Search
jeudi 24 juin 2021
  • :
  • :

Départementales : Véronique Marcot et Thomas Vincent, candidats dans le canton du Val-d’Ajol

image_pdfimage_print

yrn

Les élections départementales auront lieu les dimanches 20 et 27 juin prochain, en même temps que les élections régionales. Les candidatures ont été déposées en Préfecture, et la campagne de propagande officielle démarrera quant à elle le 31 mai. Véronique Marcot et Thomas Vincent dont candidats dans le canton du Val-d’Ajol. Le binôme est accompagné par Coralie Hurel-Mathieu et André Boban comme remplaçants. Voici la présentation des candidats.

Véronique Marcot a 59 ans. Elle est candidate à sa propre succession au poste de conseillère départementale, au sein de la Majorité Départementale, « L’Avenir en Vosges ». Elle occupe le poste de maire de Xertigny depuis 2001, est vice-présidente de l’agglomération d’Épinal, déléguée aux Finances et l’Économie Sociale et Solidaire et Vice-Présidente du Conseil Départemental déléguée aux Routes, Patrimoine et aménagement numérique. « Mes fonctions de Maire de Xertigny, Vice-Présidente à l’agglo et au Conseil Départemental me permettent d’avoir une vision globale du département, mais aussi des intercommunalités, et des mairies », affirme l’élue. « Ma connaissance des institutions et de leurs compétences, ma connaissance du canton, des maires, de nombreux administrés et de ses forces vives sont des atouts importants pour une bonne compréhension des enjeux du territoire, et des actions à mettre en œuvre ».

Thomas Vincent a 34 ans. Il est cadre dirigeant dans une entreprise de construction. Originaire du Val d’Ajol, il est élu et 1er Adjoint en charge des Travaux-Bâtiments-Voiries-Urbanisme depuis les dernières élections municipales de 2020. « La fonction élective m’a toujours attiré », affirme t’il. « J’y trouve une réelle source d’intérêt et de challenge, aussi bien pour le dépassement de soi que pour l’enrichissement intellectuel et humain. Mon domaine d’activité professionnelle me permet d’être une véritable force de proposition auprès de mes collègues élus afin d’étudier et mener à bien les projets que nous avons décidé de porter pour la collectivité ». Selon l’élu, « le rôle de conseiller départemental, est d’être un facilitateur, d’être à l’écoute et d’apporter les soutiens techniques et financiers du département afin de permettre aux collectivités de mener à bien leurs projets ».

Coralie Hurel-Mathieu a 44 ans. Elle possède une licence Responsable de Développement Commercial. Membre de l’équipe municipale de Hadol, élue aux élections de 2020, elle est adjointe en charge de la communication et des associations. Elle également vice-présidente du CCAs et référente de la mission locale sur ma commune. « J’ai toujours été impliquée, et ce depuis très jeune dans la vie associative et maintenant communale et c’est tout naturellement que j’ai eu envie de m’investir au côté de Véronique Marcot et Thomas Vincent au niveau départemental lorsqu’ils m’ont sollicité », affirme la candidate. « J’ai toujours fait preuve d’engagement dans mes activités et à nouveau, on pourra compter sur ma motivation et mon envie d’agir. En parallèle, après une expérience comme dans le domaine de l’emploi, je connais les problématiques liées à l’inclusion, l’importance de l’insertion par l’activité économique et des politiques sociales menées par le département ».

André Boban a 73 ans. Il est retraité, et habitant de Fontenoy-le-Château. Il est impliqué dans le monde associatif en lien avec la jeunesse, le développement touristique et la mémoire patriotique. Il a été conseiller départemental remplaçant de 2015 à 2021. Il a également été maire de Fontenoy, vice-président de la Communauté de Communes du Val-de-Vôge et vice-président de l’office de tourisme de Bains-les-Bains de 2008 à 2014. Plusieurs motivations l’ont poussé à présenter sa candidature à cette nouvelle élection : « Au sein de notre équipe, nous avons une vision partagée du développement du canton et nous sommes remarquablement unis », « je suis attaché à mon territoire et par là même à mon canton », «  je les connais géographiquement. Je connais leurs atouts, leurs points forts et leurs faiblesses », « j’ai trouvé beaucoup d’intérêt dans le poste de conseiller départemental remplaçant que j’ai occupé lors du dernier mandat », « je suis disponible, attentionné et volontaire ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.