Search
mardi 7 déc 2021
  • :
  • :

Une année imprévisible pour la filière textile

image_pdfimage_print

fab-masLa filière a été chahutée mais reste solide.. Chahutée d’abord par une fermeture quasi complète des usines quand le premier confinement est décrété. Puis rapidement par une activité intense quand les ateliers reprennent du service pour la fabrication des masques, indispensables à la nation. «
« Je tiens d’ailleurs à souligner que bien souvent ce sont nos collaborateurs qui nous ont poussés à agir» souligne Paul de Montclos, président du label Vosges terre textile. Un soufflet pour la fabrication française de masques qui retombera rapidement lorsque l’import fut à nouveau possible, laissant sur les bras de la filière une quantité importante de matières ou de produits devenus difficiles à écouler. Le soutien de l’État et des pouvoirs publics via la préfecture a été sur lapériode, il faut le dire, efficace pour les entreprises : chômage partiel, PGE, plan de relance.
Le textile vosgien dresse le bilan d’une année bien animée !

Vendredi 2 juillet se tenait à Saint-Nabord, au sein de l’Entreprise Maille Verte des Vosges,l’assemblée générale du label Vosges terre textile. L’occasion de faire un bilan des 12 derniers mois bien animés pour le textile.
Le textile sur le front de l’emploi
– Tant au niveau national que local, la dynamique de l’emploi est positive pourle textile. La filière dresse le bilan de l’année passée :
« nous pensions en 2020 recruter une cinquantaine de personnes. En réalité c’est plus de 100 nouveaux salariés qui ont intégrés les entreprises textiles vosgiennes ! ».Des embauches dans le textile bien supérieures aux attentes : rejoindre une filière qui privilégie les circuit-court e tse donne la mission de conserver les savoir-faire porteur de sens sont des moteurs pour la jeune génération. Les recrutements se poursuivent : après l’installation d’un atelier de confection 1083 et la formation de 10 couturières, puis une formation pour les métiers de conduite de machine, il y a encore de nombreuses opportunités dans le textile. C’est le bon moment pour rejoindre la filière !

Vosges terre textile a le vent en poupe
– Enfin sur le plan du label Vosges terre textile, l’année fut porteuse puisque le regain d’intérêt pour la fabrication française met en lumière l’importance des labels pour certifier une production locale. Sur l’année, 18 millions de produits labellisés ont été mis sur le marché : des célèbres chaussettesBleuforêt en passant par le linge de maison des entreprises de Gérardmer ou encore l’habillement professionnel avec Berjac, ou Atelier TB. Cinq nouvelles entreprises ont également rejoint le label en 2020 portant à 31 sociétés adhérentes impliquées dans Vosges terre textile. Le développement digital aussi est en croissance puisque le site internet du label dépasse pour la première fois les 100 000 visiteurs à l’année et que la présence sur les réseaux sociaux est en constante croissance. Enfin la période se boucle avec la mise à l’honneur d’Innothera à la Grande exposition du fabriqué en France. L’innovation et les savoir-faire vosgiens au palais de l’Élysée : une bonne façon declore cette année si particulière !
La filière textile se projette vers l’avenir –
Solide sur ces appuis, et dans une dynamique positive, les industriels vosgiens veulent saisir les grands défis de la filière textile. Projet d’ampleur dans le biosourcé pour enfin pouvoir être souverain depuis l’origine de la matière, plateforme de formation pour répondre au développement de la filière,tourisme industriel, de nombreux projets à suivre dans les prochains mois !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.