Search
samedi 31 juil 2021
  • :
  • :

Route des crêtes : la méthode « nudge » pour réconcilier motards et promeneurs ? « La route du respect »

image_pdfimage_print

La cohabitation entre les différents usagers des routes des cols vosgiens représente un enjeu important tant pour la préservation du site que pour la sécurité et la sérénité des promeneurs, motards et automobilistes. L’an dernier, le trafic moto sur la route des crêtes a notamment entraîné des nuisances qui ont fait l’objet de plaintes émanant d’usagers et d’associations.

Face à ces problématiques, des mesures informatives ou coercitives existent mais les mesures « classiques » visant à l’adoption de comportements plus adaptés ne sont pas assez efficaces. Alors comment faire ?Il a été décidé d’expérimenter une approche basée sur les sciences comportementales : le nudge. Le nudge, « coup de pouce », en anglais, est une méthode d’incitation douce et peu coûteuse pour inciter à la bonne décision et encourager un individu à faire de meilleurs choix et à adopter des comportements plus vertueux pour l’intérêt général ou pour sa propre sécurité. Des suggestions indirectes qui peuvent, sans forcer, influencer les motivations. Exemple : les petites mouches dans les urinoirs.

Après la réalisation d’une étude exploratoire qui a permis de déterminer des freins aux comportements souhaités, notamment en terme de conduite, des ateliers de « co-création » de solutions, composés des représentants des différentes parties prenantes, ont eu lieu ce lundi pendant toute la journée à la Maison de la Montagne à La Bresse. L’objectif affiché : proposer des solutions innovantes. Se sont ainsi rassemblés des représentants de la Fédération française des motards en colère (FFMC) des Vosges, des gendarmes, des membres de SOS Massif des Vosges. Le préfet Yves Séguy a participé à la clôture de ces ateliers.

Les désaccords entre les participants sont évidents. Mais tous essaient de s’entendre pour proposer des solutions pour garantir « la route du respect ». Une application, des ateliers, des points d’info, des sets de table dans les restaurants, des portiques sonomètres, des panneaux d’évaluation « sourires », des moyens d’incitation à la contemplation, du stationnement pour les motards, des effet d’illusion de gravillonnage pour limiter la vitesse… tout un tas d’idées proposées pour améliorer la tranquillité sur les hauteurs, particulièrement en période estivale. Un compte rendu va être réalisé à partir de cette grande séance de « brainstorming » et des solutions devraient être testées et évaluées. Aucun calendrier n’est encore avancé.

« La route des crêtes est une route mythique », affirme Yves Séguy. Cette voie a été quelques temps une frontière, et se situe au cœur d’un espace écologique majeur. Il convient donc de « trouver la meilleure manière de partager ce bien d’exception ». Selon le Préfet, il est préférable de limiter la réglementation. « Point trop n’en faut ». Contrairement notamment à ce qui se fait outre-Rhin, dans la forêt noire, qui n’est pas franchement le paradis des motards. « Je suis de ceux qui considèrent qu’on ne pourra pas tout faire par la réglementation », affirme Yves Séguy. « Je crois beaucoup à la médiation et aux actions partenariales ». Pas question donc de « stigmatiser » les motards. Et pourtant, « il y a des zones qui appellent à un respect tout particulier ». Il convient donc de « se modérer », que l’on soit motard, automobiliste, ou même cycliste ou promeneurs.

Les nuisances sonores pour les habitants et promeneurs sont évoquées, ainsi que l’impact sur l’environnement. Si l’objectif affiché est la recherche de consensus, des points de vue opposés sont exprimés. Dominique Humbert, président de SOS Massif des Vosges, demande lui plus de contrôle routier sur les routes des hauteurs vosgiennes, car il y aurait selon lui « une totale impunité dans ce domaine ». Il faudra encore un peu de travail pour garantir entre tous une bonne cohabitation.




19 réactions sur “Route des crêtes : la méthode « nudge » pour réconcilier motards et promeneurs ?

  1. jd

    Et tout celà finira par un fiasco , on adoptera la méthode « politique » , c’est à dire consensus pour fâché ni les uns et les autres et rien ne sera fait ! On parie ! Ca me fait penser au grand débat national, on attend toujours les résultats des concertations.

    répondre
  2. Giacomo Agostini.

    La pédagogie peut marcher.
    Mais ne rêvons pas, chez certains essoreurs de poignée, il n’y a que la schlague qui puisse fonctionner.

    répondre
  3. Gentet

    Punaise
    Ces réunions ne devraient même pas exister
    Pour les usagers de la route il y a le code de la route
    Et un motard est un usager de la route avec les mêmes droits et devoirs qu’un automobiliste
    Concernant le bruits il y a des normes, respectons les,
    Motard depuis plus de trente ans j’en ai assez d’être stigmatisé à cause d’une poignée d’abrutis qu’ils soient motards promeneurs ou les deux

    répondre
  4. Un lecteur attentif

    Chers usagers de la route, sachez que les plus à plaindre sont les habitants de tous les secteurs de montagne et pas seulement la route des crêtes. Motos, voitures de sport anciennes ou récentes confondent la route et terrain de jeu. Quel plaisir de faire du bruit avec des accélérations bruyantes, polluantes sans aucun respect des territoires traversés. Beaucoup de résidents sont malheureusement devenus des personnes à risques. Alors messieurs et mesdames les politiques arrêtez vos beaux discours sur la quiétude des Vosges pour le tourisme 4 saisons. MERCI DE VOTRE ATTENTION, et faites passer le message au plus grand nombre svp.

    répondre
  5. je vois la vie en ...

    dans notre beau pays de Bisounours, on est les champions du monde pour faire des réunions pour inventer des règles , des lois … pour faire appliquer ce qui a déjà été écrit. On le constate tous les jours : la loi n’est que très peu appliquée et quand elle y est la sanction prévue n’est que rarement appliquée aussi ! Demander à ce que la loi soit appliquée n’est pas vouloir vivre dans un pays en dictature …bien au contraire ! Seulement, il y a tellement d’exemples tous les jours qui montrent que les  » élites de ce monde  » bafouent eux mêmes les lois qu’ils ont inventées que le quidam moyen maintenant se refuse de respecter ce qui ne l’arrange pas .. y’a pas de raison qu’ils soit le seul , alors si on veut que les gens comprennent qu’il faut respecter des règles pour vivre ensemble il faut déjà que l’exemple vienne  » d’en haut « . Un exemple parmi tant d’autres : la pollution de notre planète ! comment faire comprendre au propriétaire d’un véhicule qui n’est plus dans les normes de pollution en vigueur qu’il doit la faire réparer ou qu’il lui est interdit de rouler pour le bien de la planète alors qu’en même temps plusieurs fois par jour dans le Monde et tous les jours de l’année des bateaux pétroliers dégazent leurs cuves en pleine mer en toute impunité ! quand on voit l’échelle de proportion on ne peut qu’être en colère, non ? des centaines d’exemples de ce type alimentent en permanence notre colère…

    répondre
  6. Chouki

    Pour les cyclistes dont les comportements en meutes rageuses ou simplement en binômes au milieu de la chaussée …. Il existe un Code ?
    Un Code qu’ils respectent ?
    Je veux dire un Code autre que le Code « cyclo-habituel » du « n’importe quoi et n’importe comment » ???
    Oui ?
    Non, bien-sûr.

    répondre
    1. Giacomo Agostini.

      Ne mettez pas tout sur un meme pied.
      Les cyclistes en meute ou qui roulent de front cela existe et c’est plutôt rare.
      Et sur l’échelle casse bur… , c’est bien moins dérangeant pour l’ensemble des habitants que le bruit des motos tous les Week end de beau temps dans les Hautes Vosges.

      répondre
      1. max

         » » »Les cyclistes en meute ou qui roulent de front cela existe et c’est plutôt rare. » » » » » » » » » » » » » je vous prend au mot……..

        sur les routes je vois tt le contraire les week ends……………….soyons honnêtes !!!!

        répondre
        1. Giacomo Agostini.

          J’habite dans la vallée des lacs.
          Endroit oh combien fréquenté par les motards et cyclistes.
          Je vous confirme rencontrer rarement des cyclistes qui roulent de front.
          Mais la gene relative pour l’autochtone entrainée par quelques inciviques cyclistes, n’est en rien comparable à celle engendrée par le barouf des motos à chaque WE de beau temps.

          répondre
  7. anatole

    J’ai lu. j’en ai déduit que les gens « s’aiment de plus en plus » (rires). Dès qu’on existe: 2 pieds ici ou là : ça devient gênant, et si on dit un mot ouh la ! c’est de la politique rouge verte polémique. Allez, on y va à vélo, cyclo : c’est un commando , la guerre ! orage électrique . Le réchauffement estival est devenu climatique . le motocycliste est à montrer du doigt. Faut tout interdire . Pauvres de Nous. Allez je vous fais un coup de bise à tous sans décoiffer personne. J’aime encore la France et ses habitants . Faisons ensemble pour tolérer.

    répondre
    1. Giacomo Agostini.

      1- Votre liberté s’arrête là ou commence la gene pour autrui.
      2- Ne fait pas aux autres ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse.

      Quand vous avez compris ça, cela se passe tout de suite mieux.

      répondre
    2. je vois la vie en ...

      après STOP-COVID il faut dire STOP ANATOLE maintenant :)
      il a eu beau changé de pseudo il est quand même toujours dans ses délires ! ça doit pas être facile tous les jours dans la famille …..

      répondre
  8. anatole

    je vois la vie en …
    soyez rassuré , vous qui voulez stopper les moteurs thermiques. Anatole n’a pas le permis. Son cyclo 2 temps fume un peu,certes, Peugeot variateur des ans 80 il ne monte pas les cols vosgiens. Vous ne le verrez pas, il ne va vous polluer . Vivez en paix. ça vous calme pour au moins cette journée. Voyez la vie en Vosges et soyez heureux.

    répondre
  9. ouh la la c est grave

    ben moi j irai plus jamaissur la route des cretes . d apres je vois la vie en apres les motos ,les velos ,les autos ce sont les bateaux petroliers qui vont degazer sur la route des cretes!!!au secours que va t on devenir des vosges toutes noires avec des sapins englues de petrole!!!!
    qu est ce qil est drole //Je vois la vie en //

    répondre
  10. Porn chamois

    Toujours les mêmes travesti dans ce merdier qui se branle devant des chamois qui n’accepte pas la présence de moteur qui font plus de bruit que une voiture ou simplement parce que ils ont une Dacia un 1.2L qui monte très mal la route des crêtes surtout avec leurs autocollants je vois la vie en Vosges il se traîne tellement sur la route qu’ils disent les motards roule vite et puis en plus vu que bien souvent le modèle 1 litre 2 qu’ils ont acheté n’est pas pourvu de la climatisation il roule les vitres ouvertes donc ils ont l’impression qu’ils font du bruit quand ils se font doubler par un motard du coup ses petits rageux avec le nombre de neurones à peu près égal au bilan de compétences de ce gouvernement. Se laisse volontairement et délibérément à penser qu’ils sont tous seuls et que le massif des Vosges leur appartient à eux tout seul. Et alors si ils ont le malheur de croiser un cycliste ils vont rester derrière écris un bouchon jusqu’en bas du coup quand ils vont se décider à doubler ils vont lâcher un tel nuage de fumée qu’ils auront pollué l’équivalent de 3 moto et avec ça ça se prétend écolo. Bande de bouffons je crois qu’il n’y a plus que l’euthanasie qui peut vous soulager j’espère de tout cœur que 2022 ce sera une élection mémorable et que le nouveau président légaliser l’euthanasie pour les cons et les intolérants personnellement j’habite à en ville et je peux vous dire que les 50 centimètres cubes sont nombreuses et elles font beaucoup de bruit à la limite du raisonnable mais malheureusement je suis quelqu’un de tolérant même si cela me gêne au plus haut point . J’ai été jeune et je peux faire preuve de compassion ce qui n’est pas votre cas vous êtes devenu intolérant à tout c’est pour ça que je dis que seul l’euthanasie peut vous soulager car à ce niveau c’est de la bêtise non seulement cela va tuer des commerces si on interdit la route des crêtes mais en plus on va perdre un patrimoine gastronomique atypique du massif des Hautes-Vosges ce que je trouve totalement incohérent avec les arguments avancés. C’est juste parce qu’une poignée de bobos écolo aime se pignoler en silence devant deux trois chamoix

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.