Search
mardi 7 déc 2021
  • :
  • :

Le Haut-du-Tôt : l’édition 2021 des sentiers de la photo est annulée

image_pdfimage_print

107693706_198461308238690_3425063361985872917_n

Photo d’archive, Photographie de Vincent Munier

La cinquième édition des Sentiers de la photo, qui s’est déroulée au Haut-du-Tôt de juillet 2020 à avril 2021 peut être considérée comme un véritable succès populaire. Avec une fréquentation sur la période estimée à « plus de 60 000 visiteurs », selon les organisateurs. Mais cette forte affluence est aussi le motif de l’annulation de l’événement pour cette année.

« A travers nos expositions, notre projet était de montrer la beauté de la nature, prouver que vivre en harmonie avec les autres espèces est chose possible. La photographie est notre outil pour contribuer à cette nécessaire prise de conscience. Mission accomplie pour cette édition », se satisfait l’équipe des Sentiers de la Photo. « Cependant nous devons nuancer ce bilan flatteur. Notre événement attire un tourisme familial, plutôt discret et respectueux, loin des pratiques touristiques ravageuses qui existent par ailleurs et nous désolent. Mais il est vrai que nous avons été, comme partout dans le massif vosgien, quelque peu victimes de cette « ruée vers la nature » au moment du déconfinement. L’affluence des visiteurs vers le Haut-du-Tôt est à rapprocher de l’engouement général pour les Hautes Vosges. Cette convergence vers la montagne est vécue très différemment selon les publics et nous avons entendu le message de quelques habitants du secteur qui s’agacent de cette forte affluence. Pour le respect de tous, et la quiétude des lieux, nous avons donc décidé de ne pas organiser d’édition 2021 des Sentiers de la photo, et nous donner ainsi, le temps de la réflexion. Nous sommes conscients que cette décision fera de nombreux déçus. Nous pensons, bien entendu, à nos fidèles visiteurs, à nos adhérents, à nos partenaires et à nos chers bénévoles. Un grand merci à tous ».




11 réactions sur “Le Haut-du-Tôt : l’édition 2021 des sentiers de la photo est annulée

  1. anatole

    Comme toutes les bonnes idées , elle sera exportée ailleurs . J’y suis allé une fois: vu magnifiques images dans le plus bel écrin ! compliments, merci aux réalisateurs

    répondre
  2. Nicole

    Oh quel dommage ! Nous avions tellement aimé l’année dernière que nous pensions revenir cette année. On se sentait tellement bien dans ce bel endroit calme avec en prime de magnifiques images . Nos petits enfants qui avaient appris tellement de choses sur la faune et la flore avaient adoré. Bien triste !

    répondre
  3. Macadam

    Je suis agacé par les personnes qui s’agacent de tout et de rien,j’imagine que ces personnes qui un jour vendront leurs maisons n’oublions pas de dire que c’est un lieu touristique!!

    répondre
  4. Cestpasvrai!

    Je comprends les résidents du Haut- du- Tôt, par contre , moi je suis agacés quand ils descendent faire leur courses au supermarché du coin . A part un agriculteur qui travaille « au pays » , les autres ne sortent pas pour gagner leur vie ? Alors , pesez le pour et le contre .Donc je ne viendrai plus au Chatut , je n’irai plus à la fête des plantes …Et c’est ainsi que l’on fait mourir un village . Les intolérants ne viendrons pas se plaindre àprès .

    répondre
  5. RAZUREL Sophie

    Quel dommage….le tourisme fait vivre et peut certe agacer mais il ne faudrait pas oublier ces artistes qui nous font découvrir de si belles choses et qui en vivent….on veut que tout se perde par égoïsme. Vraiment triste c’était une belle sortie….

    répondre
    1. Savoyarde

      Les vosgiens ont raison de se protéger et de protéger la nature authentique, ils le font aussi pour les autres… D’autres régions ont été massacrées par le fric, le béton, le tourisme de masse, les jeunes et les plus pauvres n’ont plus les moyens d’y vivre.. Tout le monde ne profite pas du tourisme, il faut être donc mesuré et respectueux des habitants.

      répondre
      1. Houlà.

        Cela dit, dans certaines regions le tourisme reste l’ultime activité économique.
        Sans celui ci, les jeunes ne connaitraient aucunes difficultés pour se loger puisqu’ils auraient déjà tous déserté le pays.

        répondre
  6. Aude

    Je trouve que c’était une belle occasion de voir des oeuvres dans un contexte original et stimulant…. si c’est le lieu qui a du mal à s’en remettre après les touristes, ne peut on pas envisager une durée d’exposition plus courte ?

    répondre
    1. bob le preux.

      Réfléchir à un autre timing est une bonne suggestion.
      60 000 visiteurs sur 10 mois cela donne une moyenne de 200 par jour.
      Ce nombre peut effectivement troubler l’habituelle quietude de ce petit village de 120 habitants.

      répondre
  7. Béatrice

    C’est dommage mais l’engouement vers la montagne, la nature est à la fois réjouissant et inquiétant. Peut-être est-ce davantage le nombre d’humains qui devient vertigineux.
    On ne peut que se réjouir que le loisir, l’accès et le besoin à la nature soit essentiel pour toutes et tous.
    Il y a des endroits plus foulés que d’autres.
    En tout cas, bravo à toute l’équipe et aux instigateurs de ce merveilleux évènement. Et qui sait, une année sur 2 ou une année sur 3 ? …
    si cela est nécessaire pour le respect des habitants et du lieu.
    A bientôt, espérons pour une prochaine édition

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.