi devant le supermarché E. Leclerc à Golbey. Une opération de vérification des prix de produits laitiers menée par une délégation de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs (JA), relativement restreinte en raison de la réglementation sanitaire.

Parmi les agriculteurs présents, se trouvaient notamment Philippe Clément, président de la FDSEA des Vosges, Victorien Lambert, Président des JA 88, et Yohann Barbe, également JA. L’objectif de cette action était de constater directement dans les rayons l’application ou la non application par les distributeurs de la loi issue des États Généraux de l’Alimentation. Ces derniers « avaient pour but de redonner de la valeur à nos produits, à notre métier », rappellent la FDSEA et JA. « Nous n’accepterons pas d’être, encore une fois, la variable d’ajustement du prix. Trop de distributeurs, sous couvert de la défense du pouvoir d’achat des consommateurs, franchissent les limites de la loi EGALIM en proposant des produits à la vente qui ne couvrent pas le coût de production des agriculteurs ». Ce coût est calculé avec indicateur de prix de revient validé par l’UE. « Cela est intolérable ! ».

Désormais, les deux groupes syndicaux affirment vouloir dénoncer auprès du Ministère les comportements abusifs des distributeurs « jusqu’à la parfaite application de la loi par l’ensemble des grandes surfaces ». Les quelques agriculteurs présents ce jeudi au magasin E.Leclerc sont allés vérifier l’étiquetage de certains produits laitiers, briques, fromage râpé. Ils ont notamment trouvé des packs de lait à 0,60 € le litre du fait d’une promotion, alors que le prix ne devrait théoriquement pas être en dessous de 0,74 € par litre. Des autocollants « #EGAtolérancezéro » et « Prix Hors la Loi EGALIM » ont été apposés pour alerter les consommateurs. Par ailleurs, des produits ont été renvoyés en réserve. « Il y a aujourd’hui un cadre législatif qui est en place », affirme Philippe Clément, président de la FDSEA des Vosges. Et il convient que ces règles soient respectées. L’objectif de ce type d’action est notamment de « mettre l’État devant ses responsabilités ».




Une réaction sur “Vosges : des agriculteurs dénoncent le non-respect du prix du lait par des distributeurs

  1. Cacal Vosges

    En résumé, c’est au consommateur de payer pour que les paysans puissent accroître leurs quantités de produits chimique à epandre.
    J’invite les consommateurs à se rendre sortie Contrexéville direction dombrot le sec. Des prairies grillé par les désherbants.
    CES GENS NOUS TUENT !!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.