Search
mardi 3 août 2021
  • :
  • :

Remiremont : une exposition sur le Saint-Mont au musée Charles de Bruyères « Mont Habend » est le nom médiéval de ce lieu chargé d’histoire

image_pdfimage_print

DSC_0950

Prévue de longue date mais reportée à plusieurs reprises à cause de la situation sanitaire, l’exposition Le Mont Habend, vivre dans un monastère au haut-Moyen-âge peut enfin être présentée au public, du 16 juin au 19 septembre, au musée Charles de Bruyères. Le Mont Habend est le nom médiéval du Saint-Mont, dont on fête depuis 2020 les 1400 ans d’occupation.

Cette exposition présente les objets archéologiques qui ont été découverts sur le Saint-Mont lors de sa première occupation monastique, entre le VIIe et le Xe siècle, avant que le riche monastère ne soit transferé dans la vallée, à l’emplacement de l’actuelle Remiremont. Ce monastère était alors constitué de moniales issues de l’aristocratie franque. Cette exposition est l’aboutissement de 40 ans d’explorations archéologiques. Beaucoup de céramiques ont été découvertes, ainsi que des verreries, des objets en os, des perles en pâte de verre. Une tête provenant d’un bas-relief funéraire de l’Antiquité tardive et le couvercle de sarcophage avec inscription de l’abbesse Huna du VIIIe siècle, ont également été trouvés avec quelques monnaies mérovingiennes et carolingiennes.

L’exposition est complétée par des prêts prestigieux et exceptionnels du musée de la Cour d’Or de Metz Métropole (Reliquaire de Saint-Arnoul, Pilier du chancel de Saint-Pierre-aux-Nonnains, verreries), du centre de conservation et d’études de Lorraine à Metz (plaques-boucles, bague, parure, verreries), du Musée d’Art Ancien et Contemporain d’Épinal (objets métalliques) et du Musée Lorrain à Nancy (verreries). Ainsi, la vie domestique, les aspects funéraires et la parure sont abordés concernant l’un des premiers monastères féminins du grand quart Nord-Est de la France, qui fut sans doute le tout premier en milieu rural.

Une vitrine est consacrée aux objets archéologiques découverts au Saint-Mont en rapport avec le prieuré remplaçant le monastère entre le XIIe siècle et l’époque moderne, notamment un luxueux Christ en émail limousin de l’an 1245 provenant de la collection Friry. Un catalogue d’exposition de 52 pages est édité à cette occasion avec de nombreuses reproductions.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.