Search
mardi 7 déc 2021
  • :
  • :

Malgré la crise, l’artisanat vosgien poursuit sa croissance La fleuriste Virginie Remeur a ouvert son magasin « Bouquet Nature » en 2020 à Les Forges

image_pdfimage_print

DSC_0777

A l’occasion de la Semaine Nationale de l’Artisanat 2021, Christophe Richard, président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) est allé à la rencontre de plusieurs professionnels pour échanger sur leur entreprise et évoquer la situation de l’artisanat dans les Vosges.

Accompagné par Elisabeth Del Genini et Sylvie d’Alguerre, conseillères régionales Grand-Est, le président de la CMA s’est rendu à Les Forges, chez la fleuriste Virginie Remeur, qui a créé son entreprise récemment et ouvert sa boutique « Bouquet Nature », au 13 rue du 8 mai 1945. L’artisane a repris l’entreprise de Florence Barrat le premier avril 2020, dans le contexte particulier que chacun connaît.

A l’occasion de cette visite, la chef d’entreprise a brièvement expliqué son parcours, l’histoire de son entreprise, ses projets et ses perspectives. La fleuriste a étudié à l’École d’Horticulture et de Paysage de Roville-aux-Chênes. Tout d’abord dans le domaine de l’animalerie, avec de changer de voie. Le métier de fleuriste a été un « gros coup de cœur », affirme t’elle. Après avoir travaillé dans plusieurs entreprises, Virgnie Remeur décida de se lancer dans sa propre entreprise. « Je me tourne vers la Chambre des Métiers », raconte t’elle. L’artisane a alors participé à un stage optionnel mais tout à fait utile. Christophe Richard , président CMA, souligne l’importance de ce stage, qui permet d’appréhender tous les aspects du travail d’un chef d’entreprise, la préparation du projet, la compatibilité, la gestion. Dans le cadre de la Chambre des Métiers, la fleuriste rencontre d’autres personnes dans une démarche similaire. « Ça m’a fait du bien », explique t’elle. « Je me suis sentie moins perdue ».

Un jour, Virginie Remeur est venue visiter le magasin qu’elle occupe désormais. « Je me suis dit « Ouah, je vois le potentiel qu’il y a. C’est pour moi » », affirme la fleuriste. « J’ai vu toutes les voitures passer ». Il faut dire que l’emplacement semble idéal, avec un parking, des commerces à proximité, une voie très passante. Le local est lumineux, avec beaucoup de surface. L’artisane reprend finalement la boutique l’an dernier. Elle y réalise d’importants travaux et recompose l’offre de fleurs et de produits de décoration. A 26 ans, la fleuriste a apporté « de la jeunesse et de la nouveauté ». Une apprentie, Manon, étudiant à Roville-aux-Chênes, a rejoint l’entreprise depuis le mois de Septembre dernier.

A l’occasion de la visite de l’entreprise, le président de la CMA des Vosges, Christophe Richard, a présenté les nouveaux chiffres de l’artisanat vosgien. Avec 10 779 entreprises au 31 décembre 2020, 1139 créations d’entreprises en 2020 (et un solde créations radiations positif de 696 entreprise), l’artisanat vosgien poursuit sa croissance. Malgré la crise économico-sanitaire, l’artisanat dans les Vosges affiche une belle dynamique quel que soit le secteur d’activité (croissance qui va de + 4 % à + 23% selon le domaine d’activité). Cette croissance se manifeste sur tout le territoire, de + 3% à + 9 % selon le canton. La densité artisanale vosgienne reste l’une des plus forte du territoire Grand Est : de 24 à 37 selon le territoire, et une moyenne de 29,4 artisans pour 1000 habitants.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.